Justice Les conseils d’ Eric Holder aux magistrats du Maroc

Eric holder

Profitant de sa visite au Maroc pour prendre part, au nom des Etats-Unis, au 2ème Forum arabe à Marrakech sur le recouvrement des avoirs, le ministre de la Justice et Procureur général américain a délivré quelques messages forts.

C’est devant un parterre d’éminents responsables de la magistrature et d’étudiants de l’Institut Supérieur de la Magistrature (ISM) à Rabat que le ministre de la Justice américain et Procureur général des Etats-Unis (un des postes les plus en vue au pays de l’Oncle Sam), Eric H. Holder Junior, a initié la génération des étudiants d’aujourd’hui et les procureurs, juges et autres professionnels de la justice de demain à la façon «de tenir les fonctionnaires corrompus responsables et de les priver de leurs gains mal acquis». «Une question à laquelle j’ai été personnellement engagé durant chaque étape de ma carrière et depuis mon premier emploi en tant que jeune procureur au département de la Justice», a-t-il tenu à préciser.
Le ministre américain de la Justice s’est voulu plus explicite en évitant la langue de bois et en incitant les étudiants qui vont se déployer dans le Royaume et peut-être même dans le monde entier «à mettre en pratique cette formation durement gagnée», a-t-il dit. Et de citer un exemple que lui-même a connu: «J’ai aidé à poursuivre en justice les responsables américains qui n’ont pas respecté leur serment et ont profité des personnes qu’ils ont juré de servir».
Le ministre US de la justice a en outre rappelé aux étudiants de l’ISM, aux juristes et aux professionnels du droit qu’ils seront bientôt appelés à faire face aux mêmes défis qui étaient à l’ordre du jour du Forum arabe sur le recouvrement des avoirs. De même, ils auront à poser et à répondre inévitablement à des questions juridiques et politiques plus significatives qui porteront, pour certaines, sur la façon de mettre en œuvre les types de réformes que les responsables marocains ont annoncés et qu’ils sont en train de mettre en place pour garantir l’indépendance judiciaire et s’assurer que les résultats du système pénal sont à la fois justes et équitables.
La seconde question que le Procureur général des Etats-Unis a invité les Magistrats de demain à poser et à y répondre s’articulait autour de la façon de rendre le système juridique marocain plus accessible à l’ensemble des citoyens, y compris ceux qui ne peuvent pas se permettre de se payer les services d’un avocat. Enfin, la troisième et dernière question soulevée avait trait, d’une part, à la façon de se prémunir contre la corruption dans la vie publique, de tenir les fonctionnaires responsables corrompus et, d’autre part, à la manière de les priver des avantages de leurs gains mal acquis».
S’adressant toujours aux magistrats marocains de demain, Eric H. Holder Jr. a insisté sur la nécessité d’utiliser leur expertise et le pouvoir qui leur est confié pour éradiquer l’inégalité et l’injustice partout où elles existent.
Le responsable américain du département de la Justice a appelé les étudiants de l’Institut Supérieur de la Magistrature, mais aussi ceux qui exercent aujourd’hui, à investir dans l’innovation, à chercher les moyens de forger une meilleure voie pour le futur et à oser énormément… Eric H. Holder Jr. n’a pas manqué de faire référence à l’initiative «Smart on crime» qui comprend une série de réformes visant à améliorer le système judiciaire pénal des Etats-Unis dans son ensemble. L’innovation, explique le Procureur général des Etats-Unis, a apporté des changements avec, en tête, une modification des politiques de condamnation du département de la Justice, afin de s’assurer que les personnes accusées peuvent encourir des peines qui sont appropriées, selon leur comportement individuel, plutôt que des sanctions adaptées aux criminels violents ou des trafiquants de drogue. Il s’agit aussi de donner aux membres de la magistrature plus de latitude dans la détermination des peines équitables fondées sur des faits et le droit.
A la fin de son exposé, le ministre américain de la Justice a envoyé un message clair et direct aux représentants de la Justice de demain qui, a-t-il dit, «seront les serviteurs de tous ceux qui ont besoin d’aide et de protection». Il a également souligné que les responsables du système juridique conduiront le Maroc dans le futur et agiront avec détermination au service de la nation en conformité avec les meilleures traditions de la profession qu’ils ont choisie.

Mohammed Nafaa
……………………………………………………..

Qui est Eric H. Holder Jr ?

Eric H. Holder Jr. a prêté serment, en tant que 82ème Procureur général des Etats-Unis, le 3 février 2009, devant le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden, après l’annonce de sa nomination par le Président Barack Obama le 1er décembre 2008. Auparavant, il a servi comme procureur américain pour le district de Columbia. En 1988, M. Holder avait été nommé par le président Reagan en tant que juge-adjoint de la Cour suprême du district de Columbia.
M. Holder, un natif de New York City, a fréquenté les écoles publiques. Il est diplômé du lycée Stuyvesant où il a obtenu une bourse d’études collégiales. Il a fréquenté Columbia Collège, spécialisé dans l’histoire américaine, dont il est diplômé en 1973. Il est aussi diplômé de la Columbia Law School en 1976.
Pendant ses études de droit, il a été stagiaire à la N.A.A.C.P. Legal Defense Fund et au ministère de la Justice, division criminelle. Après le diplôme, il a déménagé à Washington et rejoint le ministère de la Justice dans le cadre du Programme des Honneurs du procureur général. Il a été affecté à la section de l’intégrité publique nouvellement formée en 1976 et chargé d’enquêter et de poursuivre la corruption officielle aux niveaux local, provincial et fédéral. Avant de devenir procureur général, M. Holder a été un partenaire de litige chez Covington & Burling LLP à Washington.
Il vit à Washington avec son épouse, Dr Sharon Malone et leurs trois enfants.

 


Voir aussi

Thon rouge : Un business juteux

Thon rouge : Un business juteux

Que sait-on des thoniers marocains ? Comment sont répartis les quotas de thon rouge entre les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.