LES USA AU SAHARA | Ce que vaut la visite de David Schenker

Les Usa Au Sahara

David Schenker était au Maroc pour une visite officielle de deux jours au Sahara. Au programme, le lancement d’initiatives à caractère socio-économique au profit des populations locales, mais pas que…

La tournée du Sous-Secrétaire d’Etat américain pour l’Afrique du Nord et le Proche-Orient dans les régions du Sud du Royaume, a aussi et surtout été marquée par la visite effectuée par le haut responsable US au futur Consulat des Etats-Unis, au cœur de la ville de Dakhla. Le dernier acte de concrétisation de la décision des Etats Unis de reconnaître la souveraineté du Maroc sur son Sahara.

Une visite qui fera date

Le Sous-Secrétaire d’Etat américain a entamé sa visite au Sahara le 9 janvier 2021, par une tournée à Laâyoune, en particulier le quartier diplomatique qui abrite les Consulats de plusieurs pays. Il s’est ensuite rendu au siège de la Minurso. Le même jour, David Schenker a pris part à la cérémonie de lancement du Centre d’Education par le Sport. Fruit d’un partenariat entre l’ONG Tibu-Maroc et l’Ambassade des Etats-Unis à Rabat, ce Centre destiné au développement des compétences motrices et cognitives, profitera à quelque 200 jeunes. Le lendemain, soit le 10 janvier 2021, et après avoir assisté à la cérémonie de lancement à Dakhla, du projet de développement économique de la ville baptisé «Dakhla Connect» et doté d’un financement d’un million de dollars,  David Schenker et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, ont visité, toujours à Dakhla, le bâtiment qui abritera la futur représentation diplomatique US dans cette ville.  L’ouverture d’un Consulat américain dans la perle du Sud permettra d’encourager les projets d’investissement et de développement dans les régions du Sud du Royaume, tout en apportant plusieurs avantages pour les habitants de ces régions. Pour les Etats-Unis, il s’agit d’une opportunité qui leur permettra de profiter davantage de la position stratégique du Maroc en tant que porte d’entrée économique vers l’Afrique.

La tournée de Schenker donne le tournis au Polisario et à Alger  

La visite de David Schenker à Laâyoune et Dakhla, a mis les adversaires du Royaume et les pays hostiles à son intégrité territoriale, et à leur tête l’Algérie et son pantin le Polisario, dans tous leurs états. Au sommet de sa faiblesse, le front séparatiste a encore une fois prouvé que ses membres ont atteint le summum de l’infantilisme. Pas plus tard que le 10 janvier 2021, le dénommé Bachir Mustapha Sayed, qui occupe le poste de ministre conseiller auprès de la présidence de la pseudo Rasd, a qualifié la visite de la délégation américaine au Sahara marocain de «simple tournée touristique de propagande». «Cette visite d’adieu et de complaisance intervient au moment où la nouvelle administration a annoncé le successeur de David Schenker et la désignation d’un nouvel envoyé au Moyen-Orient et l’Afrique du nord, connu pour son soutien aux questions de libération», a-t-il ajouté.

N’en déplaise au Polisario et à son mentor algérien, la visite de David Schenker au Sahara ainsi qu’au siège du Consulat US à Dakhla a permis à l’administration Trump de réaffirmer et concrétiser son soutien à la marocanité du Sahara et au plan d’autonomie proposé par le Maroc, que les Etats-Unis considèrent comme l’unique solution au conflit artificiel autour du Sahara. La visite du Sous-Secrétaire d’Etat américain chargé des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, à Laâyoune et Dakhla, les 9 et 10 décembre 2021, est l’un des fruits  de l’entretien téléphonique qu’a eu SM le Roi Mohammed VI avec Donald Trump. Au cours de cette conversation, tenue le 10 décembre 2020, Trump avait annoncé au Souverain, la promulgation d’un décret présidentiel avec ce que cet acte comporte comme force juridique et politique indéniable et à effet immédiat, portant sur la décision des Etats-Unis de reconnaître pour la première fois de leur histoire, la pleine souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire, y compris le Sahara.

