Internet est dangereux pour mes petits!

Abdelouahed a 56 ans. Il est cadre dans une grande administration et il se soucie de l’avenir de ses petits-enfants qu’il trouve trop exposés aux dangers du net. Son cri du cœur…

«Je suis un jeune grand-père, je ne suis pas à la retraite et je ne suis pas encore un ‘‘croulant’’ ni un ‘‘has been’’. Pourtant, je suis catégorique quand je dis qu’Internet est dangereux pour les petits. Je suis pour la modernité et l’évolution des nouvelles technologies, que ce soit chez nous ou dans le monde. Même si l’informatique et ses machines étaient pour nous, il n’y a pas si longtemps, des choses qui nous paraissaient très compliquées dont ne voulait pas entendre parler dans le monde du travail. Surtout dans l’administration dans laquelle je travaillais. D’abord, parce qu’il fallait suivre des formations obligatoires et que ça nous prenait beaucoup de temps.

Et puis, on considérait cela comme des heures supplémentaires non rémunérées. Au début, c’était rébarbatif. Mais il est vrai qu’à la fin, une fois la maîtrise de l’outil acquise, tout devenait si facile et si pratique au boulot. Aujourd’hui, je voudrais seulement tirer la sonnette d’alarme dans nos foyers et familles et parler de ces appareils: les Playstations, les tablettes et les Smartphones qui se sont insidieusement glissés dans la vie de nos très jeunes générations. Je ne suis pas contre ces machines. Je suis juste un jeune grand-père qui s’inquiète beaucoup de la tournure que prennent les choses tout autour de nous. Par contre, ce qui me met franchement en colère, ce sont ces nouveaux parents. Des parents qui doivent à mon sens être un peu plus responsables et ne pas abandonner leurs chérubins derrière des écrans de quelque sorte que ce soit, sous prétexte qu’avec Internet, au moins, ils restent à la maison et sont à l’abri des dangers de la rue. N’est-ce pas hypocrite de leur part? J’ai entendu des conversations qui m’ont beaucoup secoué. Ma fille et ma belle-fille racontaient joyeusement qu’au moins elles avaient la paix avec ces tablettes pour exécuter leurs besognes domestiques. J’ai été scandalisé par de tels propos. Je suis extrêmement inquiet parce qu’aujourd’hui, mes tout petits-enfants qui disposent de leur propre accès à Internet, via ces petits appareils, sont totalement livrés à eux-mêmes, sans contrôle. Et qu’en plus, leurs parents fanfaronnent à qui mieux mieux pour avoir acquis les derniers musts de ces joujoux «new wave». Je sais que le web et ses outils vont faire partie de leur univers beaucoup plus que nous. Mais aujourd’hui, ils sont petits et Internet et les réseaux sociaux qu’ils consultent tout le temps, pour jouer ou rester en contact avec leurs amis et autres membres de la famille, ne sont pas sans danger. Ils risquent en premier lieu de ne pas être en mesure de faire la distinction entre le monde virtuel et le monde réel. Les répercussions ne pourront être perçues que trop tard. Ils ne sont pas non plus à l’abri des prédateurs, qui, eux, sont d’infatigables pervers, et peuvent aussi être harcelés par d’autres enfants, de leur entourage ou non.

Dernièrement, un de mes petits neveux de 8 ans me racontait qu’une de ses camarades de classe avait été ridiculisée et harcelée par une autre fille de sa même classe. Elle l’avait longtemps menacée par messagerie privée, et puis, elle avait pris des photos peu avantageuses de sa camarade et elle les avait mises en circulation dans un réseau social. Presque toute l’école avait partagé lesdites photos et les moqueries se sont outrageusement propagées. Un très gros scandale avait éclaté et les parents, la police et la justice s’en sont mêlés. Cela avait porté une grande atteinte psychologique à cette petite qui a alors arrêté d’aller à l’école. Et tout cela à cause de l’intérêt que lui avait porté un garçon de sa classe.

Il me racontait aussi que, dans ce même réseau social, certains volaient l’identité des autres et se faisaient passer pour qui ils ne sont pas. Il avait un jour machinalement tapoté le nom de son propre père et lui avait trouvé plusieurs profils avec des photos de lui alors que ce n’était pas lui. En faisant quelques recherches sur le net, j’ai pu constater qu’en effet, le vol d’identité par certains était quelque chose de très courant. Que recherchent-ils sinon d’abuser les autres? N’est-ce pas un grand danger que de laisser nos petits sans les informer des dangers qu’ils encourent et sans contrôler leur accès au net et aux jeux? Ces nouveaux parents sont dans l’obligation de surveiller leurs enfants sur le net, d’avoir avec eux des dialogues préventifs et de se soucier de leur éducation et de leurs études. Sinon, comment va grandir et évoluer un enfant qui passe beaucoup trop de temps à jouer et à se connecter sur des réseaux sociaux? Quand et comment va-t-il consacrer du temps à sa personne, à ses parents, à ses études et à ses devoirs scolaires? Quel sera le profil psychologique de nos enfants?».

……………………………………………………………………

Voir aussi

Cette double trahison que mon fils m’impose…

Aziza, 57 ans, assistante de direction, est divorcée et a trois enfants. Cette mère souffre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.