Elections communales A qui profite le report à 2015?

Elections communales photo internet

Toute la classe politique sait que l’arsenal juridique régissant les élections communales n’est pas prêt. C’est ce qui expliquerait le report de ces échéances à 2015 et cela ne plaît pas à tout le monde.

L’organisation des élections communales divise la classe politique, entre partisans de la nécessaire tenue de ces échéances en leur temps -c’est-à-dire le plus vite possible- et ceux qui prêchent leur report. Et ce ne sont pas les arguments qui manquent. Chacun se positionne selon ses intérêts propres.
Le nouveau ministre technocrate, Mohamed Hassad, qui vient de prendre la direction du département de l’Intérieur, qui était assurée dans le gouvernement Benkirane I par un politicien, Mohand Laenser (Mouvement Populaire), n’a pas perdu de temps. Il a fait preuve de beaucoup d’audace en annonçant que les élections communales, sujet de débats houleux au sein de la classe partisane, n’auront lieu qu’en 2015, alors qu’elles étaient prévues pour 2012.
La question que se posent les parlementaires, plus particulièrement ceux de la Chambre des représentants (ceux de la Chambre des conseillers applaudissent le report qui leur permet de garder leurs sièges en toute inconstitutionnalité) est de savoir à qui profite ce report. Sûrement à ceux qui craignent que le parti de Abdelilah Benkirane, nous chuchote un député PJD, n’enregistre de nouvelles avancées et, partant, ne consolide ses positions acquises lors des législatives de 2011, ou peut-être même ne grignote un peu plus de terrain au détriment d’autres partis de la place, ceux qui ont tout fait pour le désarçonner et l’empêcher de gouverner.
Concernant la réaction du Parti de la Justice et du Développement, elle ne s’est pas fait attendre. La critique est venue directement du fougueux président du groupe PJD à la Chambre des représentants, Abdallah Bouanou qui n’a pas caché sa désapprobation quant au report des élections à 2015. «Ce n’est pas raisonnable», a-t-il lâché, sachant surtout, comme il l’a précisé, que l’ex-ministre de l’Intérieur, le Haraki Mohand Laenser, n’avait cessé de dire que les lois et les textes régissant les élections communales étaient fin prêtes.
Toujours selon la même source, le report des élections communales à 2015 «vise à laisser plus de temps au parti (PJD) pour pourrir au sein du gouvernement, en multipliant les gaffes et en prenant moult initiatives et décisions anti populaires, telles la hausse du prix du carburant et l’indexation qui le discréditeraient aux yeux des électeurs l’ayant hissé un certain 2011 à la tête du gouvernement».
Prié de réagir à ce report des élections communales annoncé par le ministre de l’Intérieur, un député PAM que le PJD accuse du bout des lèvres d’être l’artisan de ce report, nous a confié: «Les citoyens sont assez mûrs pour juger l’action et le bilan du gouvernement et c’est à eux de décider qui doit assumer la responsabilité du gouvernement».

Mohammed Nafaa

Elections
La date tributaire des concertations

Hassad ministre de linterieur maroc 2013

Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, a affirmé ce mardi 29 octobre, lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, que la date des échéances électorales est tributaire des concertations avec les partis politiques et de l’adoption de 20 lois, dont 5 organiques. Le nouveau ministre de l’Intérieur a indiqué que le calendrier établi par son département a tenu compte de l’approche participative, ajoutant que ces projets de loi nécessitent des délais raisonnables, une approche participative et un débat profond qui ne peut prendre fin avant novembre 2014.

MN

 


Voir aussi

Thon rouge : Un business juteux

Thon rouge : Un business juteux

Que sait-on des thoniers marocains ? Comment sont répartis les quotas de thon rouge entre les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.