Bien «gros» les arguments !

Il n’y a donc plus que la Boxe-Thaï où tous les coups sont permis. Aujourd’hui, même en politique, précisément en campagne électorale, ils ne le sont pas… C’est le cas de cette politicienne qui joue sur ses «avantages corporels» pour faire de l’effet. Malgré la censure!

En effet, la candidate espagnole issue du Parti démocrate (PDC) pour une élection locale, à Minorque, située dans les Baléares, est au cœur de la polémique.Elle a vu ses affiches électorales retirées des panneaux. Et pour cause, sur l’affiche, on la voit photographiée  avec ses seins nus agrippés par un homme, au-dessus de la mention «Dos grandes argumentos» (Deux gros arguments). Plutôt sexy les gros arguments de la candidate qui ne cache pas sa protestation en notant que «nous sommes au XXIe siècle. Je comprendrais cette sanction si nous étions 200 ans plus tôt, l’Inquisition… Je la comprendrais aussi si nous étions sous Franco».

Des voix déjà en moins, celles des membres de l’Institut des femmes des Baléares, suite à ces plaintes pour le retrait les affiches. L’Institut les ayant jugées sexistes… D’autant plus que la candidate avait déjà choqué les habitants auparavant, en posant nue dans le magazine local.

Toujours est-il qu’il faut attendre le déroulement de ces élections, prévues le 22 mai prochain, pour savoir si les deux «gros» arguments de la candidate du parti démocrate ont été convaincants. Combien d’hommes lui diraient oui, ne serait-ce que pour ses «arguments» qui cacheraient bien tout un attrayant programme politico-sexuel !

Voir aussi

SAM’inspire!

Dans l’Etat de Virginie, aux Etats-Unis, il est formellement interdit de faire l’amour en pleine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.