lundi 17 décembre 2018

Secrets de femmes pour réussir dans les affaires de cœur

Khaoula, 27 ans, gérante de magasin, est célibataire. Cette jeune femme connaît le secret infaillible pour réussir dans le domaine des affaires de cœur et elle le partage. Voici son récit.

«Je ne suis plus la même et j’en suis fort heureuse. C’est fou, parce que cela faisait un moment que j’étaistrès mal en point.  Mes relations amoureuses me faisaient broyer du noir. Vraiment, cela allait de mal en pis. Des fois, je me disais que c’était moi qui ne savais pas choisir. Pourtant, le plus souvent, c’est de l’autre côté que ça clochait, même si je ne voulais pas admettre cette vérité. Je jure que chaque individu rencontré -et j’insiste sur ce qualificatif!- était, à lui seul, une encyclopédie de dégoutantes et révoltantes attitudes. Au lieu d’en prendre de la graine et me forger une immunité face à eux, je ne cessais de pleurer ma malchance. Mais, heureusement, tout cela n’est que du passé.

Ma vie a complètement changé, je suis comblée de succès en amour et cela grâce à une inconnue.  Cette femme n’est ni une diseuse de bonne aventure, ni une magicienne, c’est une fée. Elle m’a offert les clés qui donnent accès à la réussite totale dans mes affaires de cœur. Je suis absolumentconvaincue que pas mal de personnes, surtout les hommes, n’approuveront pas. Mais il faut comprendre que j’ai trop souffert et trop perdu mon temps. Cependant, ce qui m’a semblé nécessaire, c’est de rapporter ce qui m’a été confié pour venir en aide à d’autres jeunes filles ou femmes en détresse. Parce que vraiment ça marche et du tonnerre!

A 27 ans, je me sentais blasée; j’étais totalement désespérée. Mon étoile était complètement éteinte dans les affaires de cœur. Tout allait mal, très mal.  Au départ, je le répète encore, à force de déceptions, j’avais cru que tout venait de moi. Ainsi, je ne cessais de me persécuter sans jamais écouter les conseils éclairés de mes amies. Je me rends compte, aujourd’hui, qu’elles devaient bien ricaner de mon incroyable naïveté, surtout par les temps qui courent. Quelle honte!

Des mecs, je gobais tout de leurs mensonges etcoups bas. Je ne m’arrêtais pas qu’à cela. Je leur trouvais mêmes des circonstances atténuantes en me jetant sans arrêt la pierre. J’étais la bonne et vraie idiote de service, pour eux. Pour soigner mes hypothétiques travers comportementaux, je n’y suis pas allée de main morte. Je me suis farcie des milliers d’heures, prostrée face à mon PC à visionner des cours de positive attitude inspirée par les méthodes de nombreux coaches. J’ai lu de nombreux ouvrages sur les techniques qui garantissent le succès dans les affaires du cœur.

Bref, je me suis rendue compte également que les victimes dans ce domaine foisonnaient. Certaines étaient tellement au bord de l’hystérie qu’elles étaient prêtes à croire en l’incongru. Cela me donnait encore plus de raisons pour ne pas sombrer en m’efforçant de rester optimiste. Ce qui m’apaisait un peu, c’est de voir que tout n’était pas fini dans le domaine de l’amour, quand même! Quoi qu’on en dise, des couples continuent de se former et un grand nombre convolent en juste noces.  Il n’est pas rare non plus de repérer des jeunes se promenant la main dans la main dans des petites ruelles peu fréquentées. Fort heureusement d’ailleurs, sinon l’extinction de l’homme sur terre serait proche alors. En toute honnêteté,  cela me réconfortait mais, en même temps, je continuais de pleurer mes misères dans ce domaine précisément.

Encore une fois, à peine avais-je établi un contact avec ce jeune homme qui me semblait si intéressant que déjà il me prenait pour une poire. Il disait être sérieux, que les filles H 24 sur le net ou trop matérialistes ne l’intéressaient pas. Il était resté des heures le soir au téléphone à me parler de sa vie et ses problèmes. Mais dès le lendemain, je n’existais plus. Il ne répondait même pas à mes appels, ni à mes messages.Mais trois jours plus tard, le voilà m’appelant dès 7 heures du matin. J’étais dans le cirage, mais cela ne m’avait pas empêchée de répondre. Eh bien oui, c’est que je l’avais attendu ce coup de fil!

