CCG : Coopération renforcée en faveur des PME

Caisse Centrale de Garantie

La Caisse Centrale de Garantie (CCG), la Banque publique d’ (BPI) et l’Agence Française de Développement (AFD) ont signé un protocole d’accord en vue de se doter d’un cadre approprié pour leur coopération future.

Créée par la loi du 31 décembre 2012, Bpifrance est la banque publique d’ issue du rapprochement d’OSEO, du FSI, de CDC et de FSI Régions. Ses deux actionnaires sont l’État français et la Caisse des Dépôts. Elle a pour vocation de garantir le financement de la trésorerie aux fonds propres des PME et des ETI ( de taille intermédiaire), ainsi que d’entités de taille plus importante à dimension stratégique pour l’économie française.
Lors de la dernière visite à Rabat de Pierre Moscovici, ministre français de l’Economie et des Finances, en présence de Mohamed Boussaïd, ministre marocain de l’Economie et des Finances, Hicham Zanati Serghini, Directeur général p.i. de la Caisse Centrale de Garantie, (CCG), Isabelle Bébéar, Directeur du Développement et de l’International de Bpifrance et Joël Daligault, Directeur au de l’Agence Française de Développement (AFD) ont procédé à la signature d’un protocole d’accord entre les trois organismes en faveur des PME dont le rôle est essentiel dans la stimulation de la croissance, la création d’emplois et le développement de l’entreprenariat au . Ce constat avait d’ailleurs été affirmé lors de la rencontre de Haut niveau entre les Chefs de gouvernement marocain et français en décembre 2012 et de la visite d’Etat du Président de la République française en avril 2013.

AWB : Avec QNB au profit des PME en Tunisie

Des objectifs clairs

Dans ce contexte et considérant l’importance des garanties dans l’accès au financement, la CCG, Bpifrance et l’AFD sont convaincues que le renforcement de leur coopération est de nature à accroître la portée et l’efficacité de leurs activités de partage de risques au service du financement des PME marocaines et françaises installées au Royaume du ou désireuses d’y investir. Les trois institutions souhaitent entretenir une coopération fondée sur l’échange et le savoir-faire en poursuivant deux objectifs principaux. D’abord, contribuer, par le biais d’une assistance technique et d’appuis financiers à la CCG, à la mise en œuvre de la politique publique de promotion des PME du Royaume du et, en particulier, du soutien aux garanties. La synergie des actions de Bpifrance et de l’AFD vise, dans le cadre du protocole, à apporter un soutien renforcé à la CCG dans la conduite de sa politique d’offre et de sa stratégie de modernisation. Pour sa part, l’AFD pourra contribuer, en matière de garantie, à la mise en place de schémas de financement aux côtés de la CCG. Le deuxième objectif consiste à faciliter le développement international des de leurs pays respectifs. Dans le cadre de leurs missions respectives, la CCG et Bpifrance partagent un même objectif, à savoir la facilitation du développement à l’international des de leurs pays. Elles souhaitent rechercher et concrétiser les moyens d’atteindre cet objectif en s’appuyant sur le partenariat technique réaffirmé par ce protocole.
La coopération technique et financière entre ces trois institutions permettra de promouvoir les meilleures pratiques en matière de garanties pour soutenir le financement des entreprises marocaines et françaises au Royaume du Maroc. Le protocole signé ce jour constitue un accord-cadre qui sera complété par des conventions d’application qui assureront la mise en œuvre effective des actions envisagées.

Afrique/TPME : La CCG et le FAGACE unis pour le financement

Hamid Dades

Voir aussi

Bank Of Africa,Visa Infinite

Bank Of Africa récompense les clients de la carte Visa Infinite

Bank Of Africa (BOA) et son partenaire privilégié Visa ont récompensé, mardi soir à Casablanca, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...