Décision US sur le Sahara Marocain | Une occasion historique pour construire la paix

Maroc Usa Sahara

La décision américaine de reconnaitre la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara est une occasion historique à saisir pour construire la paix, a affirmé Jean-Philippe Maurer, Vice-président du Conseil Départemental et conseiller départemental du Bas-Rhin.

«Je crois qu’il est important de saisir cette occasion historique d’établir enfin une paix durable et profitable pour tout le monde au sud du Maroc, au Sahara, et fonder de nouvelles relations de prospérité et de durabilité pour que le Royaume puisse être ce trait d’union entre cet arc atlantique et l’Europe», a souligné M. Maurer, à l’issue d’un entretien qu’il a eu avec le Consul Général du Maroc à Strasbourg, Driss El Kaissi.

«J’invite toutes les personnes de bonne volonté à s’y intéresser (décision américaine) intensément parce que l’histoire ne repasse pas les plats et nous pourrions regretter une telle occasion si on ne la saisit pas», a-t-il prévenu.

L’entretien avec le Consul général du Maroc s’est également focalisé sur les moyens d’enrichir le dialogue intercommunautaire et interculturel entre l’Alsace et le Maroc.

Lire aussi
Laâyoune : Le Sahara marocain s’érigera en un pôle de coopération Sud-Sud par excellence

«Les relations entre l’Alsace et le Maroc sont historiques et je suis très heureux de tous les partenariats que je peux entretenir avec l’ensemble des associations locales», a affirmé le Vice-président du Conseil Départemental du Bas-Rhin.

«J’espère que ce partenariat pourra s’approfondir et s’élargir encore parce que nous avons à la fois un discours convergeant et puis l’avenir appartient à ceux qui savent le construire et l’avenir se construit également avec le Maroc», a-t-il ajouté.

M. Maurer a également profité de l’occasion pour rendre hommage au dynamisme de la forte communauté marocaine présente dans son département et qui est «un moteur dans la vie de notre collectivité».

LR/MAP

Voir aussi

Conseil des ministres,Roi Mohammed VI,Loi de Finances,Palais Royal de Fès,PLF 2022

Un Conseil des ministres exceptionnel | Ce qui change…

Certes, les délais qu’impose la préparation de la Loi de Finances justifiaient la tenue du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...