SM le Roi décide la mise en place de la commission spéciale chargée du modèle de développement

SM le Roi décide la mise en place de la commission spéciale chargée du modèle de développement

Le Roi Mohammed VI a décidé de mettre en place la commission spéciale chargée du modèle de développement, dont l’installation est prévue à la rentrée prochaine.

Dans un discours adressé à la Nation à l’occasion du 20ème anniversaire de l’accession de SM le Roi au Trône de Ses glorieux ancêtres, le Souverain a précisé que cette commission va regrouper différentes disciplines académiques et diverses sensibilités intellectuelles, en y faisant siéger des compétences nationales issues du public et du privé.

Les dernières années ont “révélé l’incapacité de notre modèle de développement à satisfaire les besoins croissants d’une partie de nos citoyens, à réduire les inégalités sociales et les disparités spatiales. C’est la raison pour laquelle Nous avons appelé à sa réévaluation et à sa réactualisation”, a expliqué Sa Majesté le Roi.

Même si Sa Majesté émet “des réserves sur la pertinence de la création de commissions spéciales, car certains trouvent dans ce procédé le meilleur moyen d’enterrer des dossiers et de passer sous silence les problèmes qui s’y rattachent”, le Souverain a pris l’initiative d’en créer certaines qui avaient la mission d’examiner des questions d’intérêt national.

“Notre suivi personnel de leurs travaux a permis d’atteindre des résultats concluants et positifs”, s’est réjoui le Souverain.

Outre de l’expérience et une exigence d’impartialité, les profils composant la commission spéciale chargée du modèle de développement doivent être “suffisamment outillés pour comprendre les dynamiques à l’œuvre au sein de la société et aller au-devant de ses attentes, sans jamais perdre de vue l’intérêt supérieur de la Nation”, a préconisé SM le Roi.

Cette commission, qui “ne tiendra lieu ni de second gouvernement, ni d’institution officielle parallèle”, jouera le rôle d’organe consultatif investi d’une mission limitée dans le temps, a insisté SM le Roi.

Ladite commission devra prendre en considération les grandes orientations des réformes “engagées ou en passe de l’être”, dans des secteurs comme l’enseignement, la santé, l’agriculture, l’investissement, le système fiscal, a souligné Sa Majesté le Roi, ajoutant que ses propositions devront viser leur perfectionnement et l’accroissement de leur efficacité.

Cette commission doit remplir son mandat avec “impartialité et objectivité” en portant à “Notre connaissance un constat exact de l’état des lieux, aussi douloureux et pénible puisse-t-il être”, d’après le discours.

Elle devra aussi être dotée de “l’audace et du génie nécessaires” pour proposer des solutions adaptées, a encore dit le Souverain.

SM le Roi a mis l’accent sur la nécessité de faire preuve “d’audace, d’esprit d’initiative et d’un sens élevé des responsabilités”, lors de la mise en œuvre des conclusions judicieuses et des recommandations pertinentes qui seront adoptées, “seraient-elles difficiles ou coûteuses”.

Avec MAP

Voir aussi

Les approches et les thèses dépassées et irréalistes au sujet de la question du Sahara définitivement anéanties au niveau des Nations Unies

Les approches et les thèses dépassées et irréalistes au sujet de la question du Sahara définitivement “anéanties” au niveau des Nations Unies (SM le Roi)

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a souligné, samedi, que les approches et les thèses …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.