Go pour le projet Royal | Le Maroc fabriquera ses vaccins !

Roi Mohammed Vi Vaccination Anti Covid

Sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a adopté une nouvelle politique basée sur l’identification des objectifs stratégiques, tout en se donnant les moyens de les atteindre. En procédant de cette manière, le Royaume a franchi des pas de géant dans plusieurs domaines politique, économique, social…

Dans la continuité des actions entreprises

Depuis l’arrivée de la pandémie due au nouveau Coronavirus sur son sol, le Maroc a fait preuve d’une réactivité remarquable face aux conséquences multidimensionnelles de cette crise sanitaire aiguë.

En droite ligne avec les Hautes orientations de Sa Majesté, le Royaume a suivi une démarche ascendante et par paliers dans sa bataille contre le Coronavirus.

Parallèlement aux mesures prises par les pouvoirs publics dans les domaines social et économique, pour accompagner les citoyens les plus vulnérables à supporter le choc de cette crise pandémique, le Maroc a lancé début 2021, une campagne nationale de vaccination contre le nouveau Coronavirus. Cette campagne a été précédée d’un travail de fond sous la supervision Royale. L’objectif de cette stratégie proactive est double. D’abord, immuniser 70% de la population contre le Sars-Cov-2. Ensuite, jeter les bases d’une véritable souveraineté sanitaire.

Une nouvelle étape de franchie

Le 5 juillet 2021 est une date que les Marocains ne sont pas près d’oublier. Sous la présidence du Souverain, une cérémonie officielle est organisée au Palais Royal de Fès. Il s’agit du lancement et de la signature de conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc, du vaccin chinois Sinopharm, contre la Covid-19 et d’autres sérums, de manière à promouvoir l’autosuffisance du Royaume en matière de production des vaccins et en faire une plateforme de biotechnologie de premier plan à l’échelle nationale, continentale et mondiale.

Le projet de fabrication locale du vaccin anti-Covid de Sinopharm entre autres vaccins, est le fruit d’un partenariat entre les secteurs public et privé (PPP). A court terme, l’objectif du Maroc est de fabriquer localement, 5 millions de doses de vaccin anti-Covid. Cette capacité de productions des vaccins devrait être démultipliée à moyen terme.

Avec le lancement de ce partenariat de grande envergure qui s’inscrit dans le prolongement de l’entretien téléphonique du 31 août 2020 entre SM le Roi Mohammed VI et Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine, le Maroc effectue un pas supplémentaire dans la concrétisation de la Vision Royale pour une gestion efficace et proactive de la crise pandémique.

Tout en renforçant la souveraineté sanitaire du Royaume, le projet présenté devant SM le Roi Mohammed VI, lundi 5 juillet 2021, renforce la vocation du Maroc, en tant que pourvoyeur de sécurité sanitaire au sein de son environnement national et continental, face aux risques sanitaires grandissants qui guettent le planète, mais aussi face aux dépendances et calculs politiques qui font que certains pays, notamment pauvres, sont souvent victimes d’injustice en matière d’approvisionnement en différents types de vaccins et pas seulement ceux mis en point pour endiguer la propagation de l’épidémie induite par la Covid-19.

Pour une souveraineté sanitaire

La stratégie Royale pour atteindre la souveraineté sanitaire et vaccinale est la réponse idoine aux risques d’apparition de nouveaux virus à l’avenir. Tel est le point sur lequel a insisté le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb dans son exposé devant le Souverain, à l’occasion du lancement et de la signature de conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid et d’autres vaccins. De son coté, Liu Jengzhen, Président-Directeur Général du groupe Sinopharm, a affirmé qu’une fois concrétisé, ce projet audacieux apportera un soutien solide à la prévention et au contrôle de la pandémie au Maroc. Pour sa part, le Président Directeur Général de la société suédoise Recipharm, Marc Funk, intervenant lors de la cérémonie, a souligné que le projet de la société Recipharm au Maroc a pour objectif d’accroître les possibilités d’accès aux campagnes vaccinales, qu’elles soient préventives, endémiques ou pandémiques.

Afin de concrétiser la vision Royale qui ambitionne de doter le Maroc

de capacités industrielles et biotechnologiques complètes et intégrées, dédiées à la fabrication locale de vaccins, trois accords ont été paraphés le 5 juillet 2021, devant SM le Roi.

Le premier mémorandum d’entente a été signé par le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb et le président du Groupe Sinopharm, Liu Jingzhen. Il se rapporte  à la coopération entre l’Etat marocain et le groupe Pharmaceutique National de Chine, (Sinopharm), pour la fabrication et la mise en seringue du vaccin anti-Covid-19. Le second

mémorandum d’accord, concerne l’établissement de capacités de fabrication de vaccins au Maroc, a été cosigné par le ministre de l’Economie et des Finances et président du Conseil d’administration du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement, Mohamed Benchaâboun, le PDG de la Société Recipharm, Marc Funk, et le représentant du consortium de banques marocaines, Othman Benjelloun. Il s’agit des Groupes Bank Of Africa (BOA), Attijariwafa Bank (AWB) et Banque Centrale Populaire (BCP). Enfin, le troisième accord sous forme de contrat, signé devant le Souverain le 5 juillet 2021, par le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb et la PDG de Sothema, Lamia Tazi, concerne la mise à disposition par la société marocaine de thérapeutique, Sothema, d’installations de remplissage aseptiques pour la fabrication du vaccin chinois contre le nouveau Coronavirus (Covid-19), propriété de la société Sinopharm.

Le lancement Royal du projet de fabrication locale et distribution de différents types de vaccins, dont celui contre le Coronavirus, ajoute une nouvelle pierre à l’édifice pour que le Maroc soit doté d’une véritable industrie de fabrication de vaccins. En attendant la concrétisation de ce projet Royal ambitieux, les citoyens doivent faire confiance aux autorités et faire preuve de vigilance, face à l’apparition de nouveaux variants du nouveau Coronavirus qui suscitent de grandes inquiétudes.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Maroc-Espagne,Brahim Ghali,Algérie,Polisario,Sahara marocain,international,europe,immigration,afrique

Crise avec l’Espagne | Les surprises du Maroc

Dans la crise du Maroc avec l’Espagne, Rabat a surpris par l’efficacité de ses services …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.