mardi 25 septembre 2018

Ma femme, ressembler à Kim Kardashian ?

Nawfel, 40 ans, comptable, est marié et père de deux enfants. Cet homme s’inquiète de ces traitements soi-disant miraculeux, servant à rembourrer certaines parties du corps. C’est que sa femme change encore d’avis sur ses rondeurs… 

«Ah, nos femmes, c’est dingue comme elles s’aventurent à s’exposer à tant de dangers, pour plaire et être à la mode. Si je devais ne prendre qu’un exemple, je parlerais de la mienne. Le jour où elle a fait une fixation sur ses rondeurs, d’abord, il n’y en a plus que pour ces régimes miracles. Du pipeau, succès! Ensuite, elle décida que seul le bistouri en viendrait à bout. Mais ce qui me fait crouler de rire et qui m’inquiète tout autant, c’est que maintenant, la mode est au popotin over size. Alors, je me pose des questions et c’est sérieux. Serait-elle capable de changer de look encore une fois? Et que tenterait-elle? Le traitement de l’herboriste and Co ou les injections de graisse…

Mon épouse, je l’ai connue ronde et je l’ai épousée ronde. Avec le temps et les grossesses successives, elle avait incontestablement pris quelques kilos. Et ce n’est pas moi qui lui ai fait des reproches ou des remarques. Ce sont ses sœurs qui se sont acharnées à lui faire des misères à ce sujet. Dès lors, ce fut la cata à la maison. Ou pour dire vrai, dans nos assiettes. Pour manger ce que j’aime avec les enfants, il n’y a jamais eu de meilleure table que celle des parents ou le restau.

Quel supplice pour moi en charge des courses. Je peux dire que la viande, le poisson et les légumes que j’imaginais en tagine ou frits, eh bien, c’est bouilli ou cuit à la vapeur, que j’ai dû me les farcir. Quel gâchis! Beurkh, vraiment dégueu! Lorsque j’y pense, j’en ai encore la chair de poule. Heureusement, je dois un énorme merci à la chirurgie esthétique.

Elle nous a sauvés! Grâce à elle, le bonheur est de retour à la maison! Parce que ma femme, maintenant, continue de faire attention à ce qu’elle mange, mais plus comme avant. J’avais même oublié qu’elle avait ce petit don de bonne cuisinière. Malgré cela, je reste sur mes gardes. Allez savoir si cette bienheureuse nouveauté dans notre quotidien n’est pas, encore une fois, en relation avec la mode …Parce que j’ai des sueurs froides. La voir complètement absorbée par les news de ses bloggeuses préférées sur Instagram et YouTube augmente mon appréhension.

Aujourd’hui, les formes s’affichent et s’assument apparemment. L’icône de style Kim Kardashian a fait sa petite révolution dans ce sens. Presque toutes les jeunes filles, jeunes femmes, ses fans rêvent de lui ressembler. Ne serait-ce qu’à commencer par être pourvue d’une poitrine généreuse et d’un popotin XXL.  Donc, celles qui n’en sont pas dotées naturellement seront capables de tout pour atteindre cet objectif révélé désormais majeur de séduction. Et quand je dis tout, c’est vraiment tout!

C’est en abordant le sujet avec ma tendre moitié que cette dernière va me permettre d’en connaître un bras sur les méthodes invraisemblables pour y parvenir. Une folie et rien de moins! D’abord, il y a la solution chirurgicale, la plus chère. Un nombre considérable de jeunes femmes se font placer des prothèses mammaires et se font injecter de la graisse là où il en manque sur le postérieur. Ensuite, il y a le port de soutien-gorge et gaines rembourrées. Une astuce efficace et sans danger que tous les vendeurs de dessous féminins proposent à des prix très raisonnables. Il reste les plus insolites. Ces derniers sont sûrement les moins onéreux, mais il faut être vraiment timbré pour s’y risquer.

En médina, de nombreux vendeurs à la sauvette proposent toutes sortes de thérapies. Des huiles, des crèmes issues de laboratoires plus que douteux, à base de plantes et je ne sais quoi d’autre. Tout cela est supposé rembourrer les zones ciblées. Il y a aussi la perle des perles pour l’embonpoint, la fameuse pilule «dardak», du pur poison qui s’apprête en suppositoire! Pareil pour certains herboristes qui explosent leur tiroir-caisse avec les demandes de clientes de plus en plus jeunes, des lycéennes. Ils leurs proposent du «hlilij», une sorte de noyau qui ressemble à de la noix de muscade, à ingérer moulu avec du miel, trois jours de suite! Il semblerait également, de source non vérifiée, que dans la région de Settat s’arbore une thérapeutique miraculeuse pour augmenter le volume du bassin. 

Apres avoir écouté tous ses éclaircissements, j’en suis resté complètement abasourdi, remerciant le Seigneur de ne pas être né femme!».

Mariem Bennani

Voir aussi

Un portable pour la mendiante

Yamina, 19 ans ou presque, est en couple, avec deux enfants. Cette jeune mendiante, vagabonde …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.