OCP : Et maintenant, le Luxembourg…

Mustapha terrab president ocp

Les phosphates constituent une des composantes essentielles dans le domaine de l’agriculture, dans la mesure où l’on assiste à une augmentation de la demande consécutive à la croissance démographique mondiale, à la réduction des terres d’exploitation et à l’accroissement des besoins alimentaires. Ce qui a fait du Maroc un pionnier dans ce domaine en contribuant avec efficacité au développement des industries chimiques.
Depuis sa création en 1920, l’OCP joue des rôles avant-gardistes en matière d’industrie des phosphates.
Le groupe OCP a pour mission principale d’offrir aux agriculteurs les outils pour générer des rendements plus importants. L’objectif est d’assurer une meilleure productivité des agriculteurs et d’améliorer leurs revenus. Le Groupe joue avec engagement son rôle de conseil dans le processus d’amélioration de la productivité agricole durable.

Pour l’OCP, le fait d’accroître le potentiel des agriculteurs ne se limite pas seulement à la commercialisation des engrais. Il comprend également la création de solutions intégrées répondant aux défis rencontrés par les petits agriculteurs dans le monde. Il faut dire que l’OCP apporte son soutien à l’agriculture à travers, notamment, une coopération Sud-Sud efficace, grâce à des solutions innovantes. Le Groupe collabore à travers des partenariats consentis, des stratégies ciblées et des actions concrètes en faveur d’une agriculture durable. Récemment, le géant phosphatier a annoncé avoir émis avec succès un emprunt obligataire de 1 milliard de dollars américains, d’une maturité de 10,5 ans à un coupon de 4,5%. Cet emprunt fait suite à l’émission obligataire inaugurale du Groupe en avril 2014. A noter que Son Altesse Royale le Prince Guillaume, Grand-Duc Héritier et la Princesse Stéphanie, Grande-Duchesse Héritière de Luxembourg, ont présidé, mardi 28 avril à Casablanca, une séance de travail entre la délégation de leur pays et des responsables de l’OCP.
Cette séance de travail a constitué une opportunité pour identifier d’autres créneaux de partenariats entre les sociétés luxembourgeoises et le groupe de l’OCP. Les membres de la délégation luxembourgeoise ont salué les efforts consentis par le phosphatier marocain, tout en mettant l’accent sur l’intérêt qu’accordent les industriels luxembourgeois aux produits dérivés des phosphates, notamment ceux de Jorf Lasfar.

Anas Hassy

Voir aussi

Le FMI table sur un rebond de 4,9% de l’économie marocaine en 2021

Le FMI table sur un rebond de 4,9% de l’économie marocaine en 2021

L’économie marocaine devrait se contracter de -7% en 2020 avant de rebondir avec une croissance …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.