Que faire quand on se sent dépassé par les évènements?

Face à ces développements en faveur du Maroc et de sa cause nationale, les séparatistes du Polisario et leur mentor l’Algérie continuent de tirer des plans sur la comète, espérant que le vent tournera en leur faveur avec le changement de pouvoir aux Etats-Unis et la montée du camp démocrate à la Maison Blanche. Or, il ne faut pas oublier que même si les adversaires du Maroc poussent le nouveau président américain Joe Biden, avec l’aide de leurs lobbys occidentaux, à un changement de position au sujet de la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, le processus de confirmation juridique de cette reconnaissance a atteint une étape difficilement révocable.  En d’autres termes, il est bien fou celui qui viendrait balayer d’un revers de main les récentes décisions prises par les USA à ce sujet.

L’administration Trump bétonne sa position sur le Sahara

Rappelons que suite à la signature du décret présidentiel le 10 décembre 2020 par Donald Trump, dans lequel les Etats-Unis reconnaissent la pleine souveraineté du Maroc sur son territoire, y compris au Sahara et la publication dudit décret dans le registre fédéral américain (l’équivalent du Bulletin Officiel au Maroc), l’Ambassadrice Représentante permanente des Etats-Unis auprès de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) Kelly Craft, a officiellement informé le Conseil de Sécurité (CS) et son Secrétaire Général Antonio Guterres, du contenu de la décision américaine. Dans une lettre adressée le 15 décembre 2020 au CS de l’ONU,  la diplomate américaine a souligné que «la proclamation émise par Donald Trump reconnaît officiellement que l’ensemble du territoire du Sahara fait partie désormais du Royaume du Maroc. Dans cette lettre, consignée dans les annales des Nations-Unies en tant que document officiel du Conseil de sécurité, Kelly Craft a précisé que la proclamation américaine affirme aussi que «la proposition marocaine d’autonomie est la seule base pour une solution juste et durable au différend sur le territoire du Sahara».

Au Maroc, l’Ambassadeur américain à Rabat, David Fischer a pour sa part, diffusé lors d’un point de presse organisée le 12 décembre 2020 au sein-même de l’Ambassade US, la nouvelle carte du Maroc adoptée officiellement par les Etats- Unis d’Amérique. Une carte qui intègre la totalité des territoires du Sahara dans le Royaume du Maroc. La carte du Royaume, complète et non-amputée de son Sahara, continue d’être officiellement adoptée par les autorités américaines. Après l’administration Trump et l’Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN), voilà que la Central Intelligence Agency (CIA) a procédé, à son tour, le 7 janvier 2021, à la même mise à jour de la carte du Royaume pour y inclure le Sahara. 

La visite de David Schenker à la tête d’une Haute délégation américaine au Sahara, reflète en outre, les bonnes relations économiques entre Rabat et Washington, dans la mesure où le Maroc est le premier pays africain à avoir signé un accord de libre-échange avec les Etats-Unis, outre le fait que le Royaume demeure un allié stratégique de premier plan pour les USA, en particulier dans le domaine sécuritaire notamment, en matière de lutte antiterroriste.

Mohcine Lourhzal

En marge du lancement d’un centre pour jeunes

Ces déclarations de David Schenker à Laâyoune…

 

La visite de David Schenker au Sahara a été riche en rencontres. Un programme chargé qui illustre l’intérêt porté par les Etats-Unis au Maroc et au développement intégré des trois régions du Sud du Royaume.

C’est par la ville de Laâyoune que David Schenker a entamé sa visite officielle au Sahara marocain. A son arrivée à l’aéroport Hassan 1er, le haut responsable américain a été accueilli à sa descente d’avion, par le Wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, Gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslem Bekrate, avant d’effectuer une tournée à travers la capitale du Sud du Royaume. Schenker a ainsi visité le quartier diplomatique et le siège de la Mission des Nations Unies au Sahara (Minurso) à Laâyoune. 

