Ramid vs Hassad Sang chaud et nerfs d’acier

ramid_et_hassad_maroc

En invoquant un manque d’implication dans la préparation et la supervision des prochaines élections, le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, s’est montré agressif envers Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur. Mais ce dernier a fait preuve d’une grande retenue, rappelant les règles qui régissent sa relation professionnelle avec Mustapha Ramid.

Les accusations de Ramid contre Hassad…

Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a déploré sur Facebook le fait qu’il ne soit pas mis au courant, ni impliqué dans le processus de préparation des législatives du 7 octobre 2016. «Autrefois, le ministre de la Justice était impliqué avec le département de l’Intérieur dans le cadre des préparatifs des élections. Aujourd’hui et à ma grande surprise, je constate que je ne suis pas consulté et ne décide de rien, alors que je suis ministre de la Justice et des Libertés dans le gouvernement actuel», a affirmé Ramid, dimanche 18 octobre 2016, en ajoutant qu’il ne peut désormais assumer aucune responsabilité en cas de dépassement lors du prochain scrutin législatif.

…Et la mise au point de Hassad à Ramid

Mohammed Hassad a fait une mise au point concernant la sortie de Mustapha Ramid sur Facebook. Il a expliqué: «Ce n’est pas la première occasion qui me permet de travailler avec monsieur Ramid dans le cadre de la Commission de coordination pour la supervision des prochaines législatives. C’est d’ailleurs le Souverain qui nous assigné cette mission». Hassad a rappelé que le but est d’organiser des élections transparentes et être à la hauteur de ce rendez-vous de grande importance pour le Royaume. Et d’ajouter: «J’ai toujours travaillé dans le respect avec monsieur Ramid et nous avons fait face, ensemble, à toutes les difficultés qui se sont posées devant nous».

Le ministre de l’Intérieur a par ailleurs appelé son collègue Ramid d’user de ses prérogatives s’il le souhaite. «(…) Si un différend persiste, le ministre de la Justice et des Libertés est doté de prérogatives qui lui donnent la possibilité d’activer les services du département dont il a la charge».

Mohcine Loughzal

Voir aussi

Sahara La Jordanie va ouvrir un Consulat général à Laâyoune

Laâyoune | L’alliance entre le Maroc et la Jordanie ne faiblit pas

L’inauguration jeudi d’un consulat général du Royaume de Jordanie à Laâyoune vient illustrer à merveille …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.