Migrants : Durcissement italien

Migrants : Durcissement italien

Sous l’impulsion du ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, la Chambre des députés italienne a adopté, mercredi 29 novembre, un décret-loi durcissant la politique d’immigration, après le Sénat début novembre et dans les mêmes termes.

Le texte remplace notamment les permis de séjour humanitaires, actuellement octroyés à 25% des demandeurs d’asile et d’une durée de deux ans, par divers autres permis, comme celui de «protection spéciale», d’une durée d’un an, ou de «catastrophe naturelle dans le pays d’origine», d’une durée de six mois, entre autres. Il prévoit également une procédure d’urgence, afin de pouvoir expulser tout demandeur se montrant «dangereux».

Il réorganise aussi le système d’accueil des demandeurs d’asile qui étaient encore 146.000 fin octobre et seront regroupés dans de grands centres par mesure d’économie. Dans le volet sécurité, il généralise l’utilisation des pistolets électriques et facilite l’évacuation des bâtiments occupés. Par ailleurs, le gouvernement italien, formé par le parti d’extrême droite de la Ligue et par le Mouvement 5 étoiles, a annoncé qu’il ne signerait pas le Pacte de l’Organisation des Nations Unies sur les migrations «Global Compact for Migration», comme s’y était engagé, en 2016, le précédent Exécutif de centre-gauche, dirigé à l’époque par Matteo Renzi.

Lire aussi
Tourisme : Un protocole pour la promo

PZ

Voir aussi

Algérie,GME,Europe,Limes

Média italien | L’Algérie n’est pas un partenaire fiable pour l’Europe

L’Algérie a démontré, à travers sa décision unilatérale et injustifiée de ne pas reconduire l’accord …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...