L’ICESCO dévoile son programme spécial pour la célébration de l’Année de la Femme 2021

L’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ICESCO) a dévoilé, mercredi à Rabat, les grandes lignes de son programme spécial et des activités dédiées pour la célébration de l’Année de la Femme 2021 placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Lors d’une conférence de presse, le Directeur Général de l’ICESCO, M. Salem Ben Mohamed El Malek, a indiqué que l’Organisation a choisi de déclarer 2021 Année de la Femme en reconnaissance de ses efforts et en consécration de sa stature eu égard aux sacrifices qu’elle a consentis pendant la crise sanitaire liée au coronavirus (Covid-19), en particulier dans les secteurs vitaux à l’instar de la santé et de l’éducation.

Il a dans ce sens salué le Haut Patronage Royal dont bénéficie cette manifestation et le soutien apporté par le Royaume du Maroc, pays hôte du siège de l’ICESCO, et de l’ensemble des États membres.

Selon M. El Malek, l’organisation de cet événement s’inscrit dans le cadre de la nouvelle vision et stratégie d’action de l’ICESCO (2020-2030), notant que ce plan décennal repose sur deux orientations fondamentales, à savoir l’édification d’un système moderne, innovant et intelligent pour le monde islamique, ainsi que l’autonomisation des femmes, des jeunes et des enfants en matière de droits éducatifs, culturels, technologiques et environnementaux.

A ce titre, il a révélé que l’ICESCO a élaboré un programme ambitieux couvrant l’intégralité de l’année 2021, lequel se base sur quatre axes relatifs aux conférences et séminaires, aux programmes et projets, aux études et aux prix et initiatives.

S’agissant des conférences et séminaires, le Directeur Général de l’ICESCO a fait savoir l’Organisation ambitionne d’organiser des dizaines de séminaires au sujet de divers domaines qui s’intéressent à la femme comme “Le leadership féminin dans les technologies de l’avenir”, “Les spécificités de la contribution des femmes dans la gestion de crises”, “l’apport de la femme dans les grandes mutations urbaines”, “Femmes leaders dans les organisations internationales” et “Femmes pionnières de la pensée et de l’art dans le monde islamique”.

Concernant l’axe Programmes et projets, M. El Malek a expliqué que l’Organisation aspire, sur le plan interne, à promouvoir les femmes leaders et cadres, à œuvrer pour la mise en place d’un environnement de travail favorable aux femmes, ainsi qu’à détacher pour une durée limitée quelques femmes cadres au niveau des organisation internationales.

Sur le plan externe, a-t-il poursuivi, l’Organisation ambitionne d’apporter son soutien aux programmes gouvernementaux des États membres orientés vers les femmes conformément aux domaines de compétence de l’ICESCO, et d’allouer un budget destiné à soutenir les femmes dans l’innovation et l’entrepreneuriat.

Et d’ajouter que l’ICESCO vise également à former le plus grand nombre de femmes dans les domaines de compétence de l’organisation, à créer des réseaux de femmes spécialisées dans différents domaines, à renforcer la présence des femmes musulmanes dans les foras internationaux, à accorder des bourses scolaires, à soutenir des programmes de protection de la femme contre toutes les formes de violence, et à œuvrer pour la résorption de l’analphabétisme chez les femmes.

Le lancement officiel de la célébration de l’Année de la Femme 2021 aura lieu le 11 mars, coïncidant ainsi avec la Journée internationale de la femme.

LR/MAP

Voir aussi

ANME,GAFA,Othman El Ferdaous,CNSS,Presse

Presse | Nouvelle réunion entre le Ministre Othman El Firdaous et l’ANME

La situation difficile des entreprises de presse à la lumière de la pandémie de covid-19, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.