L’Union des Comores réitère son soutien à la marocanité du Sahara et à l’initiative d’autonomie

L’Union des Comores réitère son soutien à la marocanité du Sahara et à l’initiative d’autonomie

L’Union des Comores a réitéré, vendredi devant la Quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, son soutien à la marocanité du Sahara et à l’initiative d’autonomie comme solution définitive à ce différend régional artificiel.

L’Union des Comores exprime “comme à l’accoutumée la position qui a toujours été la sienne concernant la situation au Sahara marocain”, a déclaré l’ambassadeur chargé d’affaires de l’Union des Comores à l’ONU, Ahmed Abdallah, affirmant que son pays est convaincu que l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc «est la solution de compromis conforme au droit international, à la Charte des Nations Unies et aux résolutions pertinentes de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité».

L’union des Comores, a poursuivi le diplomate, soutient le processus politique en cours, tenu sous les auspices exclusifs du Secrétaire général des Nations-Unies, sur la base des 16 résolutions adoptées par le Conseil de sécurité depuis 2007 afin de parvenir à “une solution politique, mutuellement acceptable et négociée au différend régional sur le Sahara marocain”.

Il a ajouté que son pays se félicite également de la tenue de deux tables rondes entre l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et le polisario, et de l’accord de tous les participants de se réunir à une troisième table ronde, dans le même format.

M. Abdallah a en outre mis en exergue la demande du Conseil de sécurité aux quatre participants, notamment dans la résolution 2494, de rester engagés, en faisant preuve de réalisme et d’esprit de compromis, tout au long de la durée du processus politique de sorte qu’il aboutisse.

A cet égard, il a renouvelé le soutien de son pays aux dispositions de la résolution 2494 qui ont permis d’établir le processus des tables rondes en tant que seule voie pour parvenir à cette solution politique, appelant le prochain Envoyé personnel du Secrétaire général de reprendre là ou l’ancien Envoyé personnel, Horst Köhler s’est arrêté.

Le fait de «parvenir à une solution politique de ce différend de longue date et à une coopération renforcée entre les Etats membres de l’Union du Maghreb arabe contribuerait à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel, comme le réaffirme les résolutions 2414, 2440, 2468 et 2494 notamment», a dit le diplomate comorien.

Il a également salué les investissements du Maroc dans le Sahara dans le cadre du modèle de développement des Provinces du Sud lancé en 2015 pour “améliorer le niveau de vie de la population de cette région et l’autonomiser en bénéficiant des ressources dont elle dispose”, rappelant que son pays a ouvert une représentation consulaire à Laâyoune «ce qui montre la volonté d’ouverture de cette région».

Tenant compte du contexte sanitaire mondial, le diplomate comorien a salué également les efforts et les réalisations du Maroc dans la lutte contre la pandémie du Covid-19 au Sahara.

«A ce titre, nous souhaiterions exprimer notre gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui dans un élan de solidarité, a octroyé une aide en matériel médical et en médicament a plusieurs pays africains dont l’Union des Comores», a rappelé le diplomate.

Il s’est aussi félicité de la participation ces dernières années de “représentants élus du Sahara marocain aux séminaires et aux réunions du C24 ainsi que leur participation aux deux tables rondes de Genève, dans le cadre du processus politique”, tout en mettant en avant le renforcement du rôle des commissions régionales du Conseil national des droit de l’Homme à Laâyoune et Dakhla et de la coopération bilatérale avec le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme.

M. Abdallah a en outre tenu à exprimer la préoccupation de l’Union des Comores quant à la situation des populations des camps de Tindouf. «Il est urgent et hautement nécessaire de procéder à leur enregistrement, conformément au droit international humanitaire, au mandat du HCR, aux recommandations du Secrétaire général des Nations-Unies et de toutes les résolutions du Conseil de sécurité depuis 2011, y compris la résolution 2494», a-t-il insisté.

LR/MAP

Voir aussi

SM le Roi réaffirme l’engagement de faire des provinces du sud un moteur de développement régional et continental

SM le Roi réaffirme l’engagement de faire des provinces du sud un moteur de développement régional et continental

SM le Roi Mohammed VI a réitéré, samedi, le ferme engagement de poursuivre l’action afin …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.