Encore une fois, il se plaignait de son boulot et d’un emploi du temps infernal qui l’avait empêché de me contacterdepuis. Toute cette journée, il n’avaitcessé de m’expédier des texto bidons, auxquels je répondais à la seconde près. J’agissais comme quelqu’un qui passait une sorte de test de la vie ou de la mort.  Il ne m’avait parlé d’aucune rencontre, mais le soir, c’était reparti pour une nouvelle longue discussion sur ses goûts sportifs et son enfance. Le lendemain, même scénario que le précédent. J’étais encore une fois tombée dans le panneau. Je pleurais de ne rien comprendre à cet inexplicable comportement devenu si usuel dans mes relations. Ce que je ne savais pas encore, par contre, c’est que cette fois ci, c’était la dernière.

Alors que je m’installais dans ma place dansle train, l’esprit très concentré sur ma nouvelle défaite, une dame se mit à côté de moi. Durant le trajet, une discussion avait démarré entre nous, je ne me souviens plus très exactement sur quoi. Nous en sommes arrivées à discourir sur le sujet des hommes. Et cette femme fut très intéressée, même très amusée par mes confidences intimes du moment. Directement, elle s’appliqua à me donner des conseils infaillibles pour ne plus jamais souffrir des agissements masculins. Je suis sûre, à présent, que c’est mon ange gardien qui l’a mise sur mon chemin.

Elle me parlait d’un ton étrangement gai, mais captivant. D’ailleurs, cette personne dégageait un charme fou. Il n’y avait pas d’homme qui passait sans qu’il ne la dévisage en lui adressant un large sourire. Elle s’en amusait tout en continuant de parler. Elle me rassura sur le fait que les hommes, en général, sont plus vulnérables qu’ils ne paraissent. Pour se protéger des peines de cœur, ils sont menteurs, calculateurs et hypocrites. Il faut absolument en être conscient et les singer sans qu’ils s’en aperçoivent. Par exemple, leur faire croire que vous êtes en admiration de leur personne et que vous buvez leurs paroles, alors qu’en vérité il n’en est rien. Il n’y a pas plus simple et plus efficace.

Bien sûr, quelques autres astuces ne sont certainement pas mauvaises à connaître. Comme ne jamais s’investir sentimentalement sans avoir pris quelques précautions et avoir foi en sa toute première impression. Ensuite, viennent s’ajouter à cela les détails d’une première rencontre. Ils sont révélateurs, donc extrêmement importants. Un homme qui regarde sa montre constamment durant un premier rendez-vous est le signe évidentqu’il éprouve très peu d’intérêt pour la personne qui est en face de lui. S’il baille ou parle de son ex ou de son épouse également. Un homme qui reste des heures au téléphone le soir ou qui envoie des photos sans manifester le désir de rencontrer son interlocutrice le lendemain, c’est parce qu’il la considère comme un somnifère ou une distraction temporaire. S’il voyage seul, s’il lui préfère la compagnie de ses amis, s’il a du temps libre et qu’il ne lui en consacre pas la moitié, c’est qu’elle ne compte qu’illusoirement pour lui. Il ne l’a pas en estime et il cherche mieux. Puis, elle me donna de précieux conseils…

Je la remerciais du fond du cœur, tout en la regardant s’en aller et descendre du train. Je n’ai pas attendu pour commencer sur le champ la pratique des précieux enseignements qu’elle m’a livrés. Depuis, c’est une totale réussite en amour avec cette recette en 4 étapes pour moi! Donc pour un succès garanti, infaillible aujourd’hui, à notre époque, il est indispensable: un, d’apprendre à mentir comme ils mentent ; deux, de ne jamais s’investir sentimentalement avant d’être sûre et certaine que la personne le mérite; trois, avoir de nombreuses activités et ne pas faire de sa relation une priorité; quatre, avoir une liste d’attente bien fournie pour remplacement immédiat, le cas échéant».

Mariem Bennani

Voir aussi

Mon addiction me perdra

Chadine, 38 ans, cadre en entreprise, est veuve. Cette jeune femme raconte son addiction à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.