Grand prix national de la presse | Cérémonie d’installation du jury de la 18-ème édition

18ème édition du Grand Prix National de la Presse

Le jury de la 18-ème édition du Grand prix national de la presse a été installé mercredi à Rabat, lors d’une cérémonie présidée par le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othman El Ferdaous.

Présidé par Abdelwahab Rami, le jury de cette édition est composé de Rabab Ellab, Imane Bouhrara, Mohamed Aît Lachgar, Khalid Moustaphaoui, Abdelkabir Akhchichine, Mimoun El Ibrahimi, Mahtat Rekkas, Kamal Lahlou, Hicham Lakhal et Saïd Kobrite.

Le nombre des candidatures retenues lors de cette édition s’élève à 112 réparties sur différentes catégories à savoir la télévision, la radio, la presse écrite, l’agence de presse, la production journalistique amazighe, la production journalistique hassanie, la photographie et la caricature.

Ces candidatures, qui seront soumises au jury, répondent aux conditions prévues par le décret régissant ce prix.

S’exprimant lors de cette cérémonie organisée au siège du département de la Communication, M. El Ferdaous a mis en avant l’importance que revêt ce Grand prix en tant qu’événement médiatique distingué reflétant les efforts déployés par le ministère pour développer le paysage médiatique national et contribuer à sa mise à niveau, ainsi que pour renforcer les acquis réalisés dans les domaines de l’information et de la communication, eu égard à leurs rôles importants et vitaux.

Il a souligné que la conjoncture exceptionnelle que traverse le Maroc a placé le corps journalistique en première ligne face à la pandémie, ce qui explique la hausse du nombre des candidatures à ce prix.

Le ministre a aussi insisté sur l’importance de développer le Grand prix national de la presse pour être au diapason des changements que connaît le champ médiatique et répondre aux aspirations de la nouvelle génération des professionnels qui s’emploie à produire des contenus médiatiques en prenant en considération les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Pour sa part, M. Rami a relevé que la crise sanitaire liée au Covid-19 a empêché les journalistes de mener à bien leur mission sur le terrain et d’accéder facilement aux sources d’information.

Il a également souligné que le nombre des candidatures (112 au total) témoigne de la motivation des candidats, insistant sur l’importance de prendre en considération les aspects professionnel et éthique dans une démarche de qualité.

A rappeler que SM le Roi Mohammed VI avait annoncé en 2002, à l’occasion de la journée nationale de l’information, la création de ce prix pour encourager et rendre hommage aux compétences médiatiques marocaines.

LR/MAP

Voir aussi

Rabat Et Washington échanges Culturels

Coopération | Rabat et Washington déterminés à élargir leurs échanges culturels

La secrétaire d’Etat adjointe des États-Unis aux Affaires éducatives et culturelles, Marie Royce, a conduit …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.