Droit d’auteur | Ah si Abdelkader Errachdi était là !

chanteuse populaire Latifa Raâfat

Qui a tort, qui a raison dans l’affaire de la chanteuse populaire Latifa Raâfat et le défunt compositeur de renommée Abdelkader Errachdi et ex chef de l’orchestre national? L’affaire est, aujourd’hui, devant la Justice. 

Le verdict de la Justice est très lourd, la chanteuse devra payer la somme de 241 millions de centimes et 6000 dirhams, à la famille du défunt Abdelkader Errachdi, compositeur de la chanson objet du litige «Khouyi, Khouyi». 

Selon Latifa Raâfat, elle aurait l’accord écrit de qui de droit pour chanter « Khouyi » moyennant des indemnités de la famille du défunt compositeur Abdelkader Errachdi qui exige une part du gâteau avant d’intenter un procès à Latifa Raâfat. L’affaire «Khouyi» est déjà devant la Justice. A qui présentera des arguments et des documents en béton pour l’emporter.

Voir aussi

Rabat Et Washington échanges Culturels

Coopération | Rabat et Washington déterminés à élargir leurs échanges culturels

La secrétaire d’Etat adjointe des États-Unis aux Affaires éducatives et culturelles, Marie Royce, a conduit …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.