Tindouf : Une situation de plus en plus insoutenable

Tindouf : Une situation de plus en plus insoutenable

L’Association des Amis du Royaume du Maroc en Argentine (Asamimarg) a condamné la répression brutale exercée par le Polisario contre les séquestrés des camps de Tindouf.

Elle a appelé la communauté internationale à mettre en place les mécanismes appropriés permettant le recensement des populations de ces camps de séquestration qui connaissent des violations quotidiennes des droits de l’Homme.

Pas plus tard que le 6 mai 2019, un jeune séquestré, dénommé de son vivant Ahmed Mahmoud Dih, a été retrouvé mort près des camps de Tindouf. Il aurait, d’après sa famille, tenté de fuir les camps à bord d’une jeep.

Coincé au milieu du désert à cause d’un problème au niveau du moteur du véhicule, le défunt serait probablement mort de faim et de soif. Ce drame est venu alourdir davantage l’ambiance déjà délétère dans les camps de séquestration où les sit-in se poursuivent depuis le 1er février 2019.

LR

Voir aussi

Digital Innovation Lab

Recherche et innovation | RAM et l’UM6P créent le « Digital Innovation Lab »

Co-développer et de déployer des projets innovants à forte valeur ajoutée à partir de problématiques …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.