Flash Infos

Non à la migration sauvage !

Roger mahazoasy madagascar

Roger Mahazoasy, directeur de la Coopération décentralisée malgache

Pour Roger Mahazoasy, directeur de la Coopération décentralisée malgache, «Le Maroc et Madagascar sont très proches malgré la géographie. Il y a notre histoire commune avec feu SM Mohammed V qui a vécu chez nous lors de son exil par les autorités coloniales.

Aujourd’hui, nous avons plus que jamais besoin du Maroc frère pour nous aider à sortir de la crise et de la précarité».
Commentant les CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis), il dit: «Ce Sommet mondial de Rabat est un événement qui fera date dans l’histoire des CGLU. Le nombre des participants (3.500 congressistes) démontre qu’il s’agit d’une rencontre entre le Nord et le Sud et surtout Sud-Sud. Je suis donc émerveillé par la qualité de ce Sommet sur cette terre africaine».
A propos de l’INDH, il annonce: «A Madagascar, nous attendons de conclure un partenariat avec l’INDH. Nous (le Fond de développement local de Madagascar) allons signer un accord avec l’INDH pour aider les collectivités locales en partageant nos expériences, tout en prenant en compte le fait que SM le Roi Mohammed VI est un fervent défenseur du développement de l’Afrique».
S’agissant de la migration, il ne mâche pas ses mots: «Je ne peux que louer cette vision royale de la migration. Il faut en effet une réglementation pour que celle-ci ne tourne pas en envahissement. Le Maroc est le pont entre l’Afrique et l’Europe. Il faut donc que ce soit bien calculé et bien réglementé afin d’éviter la migration sauvage par pateras et autres embarcations de fortune. Cette migration sauvage tourne souvent au vinaigre comme c’était le cas, il y a quelques jours, du naufrage de Lampedusa en Italie, avec des centaines d’immigrants clandestins qui cherchaient à arriver en Europe. Il faut donc une migration réglementée. Vous en avez les moyens parce que, contrairement à ce qui se passe en Afrique noire, vous avez une bonne gouvernance».
Son mot de la fin est pour ses concitoyens: «Concernant les étudiants malgaches au Maroc et ailleurs, je leur dirais: étudiez, décrochez vos diplômes, armez-vous d’expérience et revenez aider Madagascar à décoller».

Mohamed Nafaa

Voir aussi

Le dialogue inter-libyen, une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan

Le dialogue inter-libyen, une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan

Les résultats du dialogue inter-libyen tenu récemment à Bouznika, au Maroc, représentent une étape importante …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.