Toujours à Laâyoune, le Sous-Secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, a également assisté à l’inauguration d’un Centre d’éducation par le sport, destiné au développement des compétences motrices, cognitives et socio affectives.

Faire du sport un vecteur de développement et de cohésion sociale

Inauguré, le 9 janvier 2021 en partenariat entre l’Ambassade des Etats-Unis à Rabat,  l’Organisation Non-Gouvernementale (ONG) Tibu-Maroc et le ministère de l’Education nationale, ce nouveau Centre socio-sportif est le premier du genre dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra et le 22ème à l’échelle nationale. Il couronne un engagement profond et continu du Maroc et des Etats-Unis, visant à apporter des réponses concrètes aux multiples défis et enjeux du développement territorial, notamment en matière d’éducation et d’autonomisation des jeunes.

Grace audit Centre, 200 enfants, âgés entre 12 et 16 ans profiteront d’un programme axé sur l’apprentissage des techniques individuelles et collectives du basketball. Les bénéficiaires dudit programme pourront également prendre part à des ateliers sur les langues étrangères, outre des modules favorisant le leadership individuel et collectif. Comme indiqué par ses initiateurs, «ce nouveau programme converge parfaitement avec la vision stratégique de la réforme 2015-2030 lancée par le Maroc et qui place la refonte du système éducatif au cœur des priorités nationales. L’objectif étant de faire de l’école marocaine, un espace d’épanouissement.

Face à la situation actuelle que traversent le monde et le Maroc, liée à la crise sanitaire due au nouveau Coronavirus (Covid-19), le sport se manifeste comme étant un outil efficace et efficient pour répondre à des problématiques complexes qui freinent le développement de ces régions. C’est ce qu’a estimé le président fondateur de  Tibu-Maroc, Amine Zariat. De son côté, le président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, Hamdi Ould Errachid, a fait savoir que «l’inauguration de ce Centre s’ajoute aux projets en cours de réalisation dans les régions du Sud du Maroc».

Un partenariat Maroc-USA sans cesse renouvelé

Dans son allocution de lancement du Centre d’éducation par le sport à Laâyoune, le 9 janvier 2021,  le Sous-Secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, a relevé que la reconnaissance de la marocanité du Sahara par les Etats-Unis représente «un moment clé dans les relations USA-Maroc. Jamais ces relations n’ont été aussi fortes», a-t-il ajouté. Et de haut responsable US de rappeler que la première mission diplomatique américaine et la plus ancienne, a été ouverte il y a 200 ans à Tanger. Après avoir réitéré l’engagement des Etats-Unis en faveur de l’insertion socio-économique des jeunes, David Schenker a insisté sur la solidité des relations bilatérales qui lient les Etats-Unis au Royaume du Maroc. «Le Maroc est le seul pays d’Afrique à bénéficier d’un accord de libre-échange avec les USA. À ce jour, plus de 150 entreprises américaines opèrent dans le Royaume», a précisé le haut fonctionnaire américain.

En marge de l’inauguration du Centre d’éducation par le sport à Laâyoune, Tibu Maroc et l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation, ont signé une convention de partenariat pour le développement de projets et programmes au profit des jeunes. Tibu Maroc utilise la force du sport pour concevoir des solutions sociales et innovantes dans le domaine de l’éducation, l’autonomisation et de l’inclusion socio-économique des jeunes par la pratique sportive. 

Tout le monde s’accorde à dire qu’aujourd’hui, le sport offre une durabilité transformationnelle aux praticiens, enfants, jeunes, femmes et personnes ayant des besoins spécifiques, à savoir  des communautés soudées, de plus grands accomplissements et une identité plus forte. Ce sont ses qualités qui permettent de rebondir plus facilement et devenir mentalement plus fort, surtout en ces temps de crise due à la Covid-19 qui n’est pas encore prête pour plier bagages.

ML

Consulat US, investissement, marketing territorial… 

Le meilleur pour la fin, à Dakhla!

