L’Office des Changes | Une institution en interaction avec son environnement

Office des Changes,Maroc

Hassan Boulaknadal, DG de l’Office des Changes

Le succès de toute organisation passe par la relation qu’elle entretient avec son environnement et sa capacité à s’adapter à la conjoncture socio-économique et aux réalités managériales qui ne cessent de transfigurer. Un principe auquel adhère l’Office des Changes, qui est en interaction continue avec son environnement.

Evoluant dans un environnement en perpétuelle mutation, l’Office des Changes s’est toujours engagé à consolider les piliers d’une administration moderne et performante, en adoptant des procédures ayant pour socle la célérité dans l’interaction et l’efficacité dans l’action. Il entend continuer, également, de mettre le cap sur le digital et de miser sur l’écoute des parties prenantes et la mise en place de plans d’action adaptés aux besoins du grand public.

Pour l’Office des Changes, sa stratégie quinquennale PAS 2017-2021, reflète concrètement sa volonté d’impulser une dynamique de changement et de performance, au service des citoyens et des opérateurs économiques.

Dans ce cadre, des efforts indéniables sont consentis en permanence par cet organisme pour cerner les difficultés auxquelles les opérateurs sont confrontés et mettre en place des dispositions réglementaires novatrices et adaptées aux nouvelles réalités du marché international.

En tant qu’institution architecte de la réglementation des changes, l’Office des Changes acte son rôle, en assurant un encadrement de qualité au profit de ses partenaires: intermédiaires agréés, institutionnels et groupements professionnels. Des rencontres et des webinaires sont programmés de manière continue et permanente, afin d’ausculter les dispositions de la réglementation des changes, d’identifier les éventuelles difficultés de son application et d’échanger sur les besoins de simplification et de libéralisation des textes réglementaires. En 2020, en dépit du contexte sanitaire marqué par la propagation de la COVID-19, 59 séances de formation et de sensibilisation ont été dispensées au profit de ces partenaires stratégiques.

Lire aussi
BAM | Les industriels anticipent une hausse des ventes pour les 3 prochains mois

De par la nature des prérogatives qui lui sont dévolues, l’Office des Changes n’économise aucun effort pour promouvoir le climat des affaires au profit des acteurs économiques nationaux et met à leur disposition un service à la hauteur de leurs attentes. C’est dans cet esprit que l’entité, que dirige Hassan Boulaknadal, a œuvré avec acharnement pour la simplification de ses procédures et la refonte de son système d’information qui a permis de couvrir sa chaine de valeur de bout en bout. En effet, l’arsenal numérique de l’Office des Changes s’est développé entièrement et compte désormais une multitude de services accessibles en quelques clics.

Dans ce registre, la dématérialisation des services a permis d’optimiser considérablement les délais de traitement des dossiers et d’assurer aux usagers davantage de sécurité, de célérité et de transparence dans le traitement de leurs demandes.

Prônant une approche proactive en matière d’information et de sensibilisation de ses usagers, l’Office des Changes veille continuellement à accompagner les particuliers à travers des actions de communication digitale basées sur des outils et moyens numériques, ciblés, facilement accessibles et élaborés dans un langage simplifié, en guise de vulgarisation des dispositions réglementaires (guides, brochures numériques, capsules vidéos,…). 

C’est dans cet élan que s’inscrit la stratégie de rapprochement adoptée par l’Office vis-à-vis de ses usagers, visant à asseoir les principes de transparence, de confiance et de bonne gouvernance avec les citoyens. En effet, l’établissement reste très réactif à toutes les demandes introduites sur place, à distance via son site web (Demande d’autorisations, déclarations, demandes d’informations, doléances …), et mêmes celles formulées à travers les autres portails nationaux, en l’occurrence CHIKAYA et CHAFAFIYA.

Voir aussi

FMSAR,Assurances,réassurance,Maroc

Assurances | Des réformes en 2022 ?

Le diagnostic du secteur des assurances a été établi cette fin d’année par le Président …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...