Le Maroc œuvre inlassablement pour le maintien de la paix en Afrique

ONU,Omar Kadiri,Afrique,paix,Conseil de Sécurité

Conformément aux orientations du roi Mohammed VI, le œuvre inlassablement pour le maintien, la consolidation et la pérennisation de la paix sur le continent africain, a affirmé, mardi à New York, le représentant permanent adjoint du auprès de l’, Omar Kadiri.

Intervenant lors d’un débat ouvert du Conseil de sécurité sous le thème « : renforcement des capacités pour la pérennisation de la paix », Kadiri a souligné que le , en sa qualité de membre du de l’ (), met tout en œuvre pour la prévention et la résolution des conflits en Afrique.

Il a également relevé qu’en tant que président de la Configuration République Centrafricaine de la Commission onusienne de consolidation de la paix (CCP) et acteur actif de cette commission, le Royaume fait de la pérennisation de la paix une priorité absolue de son action diplomatique.

Le diplomate a souligné que les vaillants soldats de la paix des Forces Armées Royales, en contribuant aux opérations de maintien de la paix onusiennes sur le sol africain depuis les années 60, servent avec honneur et abnégation, parfois au prix de leur vie, la promotion de la paix dans plusieurs pays africains et le renforcement de la stabilité sur le continent.

Les pays africains ont parcouru un long chemin et entrepris d’énormes réalisations, pour assurer la paix, la stabilité et la sécurité sur notre continent, a-t-il fait observer, notant que l’accompagnement de cet élan exige de la communauté internationale de continuer à soutenir le leadership des pays africains pour renforcer et consolider ces acquis, conformément aux priorités de ces pays et leur appropriation nationale.

Partant de la réalité du nexus paix, sécurité et développement et qu’il ne peut y avoir de paix pérenne sans développement économique, il est nécessaire d’adopter une approche holistique, cohérente et multidimensionnelle qui unit les gouvernements, les organisations internationales, régionales et sous-régionales, les institutions financières internationales et les acteurs de la société civile dans un effort commun pour renforcer les capacités de l’Afrique en vue de promouvoir la paix et le développement socio-économique, a insisté le diplomate marocain.

L’ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine

Kadiri a encore indiqué que cet effort collectif est d’autant plus important dans le contexte de l’ère post-Covid, afin de surmonter efficacement les répercussions socio-économiques, politiques, environnementales et humanitaires de cette pandémie, pour une émergence plus forte et garante de paix et de stabilité.

Il a insisté, dans ce cadre, sur l’importance d’un financement pérenne, adéquat et prévisible des efforts de développement, ainsi que du maintien et de la consolidation de la paix, ajoutant qu’il est fondamental que la communauté internationale mette en œuvre ses engagements pour le financement du développement en Afrique.

Évoquant la menace terroriste qui a connu une augmentation sans précédent et extrêmement dangereuse ces dernières années en Afrique, portant atteinte à la paix et la sécurité sur le continent, particulièrement en raison des liens avérés entre les groupes terroristes, les réseaux criminels transnationaux et les groupes séparatistes, Kadiri a mis en avant le caractère indispensable d’un effort coordonné et solidaire de la communauté internationale pour soutenir les pays africains dans leur lutte contre ce fléau.

Il a, dans ce cadre, souligné que le Maroc reste fortement engagé dans le cadre d’une approche globale et cohérente dans son appui aux pays africains pour confronter le terrorisme, en alliant la dimension sécuritaire, notamment à travers la coopération régionale et continentale, à la réalisation du développement économique et humain et la préservation de l’identité culturelle et cultuelle.

Le Maroc, qui abrite à Rabat le Bureau Programme de l’UNOCT pour le renforcement des capacités en matière de lutte contre le terrorisme en Afrique, vise à mutualiser son expertise et ses ressources en dispensant, en partenariat avec l’, des formations de qualité en matière de lutte contre le terrorisme et de sécurité des frontières, aux pays africains, a-t-il rappelé.

ONU | La République de Guinée salue les efforts “sérieux” du Maroc pour un règlement définitif de la question du Sahara

Il a ajouté qu’en coordination avec ledit Bureau Programme, le Maroc a accueilli les 23 et 24 juin dernier à , la 1ere Conférence des chefs d’agences de sécurité et de lutte contre le terrorisme de la région d’Afrique de l’Ouest.

Et de poursuivre que le Maroc, qui a abrité le 11 mai dernier la Réunion ministérielle de la Coalition mondiale anti-Daesh, co-préside, également, le «Africa Focus Group » établi dans la cadre de ladite Coalition, qui opère selon une approche prospective et stratégique en matière de coopération contre la menace que représente cette organisation terroriste, tout en veillant à la coordination avec les initiatives et les structures régionales et multilatérales existantes.

En droite ligne avec les orientations de la politique africaine du Maroc décidée par le roi, prônant l’émergence d’un nouveau modèle de coopération Sud-Sud à la fois agissante et solidaire, le Maroc œuvre à renforcer la résilience des Etats africains en faisant de l’intégration, de la solidarité continentale et de la responsabilité collective des éléments clés pour répondre aux mutations qui s’opèrent sur notre continent, a relevé Kadiri.

Il a, dans ce cadre, fait remarquer que la coopération Sud-Sud entre le Maroc et les pays africains a atteint des niveaux inégalés dans tous les domaines notamment économique, commercial, politique, social, humanitaire et environnemental, et ce dans le cadre de méga projets structurants pour le présent et l’avenir de l’Afrique et de ses jeunes, renforçant, ainsi, le développement économique et ancrant la stabilité politique sur l’ensemble du continent.

Et de conclure que le Maroc reste pleinement engagé aux côtés de ses partenaires et frères africains, afin d’assurer l’instauration d’une paix pérenne en Afrique, qui garantit le bien-être et la prospérité des populations du continent.

LR/MAP

Voir aussi

Caire,Comité ministériel arabe,Maroc

Le Caire | Un Comité ministériel arabe réitère sa solidarité avec le Maroc face à l’ingérence du régime iranien dans les affaires intérieures du Royaume

Le Comité ministériel arabe chargé de faire face à l’ingérence iranienne dans les affaires intérieures …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...