Flash Infos

Médias | Abdelmounaïm Dilami, président de l’Association Nationale des Médias et Editeurs

Médias | Abdelmounaïm Dilami, président de l’Association Nationale des Médias et Editeurs

La réunion constitutive de l’Association Nationale des Médias et Editeurs (ANME), s’est tenue mercredi 24 juin 2020, au siège du quotidien «Al Ahdath Al Maghribia».

Il y a été procédé à l’élection du Bureau de l’ANME, en présence de figures et acteurs de la scène médiatique nationale. Ces derniers représentaient la presse papier (print), digitale, outre les radios privées.  La réunion constitutive de l’ANME a été marquée par l’élection, à l’unanimité, d’Abdelmounaïm Dilami, président-directeur général du Groupe Eco-Médias au poste de président de l’Association,

Mission claire, objectifs tracés

En tant que nouveau président de l’Association Nationale des Médias et Editeurs, Abdelmounaïm Dilami a été chargé de constituer le Comité directeur de l’ANME ainsi que de mettre en place une Commission restreinte, composée de cinq membres. Elle aura pour mission, l’élaboration de la loi fondamentale et le règlement intérieur de la nouvelle Association.

Sur un autre registre, les membres de l’ANME ont chargé le nouveau président d’entrer en contact, aussi vite que possible, avec les instances chargées du secteur des médias au Maroc, au nom de l’Association Nationale des Médias et Editeurs. Il s’agit de présenter, dans les plus brefs délais, des solutions à la crise asphyxiante du paysage médiatique marocain.

Dans une déclaration de circonstance, le président élu de l’ANME a affirmé que «l’Etat est appelé à soutenir le secteur des médias pour le sauver des répercussions du contexte difficile qu’il traverse, sachant que la presse fournit un service public». Abdelmounaïm Dilami a précisé que «dans tous les pays du monde, les éditeurs demandent d’être subventionnés par l’Etat» et que cela n’a rien d’anormal. Enfin, Dilami a donné un exemple éloquent qui montre qu’en effet, accorder des subventions à la presse et aux médias de manière générale ne doit pas être perçu d’un mauvais œil. «Regardez un peu le volume de la subvention accordée au journal français Le Figaro», a signalé le président de l’Association Nationale des Médias et Editeurs (ANME).

L’ANME a vu le jour, vendredi 19 juin 2020, au terme d’une Assemblée générale constitutive tenue le même jour à Casablanca. Sa mission consiste à mutualiser les efforts pour défendre la profession à même de pouvoir suivre l’évolution de la société marocaine. Il s’agit aussi, selon les fondateurs de l’Association, de travailler à pérenniser le secteur de la presse et des médias, au Maroc, en tant que service public.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Médias | Les marques de presse vont être amenées à faire évoluer leurs modèles

Médias | Les “marques de presse” vont être amenées à faire évoluer leurs modèles

Les marques de presse vont être amenées à faire évoluer leurs modèles, a indiqué dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.