Flash Infos

Jazz : Une caravane ONJ

L’Orchestre National de Jazz (ONJ) présente un répertoire jazz inédit en avant-première mondiale au Maroc.

Orchestre national de Jazz Maroc

 L’orchestre réaffirme ainsi son positionnement de laboratoire de création par un enrichissement de ses missions et plus particulièrement leur mise en œuvre.

Créé il y a plus de 25 ans sur une initiative française, l’Orchestre National de Jazz (ONJ) est un «objet musical» unique au monde. Il regroupe actuellement, dans un ensemble dynamique et original, de jeunes créateurs et compositeurs de jazz européens qui travaillent ensemble autour d’un directeur. Ce dernier a pour charge de composer un répertoire contemporain innovant ou de réinterpréter une musique que l’on pensait connaître.
Le temps d’un périple du nord au sud du Maroc, l’ONJ s’est transformé en «Caravane»: Tanger, Meknès, Fès, Oujda, Rabat, Marrakech, Agadir… Autant d’étapes pour ce voyage à travers les 4 piliers de la musique marocaine: l’andalou, les gnawa, les musiques populaires ou chaâbi et la musique berbère. A chaque étape du parcours, une rencontre avec des musiciens marocains est programmée et le projet, fruit d’un an d’immersion dans la culture marocaine, a abouti à la création d’un répertoire jazz inédit et présenté en première Lors de sa tournée, l’ONJ sera accompagné de plusieurs musiciens locaux, rencontrés lors des résidences programmées au mois d’avril, notamment les Hamadchas de Fès, Zouhair Affaifal, Abderrahman El Khammal, Taoufik Chuikh, Abdelhakim Gagou et Abdellah Haddou. Après la présentation, mercredi 12 juin à Fès, sur la scène ouverte de Bab Boujloud, dans le cadre de la programmation du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, l’ONJ se produira jeudi 13 juin (20h) au Théâtre national Mohammed V à Rabat, lundi 17 juin (20h) au Théâtre de verdure de la municipalité à Agadir, mardi 18 juin (21h) au Théâtre de plein air de l’Institut Français Marrakech et jeudi 20 juin (21h) au Palais des Institutions italiennes à Tanger.
A rappeler que des musiciens ONJ ont eu des résidences dans plusieurs régions du Maroc: Fès, Agadir et ses environs, Tanger, Tétouan, Oujda et Figuig. Ainsi, ils ont eu des rencontres avec la confrérie Hamadcha de Fès dirigée par le musicien et maître soufi Abderrahim Amrani Marrakchi, Frédéric Calmes, musicien spécialisé en musique arabe et conteur, membre de la confrérie et Driss El Manloumi, un virtuose du oud. Ils ont aussi rencontré l’ensemble de musique arabo-andalouse de Temsamani et Mohamed Amine Akrami, ainsi que le rappeur Ismaël Alaoui (nom d’artiste Sayfl7a9), le Maalem Abdelmajid Domnati…
Bassiste, multi-instrumentiste, compositeur et producteur, Daniel Yvinec est le premier directeur artistique nommé à la tête de l’Orchestre National de Jazz pour un mandat de six ans. Il a succédé aux directeurs musicaux qui ont su écrire à travers neuf projets différents -depuis la création de l’orchestre en 1986- avec leurs univers propres et musiciens, l’histoire de cette «institution» unique en son genre. La nomination de cet artiste au parcours libre et remarqué, concepteur et défenseur d’un projet aussi audacieux qu’exigeant, s’inscrit dans une volonté d’évolution de l’ONJ.

Voir aussi

Cinéma | El Ferdaous annonce des “mesures de résistance” pour accompagner le secteur

Cinéma | El Ferdaous annonce des “mesures de résistance” pour accompagner le secteur

Le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sport, Othman El Ferdaous a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.