CGI : Le Park-Anfa Condominium lancé

Cgi park anfa casablanca

Qui se souvient encore de l’ancien aéroport d’Anfa? L’espace aéroportuaire n’est plus qu’un souvenir. Il laisse place à un nouvel espace résidentiel qui se veut, d’ores et déjà, le cœur de la ville de Casablanca.

C’est justement là que la Compagnie générale immobilière (CGI) fait montre de son savoir-faire en matière de bâtiment et de construction. L’imposante aéro-cité en témoigne d’ailleurs bien. Dans la même lancée, CGI met en place le Park-Anfa Condominium.
Le PAC est en effet un projet immobilier haut standing dans lequel CGI a su concilier entre des aires naturelles et une conciergerie de luxe pour offrir, à la clef, des appartements «de rêve» dont la superficie varie entre 60 et 280m2, terrasses non comprises.
2 à 6 pièces, avec de larges terrasses pleines de verdure et des jardins suspendus. Il s’agit de 3 résidences fermées offrant chacune une centaine d’appartements et mitoyennes du Parc Casa-Anfa qui s’étend sur 50 hectares.

Les accès sont sécurisés, la vidéo-surveillance est de rigueur et des lobbies type «réceptions d’hôtel» sont prévus. Ceci reflète le concept même de condominium (appartements en copropriété) où, tout en étant chez-soi, on a l’impression de vivre dans un grand hôtel avec tout ce qui suit comme confort, plaisir et bien-être.
Les différents îlots sont composés d’immeubles de 5 à 15 étages sous forme de remparts. Isolation thermique et sonore, climatisation réversible…, le confort est garanti. Le nombre d’appartements par palier est de 2 ou 3. Et, pour une bonne exposition, les appartements sont avec deux façades opposées ou bien font l’angle.
Le jardin central et les terrasses sont entretenus et irrigués par un système semi-automatique qui se déclenche même en l’absence du propriétaire. Les terrasses constituent en moyenne 25% de la surface des appartements.
Le projet se distingue par son «service conciergerie» qui sera assuré par une compagnie leader mondial en la matière. Le service est d’ailleurs accessible à tout moment. De la réservation de restaurant au service pressing, du voiturier au jardinier…, l’objectif de ce service est de faciliter le quotidien des résidents.

Le plaisir a aussi un prix

Ceux-ci auront droit in situ à des salles de squash, deux centres de fitness avec piscine, sauna et hammam et des espaces de jeux. Une vingtaine de commerces, de luxe doit-on préciser, sont également en vue. Ce qui a amené Mounir Trifess, DG délégué en charge du Pôle commercial et marketing de la CGI, à dire: «The Park-Anfa est l’aboutissement d’une réflexion mettant le bien-être des résidents au centre de la problématique de développement».
Ainsi, mis sur pied, les appartements du Park-Anfa Condominium seront mis en vente à partir du 17 mai, pour une livraison en 2016. Pour ce qui est des prix, il faut compter 26.000 DH le m2 et un budget global qui peut aller jusqu’à 5 MDH. Sans oublier les frais de syndic. Sur ce point précis, le management a promis que le coût de celui-ci serait au niveau des autres résidences haut de gamme. Et comme bonus, la CGI, qui, rappelons-le, est déjà à un taux d’écoulement de ses biens de 90%, a promis de prendre en charge ces frais durant toute la première année.

Hamid Dades

Voir aussi

Le commerce ne reprendra sa vitesse de croisière qu’à la fin de 2021

Le commerce ne reprendra sa vitesse de croisière qu’à la fin de 2021 (FMF)

Mohamed Elfane, président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF), a accordé à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.