mardi 21 février 2017

Maroc : La Marine Royale en action en Mer d’Arabie

La Marine Royale prend part, aux côtés d’autres forces navales représentant des pays occidentaux, africains et asiatiques, à l’exercice militaire «Aman-2017», en Mer d’Arabie.

Entamé le 9 février 2017, cet exercice se déroule en plusieurs étapes et a pour principal objectif de s’entrainer à lutter contre les pirates de mer et protéger le commerce international par voie maritime.

Selon un responsable militaire Russe, la phase active de l’exercice «Aman 2017», implique les navires de guerre de neuf pays dont la Russie qui y prend part avec son bâtiment anti-sous-marin «Severomorsk».   

Le Maroc n’en est pas à sa première participation à un exercice naval multinational. Les forces spéciales de la Marine Royale ont participé, en mai 2015, à la grande manœuvre militaire «Phoenix Express», organisée en Mer Méditerranée. Objectif de cet exercice: coordonner les efforts des différentes marines dans le domaine de l’interopérabilité, la lutte contre les trafics divers et l’immigration clandestine.

Marine Royale : une mobilisation à toute épreuve   

Créée sous le règne de Feu Mohammed V, la Marine Royale dispose, pour des missions de débarquement et d’opérations spéciales, d’un corps de plus de 2.000 fusiliers marins regroupés en 3 Bataillons. Chaque bataillon aligne environ 600 hommes et est composé de 3 compagnies d’infanterie et d’une compagnie d’opérations spéciales. A la fois militaire, marin et ingénieur, un officier de la marine royale peut occuper différents postes. Le commandement d’un navire reste sa fonction principale. Il peut également être appelé à participer aux opérations militaires ou aux actions menées par la marine royale, telles que la reconnaissance et la surveillance des eaux territoriales, dans le cadre de la sécurisation de l’environnement maritime et la lutte contre le trafic de stupéfiants et le terrorisme entre autres menaces. 

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Une première : Avec le SDAL, Casablanca brillera de mille feux

L’étude du Schéma directeur d’aménagement lumière (SDAL) de Casablanca a été lancée mardi 8 février …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.