L’Algérie et la guerre par la drogue

Les journaux algériens affidés aux généraux de ce pays n’ont plus de retenue. Et, progressant chaque fois un peu plus dans leur consternante agressivité, ils ne se rendent même plus compte de leur ridicule qui atteint les mêmes sommets.
Un vrai cas d’école dans la catégorie presse sous-développée… Car, il est impossible de trouver des exemples similaires dans les médias des démocraties dignes de ce nom.
Prenons le dernier exemple en date, qui illustre notre propos.

Dans son édition du mardi 18 juin, le grand quotidien algérien El Watan se fend d’un éditorial où il accuse le Maroc d’inonder l’Algérie de cannabis et livre à ses lecteurs ces affirmations aberrantes: «La monarchie alaouite a décidé de faire de l’Algérie son premier marché (…). Sachant que le palais royal est le premier producteur de drogue, il espère créer une forte addiction chez les Algériens et, pourquoi pas, en faire un peuple de drogués».
Comment un journal crédible, qui respecterait -un tant soit peu- les codes et principes internationaux de ce métier, pourrait-il aller si loin dans l’absurde ? Comment pourrait-il enfreindre à ce point les règles élémentaires de la profession et continuer de se prévaloir de professionnalisme ?
Même en voulant être odieux, il faut se garder d’être ridicule et, surtout, de se discréditer !
Le journal parle de saisies effectuées par la gendarmerie algérienne qui porteraient sur 40 tonnes de cannabis pour les 5 premiers mois de l’année (de janvier à mai). Quand bien même cela serait vrai, est-ce le Maroc et son Roi qui en seraient responsables, ou tout simplement ces trafiquants qui sont, précisément, si bien traqués par les autorités marocaines et européennes, qu’ils cherchent d’autres voies vers le sud, les frontières entre le Maghreb et l’Afrique subsaharienne étant ce qu’elles sont ? Leur porosité n’a-t-elle pas valu à l’Algérie la récente attaque d’In Amenas ?
Mais la volonté de nuire du journal El Watan est évidente. Avec un penchant prononcé pour la perfidie, il frappe là où il pense faire le plus mal: les relations du Maroc avec l’Europe et les pays du Golf. Il y va donc franchement, encore une fois, sans s’embarrasser de soucis de respect des règles de la profession. Et voilà ce qu’il écrit: «On sait que l’Algérie est devenue le principal point de passage de la drogue marocaine vers le monde. Les frères marocains se sont mis à échanger leur haschich contre de la cocaïne avec les trafiquants d’Afrique de l’Ouest, laquelle cocaïne est ensuite exportée vers le Moyen-Orient, nouvelle place forte de consommation de la poudre blanche, et vers l’Europe». Puis, sans crainte de se contredire (il faut savoir: le Maroc drogue-t-il le Moyen Orient et l’Europe à la Cocaïne ou au Cannabis ?), le journal conclut: «Premier producteur mondial de cannabis, le Maroc est en train d’empoisonner les peuples arabes et européens en toute impunité…».
Et toute cette prose est servie sous le titre «La guerre par le cannabis». Un modèle achevé de presse propagandiste qui n’a peur de rien !
Faut-il alors descendre à ce niveau et répondre au journal qui publie ces âneries, que s’il est «une guerre par la drogue» livrée dans la région, c’est bien celle de l’Algérie qui inonde ses voisins de psychotropes ? Des comprimés autrement plus dangereux que le «pétard» à base de Haschich que certains pays ont même légalisé. Faut-il leur rendre la politesse et accuser leurs généraux -si prévisibles- de ce commerce de psychotropes ?
Non. Il faut juste se contenter, même si cela ne devait servir à rien, de rappeler à ceux qui écrivent et publient ce genre de menteries effrontées que, ce faisant, la première règle qu’ils enfreignent est celle du respect d’eux-mêmes.

Voir aussi

Médias : Cette «Zizanie» autour de la subvention de la presse…

Ce n’est pas un secret, la presse marocaine reçoit une subvention de l’Etat. Ce n’est …

4 Commentaires

  1. elwatan et la majorité des publications de presse algérienne sont à l’image de bouteflika ,odieux irrespectueux et ingrats.

  2. Le gouvernement algérien et ses généraux
    sont tous des lâches et des ingrats. C’est
    eux qui ont contaminé nos enfants par leur
    trafique de comprimés psychotropes. Une drogue plus pire que le canabis dont ils
    parlent, sans parler de la contrebande de*tonnes de carburant. Mourez de faim et
    taisez vous……

  3. Il ya que la presse algerien au monde que dit sa sur le maroc
    La presse algérien balayer devant sa porte pour le régime ges généraux j appelle tous les marocains du monde de ne pas tomber dans le piège des médias algerien vive le maroc

  4. Bagheera Algerie

    Perso je n’ecoute ni l’un ni l’autre, a ecouter les journaux marocain, le pays est developper pas de problème et le reste du maghreb est en ruine. Idem coté Algérien!!!

    malheureusement le maroc n’a pas besoin de l’Algerie pour se droguer au psychotrope, les enfants de Casa sont drogué à la colle depuis bien longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.