Office Chérifien des Phosphates | Implémentation tous azimuts de la Vision Royale

Mostafa Terrab,OCP

Crise ou pas crise, au Maroc ou en Afrique, un même objectif: mettre en œuvre la Vision Royale.

Ainsi, en dépit de la crise sanitaire qui continue de frapper le monde, le Groupe Office Chérifien des Phosphates (OCP), a maintenu son niveau d’engagement en faveur d’une révolution agricole au Afrique, tout en demeurant très attentif à la poursuite de ses programmes socioéconomiques au niveau national.

En droite ligne avec les Orientations de SM le Roi Mohammed VI et sous la houlette de son Président-Directeur Général (PDG) Mostafa Terrab, le géant marocain des phosphates et dérivés a été sur tous les fronts. A travers sa filiale OCP Africa, active dans 16 pays du continent, l’OCP a parrainé plusieurs projets pour l’accompagnement des agriculteurs africains tout en les aidant à améliorer la productivité de leurs terres agricoles. Au Nigéria par exemple, l’Office Chérifien des Phosphates a fortement contribué à la réhabilitation d’une quarantaine d’usines de blending, en plus de la construction de trois nouvelles unités de mélange d’engrais dans trois villes nigérianes, à savoir Kaduna, Ogun et Sokoto.  

La capacité de production totale en engrais de ses trois unités, avoisine les 500.000 tonnes par an. La coopération agricole Maroc-Nigéria n’est qu’un exemple parmi d’autres qui dénote la volonté du Royaume sous la conduite de SM le Roi, de doter l’Afrique des moyens nécessaires afin qu’elle reprenne son destin en main pour devenir réellement le grenier du monde. En plus du Nigéria, l’OCP a installé 28 unités de mélange d’engrais et formé pas moins de 75.000 agriculteurs au Ghana, en Ethiopie et au Rwanda. Au Maroc, le rôle de l’Office Chérifien des Phosphates est tout aussi décisif. 

En s’appuyant sur ses valeurs sociales qui dépassent la définition simpliste de la RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise), le Groupe OCP a maintenu une cadence acceptable au cours des derniers mois, par rapport à son dispositif itinérant «Al Moutmir». Lancé depuis 3 trois ans déjà, c’est-à-dire bien avant la pandémie, ce programme de proximité doit la poursuite de son activité à l’engagement soutenu du top management de l’OCP et de ses équipes d’agronomes.

En ce qui concerne la formation, la Fondation OCP a fortement contribué à la réduction des disparités territoriales et ce, depuis le début de la crise due à la Covid-19 au Maroc. En partenariat avec l’Université Mohammed VI-Polytechnique de Benguérir (UM6P), la Fondation OCP a mis à disposition des studios équipés pour la production de cours en ligne au profit des élèves. Dans le domaine de la Santé, l’Office Chérifien des Phosphates a équipé un grand nombre d’hôpitaux publics, en plein pic épidémique.

Il est évident qu’à lui seul, l’OCP ne peut pas tout faire. Les pouvoirs publics au niveau central et local sont plus que jamais appelés à faire preuve d’écoute et de proximité avec les citoyens. Fini le temps où les ministres prenaient leurs décisions sur la base de données et statistiques sans aucune prospection de terrain. Le prochain gouvernement tout comme les responsables et élus locaux doivent être très attentifs à ces choses-là que certains d‘entre eux, considèrent à tort, comme de simples détails insignifiants.

ML

Voir aussi

La Dg De L’onhym

“Europa Oil & Gas” détient le permis de recherche Inezgane (ONHYM)

La société anglaise Europa Oil & Gas détient le permis de recherche Inezgane, en offshore …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.