L’Assemblée générale de l’ONU réaffirme son soutien au processus politique visant le règlement de la question du Sahara marocain

L’Assemblée générale de l’ONU réaffirme son soutien au processus politique visant le règlement de la question du Sahara marocain

L’Assemblée générale des Nations-Unies, a adopté, vendredi sans vote, une résolution approuvée par la 4è Commission en octobre dernier, réitérant son soutien au processus politique mené sous les auspices exclusifs des Nations-Unies pour le règlement du différend régional sur le Sahara marocain.

La résolution appuie ainsi le processus politique basé sur les résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007, en vue de parvenir à une solution “politique juste, durable et mutuellement acceptable” à ce différend régional, tout en louant les efforts déployés par le Secrétaire général et son Envoyé personnel à cet égard.

Le texte souligne que la solution de ce différend doit se baser sur les efforts consentis et les faits nouveaux survenus depuis 2006, assurant ainsi l’application des résolutions du Conseil de sécurité.

Cette référence renvoie directement à l’initiative marocaine d’autonomie qui est le seul fait nouveau depuis 2006, et enterre définitivement tous les plans désuets antérieurs à cette date.

En outre, le texte appuie les résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007 qui ont consacré la prééminence de l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc, saluée par l’Organe exécutif des Nations Unies et l’ensemble de la communauté internationale comme étant une initiative sérieuse et crédible pour le règlement définitif de ce différend régional.

La résolution soutient également les recommandations de la résolution 2414 adoptée le 27 avril 2018 par le Conseil de sécurité, qui appelle à faire des progrès dans la recherche d’une solution politique réaliste, pragmatique et durable à la question du Sahara marocain, qui repose sur le compromis.

L’adoption de cette résolution par l’Assemblée générale intervient un jour après la fin de la table ronde de Genève qui a été marquée par la participation, pour la première fois, de l’Algérie en tant que partie principale au processus politique concernant le Sahara marocain, et ce conformément à la résolution 2440 du Conseil de sécurité. Cette table ronde a également été marquée par la participation au sein de la délégation marocaine de M. Sidi Hamdi Ould Errachid, président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, M. Ynja Khattat, président de la région Dakhla-Oued Eddahab, et Mme Fatima Adli, acteur associatif et membre du Conseil municipal de Smara, en tant que représentants démocratiquement élus par les populations du Sahara marocain.

Avec MAP

Voir aussi

Diplomatie, quotient électoral, usage légal du cannabis… | PJD, ce parti qui dit (presque) toujours non !

Entre la majorité et l’opposition, chaque formation politique s’ajuste à son rôle. Quant à lui, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.