Terrorisme | Le nouveau chef d’«Aqmi» est Algérien

Abdelmalek Droukdel Al Qaida Au Maghreb Islamique Aqmi

Cinq mois après la mort de son chef historique, Abdelmalek Droukdel, Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) s’est choisi un nouveau patron. Il s’appelle Abou Obeïda Youssef Al-Annabi et lui aussi est algérien.

La nouvelle a été annoncée par le média de propagande Al-Andalus, confirmant à nouveau la disparition d’une des figures les plus connues et les plus craintes du djihadisme en Afrique. Abdelmalek Droukdel, vétéran du terrorisme, a été tué en juin dans une attaque française dans le nord du Mali. «Cela va certainement donner un coup très dur à Aqmi et ce qui reste de groupuscules en Algérie», prédisait alors le politologue Djalil Lounnas dans un entretien à Liberté.

La nomination d’Abou Obeïda Youssef Al-Annabi à la tête d’Aqmi n’est pas une surprise. Lui qui a combattu en Afghanistan en 1990 est un des fondateurs de l’ancêtre d’Aqmi, le GSPC, en 2004. Cet homme originaire de la ville côtière d’Annaba était déjà un des plus hauts dirigeants de l’organisation terroriste: il était jusque-là à la tête de la choura, qui définit les objectifs de l’organisation, explique El-Watan. Il était un des cerveaux de plusieurs des attaques terroristes ces dernières années.

On lui attribue notamment l’enlèvement d’Antoine de Léocour et Vincent Delory, deux jeunes Français, au Niger, en 2011. Si la violence au Sahel n’a cessé de s’accentuer et de gagner de nouvelles régions, les groupes terroristes se livrent entre eux une féroce bataille. Face à qmiI et au Mujao, l’État islamique au Grand Sahara, dirigé par Walid Al-Sahraoui, semble aujourd’hui le plus puissant de la région. L’arrivée du nouveau chef d’Aqmi survient aussi alors que de plus en plus de voix s’élèvent au Sahel pour que les autorités engagent des négociations avec les groupes terroristes. Huit ans après le début de la guerre au Mali, l’option militaire se révèle largement inefficace.

PZ

Voir aussi

ayman safadi

Jordanie | Arrestation de personnalités pour des raisons de sécurité

Le vice-Premier ministre jordanien et ministre des Affaires étrangères, Ayman Safadi, a déclaré, dimanche, que …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.