Gouvernement : Adoption du projet de décret relatif à l’organisation du ministère de l’Intérieur

Gouvernement : Adoption du projet de décret relatif à l’organisation du ministère de l’Intérieur

Le , réuni jeudi à sous la présidence du chef de gouvernement , a approuvé le projet de décret n° 2.19.1086 relatif aux attributions et à l’organisation du ministère de l’Intérieur.

Présenté par le ministre de l’Intérieur, le projet de décret vise la restructuration et l’amélioration des services centraux du ministère pour leur permettre de mieux s’acquitter des nouveaux rôles que leur confient les textes législatifs et organiques en vigueur, notamment les lois organiques relatives aux collectivités territoriales, a indiqué le ministre de la , de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba, dans un communiqué lu lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil.

Le texte prévoit la redéfinition des missions de certaines directions, telles que la Direction générale des affaires intérieures, la Direction générale des collectivités locales, à laquelle sera attribué le nouvel intitulé « Direction générale des collectivités territoriales », afin qu’elle soit en mesure d’accompagner les collectivités territoriales en termes de facilitation de l’exécution de leurs attributions et de gestion de leurs affaires d’une manière démocratique, tout en leur offrant le soutien et l’expertise nécessaires à la mise en œuvre de leurs plans de .

Lire aussi
El Otmani reçoit une délégation de Resofem, une fédération de promotion du statut économique des femmes

Le projet de décret propose également la création de nouvelles directions, indique le communiqué, précisant qu’il s’agit de la Direction de la communication qui sera chargée d’appliquer la stratégie du ministère à cet égard; la Direction des ressources humaines, qui vise à revoir le mode de gestion des ressources humaines; la Direction des affaires juridiques et litiges, pour offrir soutien, consultation et accompagnement juridiques et judiciaires aux services centraux et déconcentrés du ministère, tout en assurant une mission de veille juridique.

Il s’agit, en outre, de la création d’une Direction de gestion des dangers naturels, qui sera appelée à contribuer, aux côtés des autres départements ministériels concernés, à l’élaboration et à l’exécution de la gouvernementale relative à la gestion et la réduction des dangers naturels. Cette direction devra également contribuer à l’amélioration de la compréhension et de prévention de ces dangers, ainsi qu’à l’accompagnement des préfectures et provinces dans leur gestion, conclut le communiqué.

Avec MAP

Voir aussi

démocratie électorale,gouvernance politique,Nasser Bourita

L’observation et le suivi des élections doivent être une partie intégrante des processus démocratiques et électoraux en Afrique

L’observation et le suivi des élections doivent être une partie intégrante des processus démocratiques et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...