J’ai vécu un amour 5 ans sans connaître ma vraie rivale !

Maysae, 28 ans, est cadre administratif et célibataire. Cette jeune femme ne s’attendait pas à la concurrence d’une rivale en acier. Voici son histoire. 

«S’il n’y avait qu’une seule chose dont je devrais me souvenir toute ma vie, ce serait la déception que j’ai vécue. Je me suis promis de ne plus jamais me faire d’illusions dans le domaine sentimental, ni de changer d’avis sur la question. Finalement, à bien réfléchir, je reconnais que cette choquante réalité subie m’a été bien plus bénéfique qu’il n’y parait. Evidemment, ce serait mentir que de dire que je n’ai pas versé de larmes sur mon sort quelques temps… Bien plus que de raison d’ailleurs. Pour sûr, qu’il m’a été difficile de gober que j’entretenais une relation amoureuse épicée de mensonge, calcul et matérialisme. Avec une cerise -rare et acre- sur le gâteau de la séparation: une rivale ! Une suppléante, pour être exacte, d’un genre complètement inattendu.  

M’étaient venues des idées de vengeance. Mais je les ai laissées au placard. J’ai eu la présence d’esprit de dévier mon ego vers la voie de la sagesse. Son cheminement vers un avenir meilleur a été bluffant de sérénité. Vraiment après avoir connu la perte totale de confiance en moi, je me félicite d’avoir été capable de me replacer à ma juste valeur et à une hauteur inaccessible à mon bourreau ou à ses successeurs.  

Un jour, donc, il a fallu que se mette sur mon chemin un individu de qui je m’étais entichée dès la première rencontre. J’étais retournée chez moi, la tête pleine d’étoiles et d’espérances sur mon prochain changement de statut. En somme, j’avais baissé la garde. Parce que, des histoires amoureuses foireuses qui s’abattaient sur mes oreilles tous les jours, j’en avais ma dose. J’estimais que rester seule était la meilleure manière d’honorer le dicton «une personne avertie en vaut deux». Et je n’avais certainement pas envie de plomber mon avenir pour cause de cœur brisé par le sort que m’aura infligé un oiseau rare. Je ne le savais que trop. Pourtant, cela ne m’a pas empêchée de m’en tartiner la cervelle jusqu’à foncer tête baissée dans le panneau. Aujourd’hui, à contre cœur, je dois avouer qu’il a été fortiche, le gars, dans son bluff ! Mais je m’en souviendrai… 

Justement, j’aurais pu faire appel à ma méfiance habituelle et comprendre que j’avais en face de moi la mauvaise personne. Même pas! J’ai fait pire en étant grisée par ce quelqu’un qui avait su brouiller tous mes radars de contrôle. Attirée comme par un aimant, je me suis laissée happer dans sa toile. J’y suis restée 5 années consécutives. Ma vie ne tournait plus qu’autour de lui et de ses tartufferies. C’est vrai que nous passions de bons moments ensemble, mais j’avais eu la confirmation qu’il en passait avec d’autres aussi. Le coco avait un tableau de chasse avec de nombreuses victimes connues et inconnues. Cet expert du mensonge me baratinait tellement bien que je n’y avais vu que du feu, pendant longtemps.    

Lire aussi
Mon histoire de mère célibataire

Et dire que j’en avais perdu du temps à essayer de décrypter le faux du vrai des sornettes qu’il inventait à tout bout de champ. Pour en avoir le cœur net, je m’étais mise à l’espionner en toute quiétude sur les réseaux sociaux. Sous plusieurs faux profils en utilisant un autre téléphone que le mien, je le traquais. Sa mauvaise foi était flagrante, vu qu’il avait mordu à l’hameçon. Mais je n’avais pas eu assez de cran pour concrétiser ne serait-ce qu’une rencontre pour le mettre au pied du mur. Je m’étais alors tournée vers ses amis en espérant des aveux. Tous l’avaient flingué dans son dos en critiques. Mais les uns l’avaient fait dans le but d’avoir l’accès libre aux avances. Et d’autres, pas loyaux pour un sou, n’avaient pas su tenir leur langue. Le grabuge, je l’avais fomenté de toutes pièces sans pour autant en tirer profit. 

Dans cette voie, je disjonctais sérieusement. Les conséquences de ce mal être se répercutaient inévitablement sur mes études et aussi sur mon comportement avec mes parents. Je n’essayais même pas de me remettre en question, ou de modérer mes émotions. Rien du tout! Pire, je m’obstinais à croire dur comme fer que le temps aurait raison des entourloupes de mon boy-friend et qu’il se déciderait  incessamment ou sous peu à me faire sa demande en mariage. La vérité est qu’il n’y songeait pas le moins du monde, mais essayait de me faire croire le contraire. Il se divertissait, tout en n’oubliant jamais de placer son ambition de réussir par-dessous tout. Lui, n’avait raté aucune année, avec en prime une mention très bien apposée sur son ultime diplôme. Ensuite, il avait été admis en tant que stagiaire dans un établissement. Peu de temps après, il avait été également titularisé avec un bon salaire.  

Ce tout dernier évènement, je l’avais accusé comme un électrochoc. Mon dépit ne fut pas long à éclater. Contrairement à ce que l’on peut croire, ma jalousie avait été salutaire. Elle m’avait permis de réagir pour enfin être délivrée de l’enlisement dans cette relation amoureuse toxique. C’est alors en formulant très clairement ma question sur les intentions futures de celui que je considérais dans mon délire comme étant mon fiancé, j’avais été dézinguée par une réponse des plus imbuvables. Je l’avais entendu me dire qu’il n’avait jamais projeté de se marier avec moi et qu’il s’excusait de ne l’avoir pas dit avant. Il avait rajouté que pour le moment, il ne rêvait certainement pas de mariage mais d’acheter une très belle voiture. La voilà ma rivale en acier qui le faisait rêver et à laquelle il tenait ! Une voiture, disait-il du genre qui rendrait beaucoup de monde fou d’envie… Mais que, quand même, cela ne le dérangeait pas qu’entre nous rien ne change, parce qu’en tant qu’amie intime, je comptais beaucoup pour lui. L’enfoiré prétentieux ! Vite, fichier de ma vie, clic, corbeille, supprimer définitivement, oui !» 

Mariem Bennani

Voir aussi

Triste et révoltée pour ce chauffeur de taxi qui m’a protégée !

Safae, 29 ans, informaticienne, est célibataire. Témoignage assez rare pour être retenu: tous les chauffeurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon