la digitalisation, un facteur incontestable de création d’emplois (Mezzour)

digitalisation,MD Talks,emplois

La constitue aujourd’hui un facteur incontestable de d’emplois, a indiqué, vendredi à Casablanca, le ministre de l’ et du , .

Intervenant lors de la première conférence de la deuxième édition de «  », placée sous le thème « la , levier stratégique du Nouveau Modèle de Développement », M. Mezzour a relevé que la période d’accélération digitale majeure entre 1991 et 2021 a vu la création d’environ 1,2 milliard de nouveaux emplois dans le monde.

Et d’assurer que « la vraie valeur productive est désormais immatérielle et issue du cerveau et de la complexité que développe l’humain, en parallèle avec la montée en force de l’intelligence artificielle ».

Dans ce sillage, le capital humain au Maroc est en train de monter en gamme et en compétence, ce qui implique de nouvelles aspirations professionnelles et attentes exprimées par les travailleurs, a fait valoir M. Mezzour.

La permet la création de la valeur, a-t-il noté, ajoutant que son département a pour ambition de créer durant ce mandat 400.000 emplois dans le domaine de l’outsourcing dont 25% ont un lien profond avec le digital.

De son côté, la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a mis en avant les efforts de digitalisation dans le secteur social, relevant que la digitalisation permet de moderniser la relation administration-citoyen et de rendre les institutions plus fortes.

Lire aussi
Maroc | Le gouvernement œuvre pour des politiques publiques visant à créer des emplois et améliorer le climat des affaires

« Au niveau du ministère, on s’appuie sur cette approche. Nous sommes en train de mener une stratégie de digitalisation du pôle social (Entraide nationale, ADS..) qui cible environ 500.000 bénéficiaires », a-t-elle fait valoir.

Et de mettre en exergue la digitalisation en cours de l’ensemble des centres de l’Entraide nationale pour en faire des guichets sociaux uniques, dans le but de faciliter l’accès des citoyens à ces centres et d’être pris en charge par le système digital.

« Grâce à la digitalisation, on va pouvoir toucher beaucoup plus de personnes et mieux répondre à leurs besoins », a fait remarquer la ministre, ajoutant que la digitalisation constitue également un outil de transparence extraordinaire, vu qu’elle permet le suivi de l’ensemble des étapes du processus.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition de «  », cycle de conférences de réflexion stratégique africaine et internationale, prévoit deux autres conférences ayant pour thème « La Régionalisation avancée pour une intégration régionale » et « Les Énergies renouvelables, chantier transversal au cœur du  ».

LR/MAP

Voir aussi

ONHYM,Amina Benkhadra,Africa Sovereign Investors Forum

Les Fonds souverains permettent le financement de méga-projets rentables (Benkhadra)

Les fonds souverains, communément appelés « Sovereign wealth funds » (SWFS) permettent aujourd’hui le financement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...