Enseignement, administration… | La digitalisation au cœur de tous les défis !

Enseignement à distance,digitalisation

La pandémie due au nouveau Coronavirus (Covid-19) a accéléré le processus de digitalisation, notamment dans le secteur de l’enseignement. Face à l’urgence, les pouvoirs publics ont annoncé dès la mi-mars 2020, la suspension des cours en présentiel et l’adoption de l’enseignement à distance.

Cette mesure a causé une certaine confusion chez les apprenants, le corps enseignant et les parents d’élèves. L’e-enseignement est une bonne chose en soi. Les disparités sociales qui persistent au Maroc malgré les efforts et les programmes lancés par l’Etat pour en réduire l’étendue et l’ampleur, font que les citoyens ne profitent pas de la même manière des bienfaits qu’offrent les nouvelles technologies et le digital de manière générale.  

Pour remédier à cette situation et essayer de réduire les disparités observées en matière d’accès à internet et aux matériaux informatiques (ordinateurs et tablettes), le ministère de l’Educaton nationale a mis les bouchées au cours des deux dernières années scolaires (2019-2020/ 2020-2021). Objectif, faire en sorte que le processus d’apprentissage ne soit pas très perturbé à cause de la pandémie et des mesures préventives et restrictives qui s’en sont suivies.

Dans le cadre des Hautes orientations Royales et sous la supervision du ministre de tutelle, Saïd Amzazi, il a été procédé à la diffusion des cours sur les chaînes TV, outre le lancement de la plateforme «TelmidTICE». Le recours aux services du pôle audiovisuel public dans le domaine de l’éducation est appelé à se renforcer. Une convention a d’ailleurs été signée, lundi 26 juillet 2021, entre le ministère de l’Education nationale, la SNRT et British Council Maroc, pour la diffusion d’un nouveau programme radio pour l’apprentissage de la langue anglaise à partir de la rentrée scolaire 2021-2022.

De tout ce qui précède, peut-on dire avec conviction que le process de digitalisation de l’enseignement a atteint les objectifs escomptés? Une partie de la population en est convaincue, tandis que la plupart des citoyens estiment que beaucoup de chemin reste à parcourir pour faire de l’e-enseignement un modèle d’excellence. Ce qui est sûr en tout cas, c’est que la Covid-19 a montré la nécessité d’amorcer un nouveau départ dans plusieurs secteurs. Cet objectif ne peut être atteint sans l’adhésion de tous, dans le cadre d’une vision Royale qui place l’avenir des Marocains en tête des priorités.

ML

Voir aussi

Régionales 2021,Meknès,RNI

Régionales 2021 | Les 12 sièges de Meknès partagés entre 6 partis

Six partis politiques se sont partagés les douze sièges réservés à la préfecture de Meknès …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.