Protocole d’accord | Extension de la Zone d’accélération industrielle de Kénitra

Extension de la Zone d’accélération industrielle de Kénitra

Un protocole d’accord portant sur l’extension de la Zone d’accélération industrielle (ZAI) de Kénitra a été signé, mardi 8 décembre 2020, en vue du renforcement de la capacité d’accueil de la Zone.

Le protocole d’accord pour l’extension de la Zone d’accélération industrielle (ZAI) de Kénitra a été signé par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et Numérique, Moulay Hafid Elalamy, et le Directeur Général de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), Abdellatif Zaghnoun.

L’extension concerne l’usine PSA de la ville de Kénitra (Maroc), site industriel de production de véhicules de Groupe PSA (marque Peugeot) qui se trouve dans la zone franche «Atlantic Free Zone».

D’une superficie d’environ 96 ha, située dans la commune Ameur Saflia (province de Kénitra), cette extension devra renforcer la capacité d’accueil de la Zone ayant atteint, aujourd’hui, le taux de 94%.

La ZAI, inaugurée en 2012, a permis d’ériger la région du Gharb en pôle industriel compétitif et attractif pour de nombreux investisseurs de renommée mondiale.

L’écosystème du groupe PSA, qui s’y est installé, a été une locomotive attirant autour de lui plus de 25 équipementiers dans la ZAI.

Cette extension permettra d’élargir la zone destinée aux fournisseurs de PSA.

Aujourd’hui, la ZAI compte 49 sociétés représentant un investissement global plus de 20 milliards de dirhams ayant permis de créer 36.571 emplois.

Ce protocole d’accord permettra de définir les modalités et les engagements des parties prenantes. Notamment en ce qui concerne la mobilisation du foncier et la réalisation des études nécessaires pour l’aménagement, le développement, la promotion, la commercialisation et la gestion de la nouvelle extension de cette ZAI.

Dans ce cadre, MEDZ (filiale de la CDG) assurera la réalisation des études nécessaires à ce projet, dont les études urbanistiques et techniques et d’autres de protection des inondations et d’impact environnemental, ainsi que de l’étude financière prévisionnelle du projet.

LR

Voir aussi

Maroc Fmi

LPL | Le Maroc rembourse par anticipation 8,4MMDH au Fonds Monétaire International

Le Maroc a procédé le 21 décembre 2020, au remboursement par anticipation au Fonds Monétaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.