 

Dakhlaconnect.com David Schenker

Après avoir participé à l’inauguration d’un centre d’intégration de la jeunesse par le sport à Laâyoune, le Secrétaire d’Etat adjoint pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord est arrivé, le 10 janvier 2021 à Dakhla,  ultime étape de son déplacement de deux jours au Maroc.

Au programme, un entretien avec le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita, une visite des locaux du futur Consulat US, et le lancement d’une plateforme digitale baptisée «Dakhlaconnect.com».

Regards sur les Relations Maroc-USA

A l’issue de leur entrevue qui s’est déroulée en présence d’élus locaux de la région de Dakhla-Oued Eddahab, David Schenker et Nasser Bourita ont tenu une conférence de presse conjointe. L’occasion de présenter les points saillants de leurs discussions.

David Schenker a ainsi indiqué avoir échangé avec le Chef de la diplomatie marocaine des objectifs de la politique étrangère commune des deux pays, outre l’examen des développements récents sur la scène régionale et internationale. «Je peux annoncer avec beaucoup d’enthousiasme que les relations entre les Etats-Unis et le Maroc sont toujours fortes et continuent de prospérer, et que nos meilleures années ensemble sont encore à venir», a déclaré le Sous-Secrétaire d’Etat US. Evoquant la reconnaissance américaine de la pleine souveraineté du Maroc sur son Sahara, le responsable américain a considéré qu’«il s’agit là de l’un des développements les plus importants survenus au cours de deux siècles d’amitié entre les Etats-Unis et le Maroc».  

S’agissant des perspectives d’évolution des relations entre Rabat et Washington, David Schenker s’est voulu rassurant, tout en rappelant que les liens d’amitié et de coopération entre Rabat et Washington remontent à plus d’un siècle. «2021 marque le passage de 200 ans depuis que les Etats-Unis ont ouvert leur première mission diplomatique au Maroc, notre plus ancienne installation diplomatique au monde», a-t-il rappelé. Et le Secrétaire d’Etat adjoint US de saluer les politiques de développement socio-économiques menées par le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI. «(…) aujourd’hui nous voyons le Maroc comme un carrefour de peuples, d’idées et d’innovation. Ces évolutions sont devenues possibles grâce au leadership de SM le Roi Mohammed VI, dans la promotion d’un programme de réforme audacieux et de grande envergure au cours des deux dernières décennies, et au soutien continu et précieux de Sa Majesté pour des questions d’intérêt commun telles que la paix au Moyen-Orient et en Afrique, la stabilité et le développement, ainsi que la sécurité régionale». Enfin, David Schenker s’est dit agréablement surpris de voir à quel point le Maroc accorde une grande importance à la tolérance religieuse, faisant du Royaume une terre d’harmonie religieuse. 

Pour le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, les bonnes relations entre le Maroc et les Etats-Unis sont de fruit d’une coopération soutenue dans plusieurs domaines, notamment militaire, avec la signature en octobre 2020, d’un accord de coopération militaire décennal (2020-2030). A cette occasion, le Chef de la diplomatie marocaine a mis l’accent sur le caractère important de la visite de David  Schenker au Sahara. «Cet événement concrétise les résultats de l’appel téléphonique entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Donald Trump, le 10 décembre 2020», a ajouté le ministre des AE.

Visite des locaux du Consulat US

Toujours à Dakhla, la délégation américaine de haut niveau conduite par David Schenker, a visité le 10 janvier 2021, les locaux du futur Consulat général des Etats-Unis à Dakhla. La délégation américaine, accompagnée du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et de l’Ambassadeur américain à Rabat, David Fischer, a effectué une tournée à travers les différentes dépendances de cette future représentation diplomatique, en présence d’un panel de responsables marocains et américains.

