MCA : Le Maroc est éligible

Le Maroc est éligible pour bénéficier d’autres programmes dans l’avenir, parce qu’il répond aux 20 critères d’éligibilité exigées.

Millenium Challenge confrence Maroc juin 2013

Dans trois mois, le programme objet de l’Accord «Millennium Challenge Compact» arrivera à terme. Daniel Yohannes, le directeur général de Millennium Challenge Corporation, sera au Maroc, du 23 au 26 juin, pour célébrer la clôture de ce programme. Une rencontre est prévue à Rabat avec le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, ainsi qu’une conférence de presse, lundi 24 juin, et la visite de quelques sites qui ont bénéficié du programme.

Pour cela, il faut une loi

Jeudi 13 juin 2013, le Conseil de gouvernement a adopté un projet de loi visant à dissoudre l’Agence du Partenariat pour le Progrès, APP. Son existence s’achèvera le 15 septembre 2013 (5 ans). L’APP, c’est un établissement public marocain chargé de la mise en œuvre du programme, objet de l’Accord «Millennium Challenge Compact» qui avait été conclu le 31 août 2007 entre les gouvernements du Royaume du Maroc et des Etats Unis d’Amérique, via la Millennium Challenge Corporation. Il faut une loi pour réglementer la procédure de transfert des actifs, mais aussi la propriété intellectuelle.
Lors d’une rencontre de presse organisée vendredi 14 juin, en présence du staff de l’APP, de Mme Muneera Salem Murdock, directrice du MCC Maroc et de Malika Laasri, directrice par intérim de l’Agence, un round up a été fait. Le bilan est positif quand on sait que, pour les 700 millions de dollars du don américain au Maroc, le Royaume a pu réaliser près de 95% des engagements et 75% des déboursements (le budget global destiné à ce programme est exactement 697,5 millions de dollars). L’arboriculture fruitière a eu la grande part de ce programme avec 49% du financement, soit 340.456.450 dollars sur les 697,5 millions de dollars (6 milliards de DH). La pêche artisanale a mobilisé 18% du budget, suivie par l’artisanat (9%), l’alphabétisation et la formation professionnelle (5%), les services financiers -microcrédit- 6%, le soutien à l’entreprise (2%)… Quant à la rubrique «Suivi et évaluation», elle a bénéficié de 15.042.300 dollars, soit 2% des fonds. Le Maroc est le premier pays sur 25 pays bénéficiaires de ce genre de programme à présenter le bilan. Il est aussi éligible pour bénéficier d’autres programmes dans l’avenir, parce qu’il répond aux 20 critères d’éligibilité exigées, concernant la liberté civile, les droits politiques, la liberté d’infirmation, la répression de la corruption, etc. S’ajoutent à cela des indicateurs relatifs à la liberté économique (politique fiscale, création d’entreprises, accès au crédit, approche genre dans l’économie, etc.) et l’investissement dans les ressources humaines (santé, enseignement, taux de vaccination…).
Pour bénéficier du second Compact, il faudra effectuer des études et identifier des secteurs porteurs de projets pour les populations ciblées. La réussite de ce programme est la transparence à travers la passation des marchés. D’ailleurs, un comité est destiné au suivi et l’évaluation des projets (2% du budget global).
Même si l’APP a jusqu’au 15 septembre pour clôturer complétement les projets, elle dispose de 120 jours au-delà de cette date pour finaliser la liquidation, effectuer les transferts concernant les derniers paiements et les autres transferts d’actifs et transmettre tous les projets, ainsi que les biens (propriétés, brevets, licences, données…) aux entités concernées, à travers un plan de clôture qui avait été examiné par le Conseil d’administration de l’Agence et soumis à l’approbation du MCC. Le plan détaille comment procéder pour la continuité des actions qui devront être reprises par le gouvernement, les ONG, d’autres bailleurs de fonds…
Quant au sort du personnel de l’Agence, qui est composé d’une cinquantaine de personnes, 10% sont détachées dans différents ministères. Les autres seront obligés de chercher du travail, y compris la directrice de l’Agence par intérim, Malika Laasri. La création d’une telle agence qui se charge de l’exécution de ce genre de programme est une exigence du Millennium Challenge Corporation.
Pour mémoire, à ce jour, MCC a investi plus de 7 milliards de dollars US en faveur de la réduction de la pauvreté à travers le monde.

Lire aussi
Maroc-Accords de libre-échange : Des chiffres et des constats

Voir aussi

Bank Of Africa

RSE | Double distinction pour Bank Of Africa

Bank Of Africa (BOA) a été doublement consacrée banque leader en matière de RSE, à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon