Covid | Les agences de l’UE recommandent un 2ème booster à partir de 60 ans

L'UE mandate la Commission européenne pour négocier son accord de pêche avec le Maroc

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies () et l’Agence européenne des médicaments (EMA) ont recommandé, lundi, l’administration rapide d’une nouvelle dose de rappel de anti- pour les plus de 60 ans et les personnes médicalement vulnérables.

Les deux instances européennes revoient ainsi leur recommandation d’avril dernier, qui préconisait un deuxième booster seulement pour les plus de 80 ans.

« Étant donné qu’une nouvelle vague se développe actuellement en , il est important que les autorités de santé publique envisagent maintenant d’administrer une deuxième dose de rappel à ces groupes », soulignent l’ et l’EMA dans un communiqué conjoint.

L’extension du second booster serait, selon les deux organismes,  »particulièrement pertinente et efficace dans les pays où la vague (du variant omicron) BA.4 et 5 commence ou n’a pas encore atteint son apogée ».

En revanche, à l’heure actuelle, « il n’existe pas de preuves épidémiologiques claires justifiant l’administration d’une seconde dose de rappel chez les personnes immunocompétentes de moins de 60 ans, à moins qu’elles ne présentent des vulnérabilités médicales », précise-t-on.

Hausse de 6,4% des exportations marocaines vers l’Espagne à fin juillet 2018

« Les cas et les hospitalisations augmentant à nouveau à l’approche de la période estivale, j’invite tout le monde à se faire vacciner et à se renforcer le plus rapidement possible », a plaidé la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides.

Elle a appelé les États membres à déployer immédiatement le deuxième rappel pour toutes les personnes âgées de plus de 60 ans ainsi que pour toutes les personnes vulnérables, exhortant toutes les personnes éligibles à se faire vacciner.

LR/

Voir aussi

Esapgne,Gaz,Pedro Sanchez,NEWS,Union européenne,GNL

Pedro Sanchez | L’Espagne se positionne en alternative au gaz russe pour l’UE

L’Espagne a actuellement la possibilité de devenir une plaque tournante du gaz naturel liquéfié (GNL) …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...