La mise en œuvre du NMD nécessitera de libérer l’espace budgétaire

Nouveau modèle de développement,Budget économique

La mise en œuvre du Nouveau modèle de développement (NMD) nécessitera de libérer l’espace budgétaire, tout en tenant compte des pressions associées à la rigidité à la baisse de certaines dépenses, a indiqué, samedi à Rabat, le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Fiances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaa.

Il s’agit en effet de puiser toutes les marges en matière de recettes à travers la mise en œuvre de la loi-cadre portant réforme fiscale, la restructuration des établissements et entreprises publics (EEP) en mettant en œuvre la loi cadre, ainsi que le recours aux financements innovants, a souligné M. Lekjaa qui intervenait lors d’une table ronde organisée dans le cadre de la 14ème édition du Colloque international sur les finances publiques (CIFP), sous le thème « Pour des politiques financières publiques stratégiques ».

Par ailleurs, le responsable a mis l’accent sur la nécessité « d’un meilleur encadrement des finances publiques dans le futur, conformément aux nouvelles exigences du NMD », notamment à travers la réforme de la loi-organique relative à la loi de finances.

D’une manière concrète, il s’agit de mettre en place une programmation pluriannuelle qui permet la maitrise de la trajectoire de la dépense avec l’obligation d’infléchir la tendance de la dette, a-t-il soutenu lors de la sous-séance dédiée aux « défis de la programmation pluriannuelle ».

Lire aussi
Symposium de la CAF : Ce qui va changer pour le foot africain

Dans le même sillage, M. Lekjaa a avancé qu’il est également question de lancer une réflexion sur la démarche à suivre, notamment les règles budgétaires chiffrées et les objectifs indicatifs, le plafond fixe des dépenses globales et l’objectif d’un solde structurel.

Pour sa part, Marie-Christine Esclassan, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, secrétaire générale de l’Association pour la Fondation internationale de Finances publiques (FONDAFIP), a relevé que la préoccupation des finances publiques est de « se doter d’un instrument qui garantit au mieux un objectif d’équilibre des comptes publics ».

Pour y parvenir, il est question d’avoir des lois pluriannuelles fixant les objectifs en matière de finances publiques pour l’ensemble des collectivités territoriales, des établissement publics et des organismes de sécurité sociale, a noté Mme Esclassan, également Directrice de la Revue française de finances publiques (RFFP).

« Dans un contexte marqué par la multiplication des incertitudes, la programmation budgétaire pluriannuelle est extrêmement difficile. Elle permet toutefois une bonne gestion et une meilleure visibilité des finances publiques », a souligné Mme Esclassan.

Les travaux du quatorzième CIFP avaient démarré vendredi à l’initiative du ministère de l’Économie et des Finances (Trésorerie Générale du Royaume- TGR), en partenariat avec la FONDAFIP, sous le thème « les grands défis des finances publiques du 21ème siècle ».

LR/MAP

Voir aussi

Expo 2020 Dubaï

Expo Dubaï | Le pavillon marocain, reflet d’un pays jeune, innovant et en constante évolution

Le pavillon marocain, “un des meilleurs de l’Expo 2020 Dubaï”, reflète les opportunités dans un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon