Mort-nul !

Beaucoup de mariages ne durent jamais longtemps, parce que l’un des conjoints est nul. Au lit bien sûr… Eh oui, parce que ces unions, conçues dès le départ sur une relation «horizontale», deviennent vite fausses lorsqu’on est à la verticale!

Une Russe de 28 ans s’était d’ailleurs bien redressée et s’est mise bien debout pour mettre fin à la vie de son conjoint qui était «nul» et qui ne voulait rien savoir, ni apprendre. Le forçant à essayer une position relativement bizarre, le bonhomme s’est complétement défoncé le «crâne» contre un coin du lit… Mettre ainsi fin à la vie de ce pauvre bonhomme aurait pu être évité si sa conjointe avait eu le courage de mettre plutôt fin à leur vie «conjugale»! En tout cas, aujourd’hui, elle ira finir la sienne en prison…

C’est pour éviter ce genre de désagrément que les experts conseillent de ne pas trop se prendre la tête si les choses dans la chambre à coucher ne sont pas aussi renversantes qu’on l’espère. Car cela ne résoudra certainement pas le problème. Se moquer des performances sous la couette de son amant est cruel, blessant et lui donnera le sentiment d’être vulnérable. Une phrase telle que «Tu es nul au lit!», même si elle ne contient qu’un brin de vérité, pourrait même sonner la fin d’une relation. Les experts suggèrent de proposer un changement de position (mais pas à la russe!) et une initiation avec délicatesse à quelque chose de différent. La récompense –très satisfaisante- ne se fera pas attendre! Ce qui n’a pas été le cas de notre amie russe puisque, disait-elle, elle n’imaginait pas sa vie sans son bonhomme qu’elle aimait à mourir, malgré tout, et à qui elle ne pouvait demander le divorce pour ne pas le froisser!

Décidément, l’histoire est renversante mais, quand ça ne va plus, ça ne va plus et il faut se dire qu’il est temps d’arrêter. C’est moins blessant et moins humiliant que de se faire arrêter, n’est-ce pas?

Voir aussi

SAM’inspire!

Dans l’Etat de Virginie, aux Etats-Unis, il est formellement interdit de faire l’amour en pleine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.