La formation professionnelle, un nouveau pilier de la coopération maroco-brésilienne

Maroc,Brésil,OFPPT,SENAI

Le et le ont jeté les bases, lundi à Brasilia, d’une coopération institutionnalisée dans le domaine de la formation professionnelle, à travers une convention-cadre qui vient étoffer un partenariat qui ne cesse de se consolider et de se diversifier.

Une convention cadre de coopération a été signée entre l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail () et le Service national d’apprentissage industriel (SENAI), considéré comme l’un des établissements de référence mondiale en matière de formation professionnelle.

Paraphée, côté marocain, par la Directrice Générale de l’, Mme Loubna Tricha et, côté brésilien, par le Directeur des opérations, Gustavo Leal Salles Filho, la convention vise notamment à faciliter et intensifier les relations de coopération dans les domaines d’intérêt commun et à promouvoir le secteur de la formation professionnelle, ainsi que le transfert mutuel de savoir-faire et de compétences.

Cette convention cadre s’inscrit dans la dynamique soutenue des relations d’amitié entre le et le Brésil, la volonté de l’ de s’ouvrir sur l’expertise du SENAI, et l’ambition des deux parties de coordonner, rationaliser et mettre en synergie l’ensemble de leurs expériences au service de la formation des jeunes et des salariés des entreprises dans les deux pays.

Dans une déclaration à la MAP, Mme Tricha a indiqué que « la convention sert à établir un cadre institutionnel de la coopération entre l’OFPPT et le SENAI qui est considéré comme l’un des acteurs les plus importants sur l’échiquier mondial de la formation professionnelle ». L’accord permettra, en effet, de garantir plus de rapprochement pour pouvoir travailler sur des questions d’intérêt commun, comme le de l’ingénierie de formation pour de nouveaux secteurs et d’un nouveau modèle pédagogique, qui répond notamment des défis du numérique et de la digitalisation, a-t-elle expliqué.

« Dans le cadre de cette visite, nous aurons l’occasion de visiter plusieurs centres de formation du SENAI à Salvador (État de Bahia, nord-est) et à São Paulo (Etat de Sao Paulo, sud-est), dans différents secteurs comme l’automobile, la mécatronique, l’électronique, l’industrie 4.0, le textile ou encore le centre ITED d’innovation technologique », a ajouté la responsable marocaine.

La coopération avec les pays africains a été également au centre des échanges des responsables marocains et brésiliens. « L’Afrique représente un terrain d’intérêt commun pour les deux parties. L’OFPPT, dans le cadre de la coopération sud-sud, mène des actions très importantes au service du de la formation professionnelle en Afrique subsaharienne. Nous avons appris que le SENAI porte des ambitions similaires et les discussions ont ouvert la porte à une éventuelle collaboration triangulaire », a expliqué la directrice de l’OFPPT.

Lire aussi
CAN-2021 | Les Lions de l’Atlas poursuivent leur préparation à Yaoundé

De son côté, M. Gustavo Salles a souligné que « nous ambitionnons de développer avec le Royaume un grand partenariat dans le domaine de l’éducation professionnelle afin de pouvoir faire face ensemble aux défis du monde moderne, qui exige un profil de qualification et de compétence de pointe principalement chez les jeunes ».

Il s’agit en fait d’un défi de tous les pays du monde, d’où la volonté de construire avec le de bonnes alternatives et solutions, a-t-il poursuivi, notant : « j’étais très impressionné par l’importance et la priorité accordées à la question de la formation professionnelle au , une approche qui permettra de hisser le niveau de connaissance des jeunes pour qu’ils puissent être en phase avec ce monde en pleine mutations technologiques ».

A son tour, Antonio Junqueira, responsable Afrique, Asie, Océanie et Moyen Orient à l’Agence brésilienne de coopération (ABC), qui relève du ministère des Affaires étrangères, a assuré de l’accompagnement de ce projet de partenariat.

« Nous disposons d’un accord de coopération technique déjà en vigueur entre les gouvernements des deux pays. L’ABC cherche toujours à promouvoir des partenariats par exemple entre les agences, instituts de recherche et universités dans les domaines d’intérêt pour les deux pays », a-t-il précisé.

La cérémonie de signature de cette convention-cadre a été marquée par la présence notamment de l’ambassadeur du Maroc à Brasilia, M. Nabil Adghoghi, les membres de la délégation marocaine et d’autres représentants du SENAI.

La délégation marocaine a également assisté à une présentation des activités du Service national d’apprentissage rural (SENAR), une agence spécialisée dans la formation professionnelle rurale, l’assistance technique et de gestion et la promotion sociale qui a formé près de 80 millions de personnes depuis sa création en 1991.

LR/MAP

Voir aussi

Innovation Achats,Morocco Procurement Awards,Inwi

Morocco Procurement Awards | Inwi remporte le Trophée « Innovation Achats »

L’opérateur global inwi a remporté le Trophée « Innovation Achats » lors de la 1ère …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...