Et lancement de Dakhlaconnect, un portail pour l’avenir

Dakhla Connect

Au terme de sa visite au Sahara, le Sous-Secrétaire d’Etat David Schenker a lancé, le 10 janvier 2021 à Dakhla, un projet de développement économique, baptisé «Dakhlaconnect.com». Il s’agit d’une plateforme numérique dédiée à la promotion de l’investissement et au marketing territorial.  Ce projet qui se poursuivra jusqu’à fin septembre 2022, se décline en trois phases principales, à savoir l’élaboration d’une plateforme digitale et le marketing et la promotion des opportunités d’investissements, ainsi que l’organisation d’évènements B2B, avec la mobilisation des acteurs locaux.

Lancée depuis le siège de la Wilaya de la région de Dakhla-Oued Eddahab, cette nouvelle plateforme est financée par le gouvernement des Etats-Unis et le Bureau des Affaires du Proche-Orient (NEA). Cette initiative à forte valeur ajoutée économique, vise à mettre en place une passerelle entre les entreprises de la région, les investisseurs, les clients et les fournisseurs potentiels. Premier projet économique financé par les Etats-Unis dans les provinces du Sud, «Dakhlaconnect.com», vise à promouvoir les opportunités économiques de Dakhla et Laâyoune et ce, à travers le développement et le déploiement d’un espace dédié aux entreprises du secteur privé opérant dans chacune des deux villes. «Dakhlaconnect.com» a également pour objectifs de promouvoir les atouts économiques de Dakhla et Laâyoune, dans le but d’explorer les opportunités d’échanges et de collaboration économique à l’échelle nationale et internationale dans plusieurs secteurs clés tels l’agriculture, les énergies renouvelables, le tourisme, la logistique et la pêche.

ML

De hauts responsables américains en visite au Sahara

Des photos qui parlent !

Le Sous-Secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, était au Maroc pour une visite de travail de deux jours. Retour en images sur la tournée effectuée par David Schenker, les 9 et 10 janvier 2021, à Laâyoune et Dakhla.

Le Centre d’éducation par le sport lancé à Laâyoune, David Schenker et la haute délégation qui l’accompagnait, s’en sont donnés à cœur joie dans une partie de basket-ball. L’occasion de joindre l’utile à l’agréable.  


Dakhla relations maroco-américaines

Entre Rabat et Washington il existe une amitié et une collaboration multiformes qui remonte à plusieurs siècles. Ce qui n’est pas sans dessiner un sourire de confiance sur les visages de Nasser Bourita et David Schenker.  


Dakhlaconnect.com David Schenker

Et c’est parti pour «Dakhlaconnect.com». Startups et investisseurs des régions du Sud seront connectés comme jamais!


Vêtus des costumes traditionnels sahraouis (Gandoura et Melhfa), les membres de la haute délégation américaine en visite au Sahara, ont savouré la visite des locaux du futur consulat américain à Dakhla. Un moment  exceptionnel.


Dakhla L’ambassadeur Des Etats Unis à Rabat David Fischer

Difficile de résister à la magie du Sud du Maroc. Totalement pris par le charme de Dakhla, l’Ambassadeur des Etats-Unis à Rabat David Fischer, (à gauche sur la photo), n’a pas caché son souhait d’y acquérir une résidence secondaire.


Consulat Des Etats Unis à Dakhla

Le futur Consulat des Etats-Unis à Dakhla est composé de bâtiments administratifs, d’espaces verts… C’est ce qui s’appelle, voir les choses en grand.


David Schenker Laayoune Sakia El Hamra Abdesslam Bikrat

L’hospitalité fait partie intégrante de la culture marocaine. David Schenker était d’ailleurs très ému, en recevant ce présent symbolique des mains du Wali de la région de Laayoune-Sakia El Hamra, Abdesslam Bikrat.


David Schenker Usa Maroc David Fischer

Le Selfie, meilleur moyen pour le Sous-Secrétaire d’Etat américain, David Schenker et l’ambassadeur des USA au Maroc, David Fischer, d’immortaliser un évènement historique.  

Voir aussi

Maroc Usa Sahara

Rome | La reconnaissance US de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, un tournant important

La reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara a marqué un tournant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.