Flash Infos

OCP/ Phosboucraa : Quels renforts pour soulager les hôpitaux de Laâyoune ?

OCP/ Phosboucraa : Quels renforts pour soulager les hôpitaux de Laâyoune ?

Phosboucraa, filiale du groupe OCP, a mis à la disposition des structures hospitalières de la ville de Laâyoune du matériel respiratoire “made in Morocco”, dans le cadre de la contribution à l’effort national visant la lutte contre la propagation du nouveau Coronavirus (Covid-19).

Les bénévoles d’Act4Community Phosboucraa, un programme OCP qui encourage la prise d’initiative citoyenne, ont ainsi conçu et fabriqué des raccords en “Y” à destination des hôpitaux de Laâyoune, dont 30 sont déjà livrés et 30 autres en cours de fabrication.

La science fait la différence

Conçus et imprimés grâce à la technologie d’impression 3D, ces raccords permettent de doubler la capacité du matériel de réanimation respiratoire et ainsi d’augmenter le nombre de patients que peuvent accueillir les hôpitaux locaux. Des collaborateurs ont conçu des équipements de protection faciale, dont certaines pièces ont été imprimées en 3D. Ces équipements produits localement contribueront aux efforts de lutte contre la propagation du COVID-19.

Les deux initiatives, approuvées par le corps médical, sont appelées à être généralisées au niveau des hôpitaux de la région, dans le cadre du soutien collectif aux populations et aux autorités locales.

En mars 2020, les bénévoles de l’Act4Community avaient remis aux responsables de l’hôpital Moulay Hassan Ben Mehdi de Laâyoune deux chambres médicalisées de confinement, de moyens de protection du personnel médical et paramédical, en plus d’un lot de médicaments d’urgence et de réanimation.

Selon les responsables de Phosboucraa, cet acte de solidarité fait partie de l’appui à la mobilisation des autorités locales et de l’ensemble des institutions de l’Etat en vue de minimiser le risque de transmission du virus mortel. 

ML

Voir aussi

Le marché automobile en convalescence

Marché automobile | Un secteur en convalescence

Après avoir vu ses ventes s’effondrer depuis mars dernier, à cause de la pandémie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.