Décarbonation | Le Groupe Bel lance une unité de production d’énergie verte à Tanger

Reportage Photos, de notre envoyé spécial à Tanger, Soufiane Benkhadra

Le 13 février 2024, au sein de son site de production situé dans la Zone industrielle de Mghogha à Tanger, le Groupe Bel a inauguré une nouvelle unité de production énergétique, basée sur la technologie de chaudière à biomasse.Le Groupe vise la neutralité carbone de ses usines d’ici 2025.

S’inscrivant dans les ambitions du Maroc en matière de transition énergétique, la nouvelle usine de Tanger estla première unité internationale du Groupe Bel à déployer la stratégie de décarbonation du Groupe visant la neutralité carbone de toutes ses usines d’ici à 2025. Pour inaugurer cette installation pionnière, le Président et la Directrice Générale du Groupe Bel ont fait le déplacement, témoignant de l’importance de l’événement et de la place stratégique qu’occupe le Maroc dans le plan de développement du Groupe Bel. La cérémonie d’inauguration a ainsi été présidée par Antoine Fiévet, Président du Groupe Bel, accompagné de Cécile Béliot, Directrice Générale du Groupe Bel, de Chakib Seddiki, Président de Fromageries Bel Maroc, de Ludovic Flateau, Directeur Général et de Denis Ruillé, Directeur industriel. L’événement s’est tenu en présence de nombreuses personnalités et partenaires de l’écosystème de l’entreprise. Les participants ont pu prendre connaissance du programme de décarbonation de Fromageries Bel Maroc, de sa politique d’écoresponsabilité et de responsabilité sociale, ainsi que de son impact socio-économique au Maroc.

Ils ont également pu découvrir les avantages de l’investissement dans la nouvelle unité énergétique. Un investissement d’un montant de 30 Millions de dirhams dans la chaudière à biomasse qui permettra d’assurer 80% de la consommation actuelle du site de Tanger pour produire de la vapeur. La chaudière à biomasse, qui utilise des grignons d’olives pour son fonctionnement, remplacera les trois chaudières fuel préexistantes.

Le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour, qui a présidé la cérémonie a souligné que «L’inauguration de cette installation s’inscrit également en droite ligne avec les Hautes orientations Royales visant à encourager la production décarbonée, qui posent les jalons d’une nouvelle ère industrielle au Maroc». Ajoutant: «il ne s’agit pas seulement d’une nécessité internationale, mais d’une orientation purement marocaine visant à permettre aux Marocains de consommer des produits neutres en carbone».

Renault : Tanger, candidate pour «Entry»

Pour sa part, M. Fiévet a salué l’engagement sans faille des équipes de Fromageries Bel Maroc au service du développement du Groupe et ses filiales à travers le monde, qui incarne parfaitement la mission du Groupe visant à offrir une alimentation plus saine et responsable pour tous, notant qu’il s’agit d’«une particularité typiquement marocaine, puisque cet état d’esprit n’existe pas dans les autres filiales du groupe».

«C’est une étape importante qui est franchie par Fromageries Bel Maroc pour le déploiement de solutions industrielles toujours plus respectueuses de l’environnement. Nous sommes particulièrement heureux que ce soit ce site de Tanger qui occupe une position de premier plan dans le dispositif international de Bel qui soit, une fois encore, pionnier à l’international dans le cadre de la stratégie de décarbonation du Groupe. Enfin, c’est une fierté particulière pour tous les collaborateurs de Bel au Maroc de marquer leur engagement en faveur du programme de transition énergétique du Royaume du Maroc, initié sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’assiste», a déclaré Chakib Seddiki, Président de Fromageries Bel Maroc.

De son côté, la directrice des programmes et des réalisations au ministère de la Transition énergétique et du développement durable, HafsaLakhlifi, a indiqué que les départements ministériels sont en train de travailler sur la mise en place des outils juridiques et stratégiques pour les pratiques de l’économie circulaire, qui visent en particulier la préservation des ressources naturelles, notamment la mise en place de la «responsabilité élargie du producteur», formulant le souhait que le Groupe puisse s’inscrire dans cette démarche.

Ce projet, a-t-elle poursuivi, permettra non seulement de réduire l’empreinte écologique de l’entreprise, mais également de résoudre le problème des déchets liés à la trituration d’olives, qui constituent des risques pour les ressources du pays, notamment hydriques. Quant au directeur des ressources humaines de Fromageries Bel Maroc, Ahmed Andaloussi, il a souligné que l’usine a réduit de 30% sa consommation d’eau et vise à atteindre un taux de 50% à l’horizon 2025, en plus du recyclage et de la valorisation de 100% de ses déchets, précisant que cette installation a nécessité 18 mois de travail. Pour rappel, inaugurée en 1977, l’usine du Groupe Bel à Tanger figure parmi les fleurons industriels du Groupe au niveau international et se positionne comme le premier site mondial de production de fromage fondu sous la marque «La Vache qui rit», exportant vers une vingtaine de pays notamment au Moyen-Orient et en Afrique Subsaharienne. Ce qui la place aujourd’hui parmi les sites les plus stratégiques et les plus performants du Groupe.

Une femme arrêtée pour avoir arnaqué des candidats à l'immigration illégale

En bref

*Ilots de production. Lors d’une visite d’usine qui a suivi la cérémonie d’inauguration de la nouvelle unité énergétique, les responsables de Fromageries Bel Maroc ont pu présenter aux invités la démarche d’amélioration continue déployée sur les lignes de production.

Ceci notamment à travers l’organisation des équipes en «Îlots autonomes de production», permettant d’optimiser le flux de production par une gestion des ressources mieux responsabilisée en autonomie.

*Talents marocains. Eu égard à la qualité de ses collaborateurs au Maroc et considérant que ses ressources humaines constituent son plus grand atout, le Groupe Bel a initié un projet «Pépinières» qui vise à faire rayonner les talents marocains dans le monde. Il consiste à recruter et former des collaborateurs sur certains métiers industriels pointus, avant de leur proposer des mobilités. Ce projet permettra également de répondre aux besoins sur les métiers en tension au niveau des usines françaises. Le dispositif intervient suite à un taux de réussite très satisfaisant des collaborateurs marocains dans le cadre de leurs missions à l’international, où ils ont pu apporter leur expertise notamment face à des problématiques complexes ou pour le lancement de nouvelles lignes de production.

*Ambitions affichées. A travers les mesures qu’il a prises (usine verte de Tanger, pépinières), le Groupe Bel entend réaffirmer ses engagements qu’il veut «forts»au Maroc et le rôle qu’il entend jouer au sein de l’écosystème agro-industriel du Royaume. De même affirme le Groupe, qu’il entend contribuer à hisser les standards en matière de production respectueuse de l’environnement, tout en favorisant la montée en compétences du capital humain dans le secteur.

,

Voir aussi

Sahara,Maroc,Programme de Développement,Provinces du Sud

CHU, Voie Express, station de dessalement, nouveau port… | Le nouveau visage du Sahara se dessine !

Une nouvelle dynamique économique se dessine au Sahara Signé devant SM le Roi Mohammed VI …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...