La «Troïka» sauvera-t-elle le PAM ?

En préparant son 5ème Congrès national, qui devait se tenir les 9-10-11 février 2024, le Parti Authenticité et Modernité (PAM) n’était pas dans ses meilleurs jours.

De l’extérieur, les critiques ne le ménageaient pas, après que le scandale de l’«Escobar du Sahara» a révélé l’implication de deux de ses députés influents et membres du Bureau Politique, dans des activités liées au trafic international de drogue, escroquerie, faux et usage de faux… Les deux mis en cause -Saïd Naciri et AbdenbiBioui, incarcérés depuis- n’étant pas les seuls membres du parti pointés du doigt.

Parallèlement,en interne, les tiraillements, guerres d’égos et problèmes ne manquaient pas… Dont certains rongeaient le parti de l’intérieur depuis longtemps, tandis que d’autres étaientapparus avec l’approche du congrès et les ambitions -avouées ou non- qu’il avait fait naître.

Sans compter lesdésertions ou boycotts de plusieurs fondateurs et caciques du parti et -signe qui ne trompe pas- de tous les Secrétaires généraux précédents (à l’exception du sortant, bien obligé de passer le flambeau en bonne et due forme).

Le PAM a cependant le mérite d’avoir maintenu son congrès à la date prévue.

Quand les travaux se sont ouverts, vendredi 9 février (2024)à Bouznika, le bruit courait depuis quelques jours déjà de ce qui allait être l’événement majeur du Congrès: l’adoption de la nouvelle structure du Secrétariat Général qui consiste désormais en une Direction collégiale, avec Fatima Ezzahra El Mansouri à sa tête, accompagnée de Mehdi Bensaid et Salaheddine Aboulghali; FZ. El Mansouri, assurant également la fonction de coordinatrice nationale.

Avant cela, le Secrétaire général du parti, Abdellatif Ouahbi, ouvrait la voie à cette réforme enannonçant(à contre-cœur, disent certains) sa décision de ne pas briguer un deuxième mandat à la tête du PAM.

Beaucoup a été dit de cette «Troïka».

Les uns ont estimé que l’idée était bonne de confier la Direction du parti à une femme et à deux jeunes cadres, pour un travail d’équipe qui romperait avec la malédiction du «Zaïm» indéboulonnable.

Les autres ont accueilli l’annonce avec un tombereau de critiques, jugeant que ce que le PAM présentait comme une initiative de réforme structurelle, n’était qu’une tentative désespérée -et vouée à l’échec- de sauvetage d’un parti à la dérive.

Détournement d´aide humanitaire dans les camps de Tindouf | La responsabilité de l´Algérie confirmée (ONG)

Et si, entre discours et conférence de presse, les principaux concernés ont défendu leur approche, affichant leurvolonté de «renouveau pour garantir la continuité» et leur confiance en l’avenir de leur parti, le fait est qu’ils ont partiellement nourri le scepticisme de leurs détracteurs en ne présentant au congrès ni bilan ni feuille de route.

Il faut espérer que la nouvelle Direction collégiale sera en mesure de présenter une feuille de route au prochain rendez-vous… Celui du Conseil National du parti, où la réorganisation des structures doit être complétée (notamment, les 17 membres manquants du Bureau politique). 

Une chose est sûre, le PAM qui a connu un parcours en dents de scie, avec le meilleur à sa création ; puis le pire lorsque son principal fondateur, Fouad Ali Al Himma, avait lui-même estimé que le parti s’était éloigné de ses principes fondateurs ; puis une remontée lorsqu’il a intégré la Majorité gouvernementale actuelle avec 7 portefeuilles ministériels ; et encore un nouveau plongeon avec le scandale Naciri-Bioui… n’a d’autre choix aujourd’hui que de réussir son pari de renouveau. Faute de quoi, il lui arrivera ce qui est arrivé à d’autres avant lui: l’implosion et/ou une place insignifiante tout en bas du tableau.

La question est donc simple: la Troïka sauvera-t-elle le PAM ?

Elle a en tout cas, pour la motiver, les vœux de succès du Souverain (Message ci-contre) et les attentes et espoirs des militants du parti. Ce qui n’est pas peu.

B. Amrani

Le Roi félicite FZ. El Mansouri et les membres de la Direction collégiale

SM Mohammed VI a adressé un message de félicitations à Fatima Ezzahra El Mansouri, suite à son élection en tant que coordonnatrice de la Direction collégiale du Secrétariat général du Parti Authenticité et Modernité (PAM).

«Nous vous adressons Nos félicitations à l’occasion de votre élection par le Conseil national en qualité de coordinatrice de la Direction collégiale du Secrétariat général du Parti Authenticité et Modernité qui compte parmi ses membres MM. Mohamed Mehdi Bensaid et Salaheddine Abou El Ghali», écrit Sa Majesté le Roi, en leur exprimant ses Sincères vœux de succès dans l’accomplissement de leurs nouvelles responsabilités à la tête du parti.

Hakim Benchamach : élu nouveau secrétaire général du PAM

Le Souverain relève que «cette élection confirme non seulement l’estime dont vous jouissez auprès des membres de votre instance politique, eu égard à votre engagement à défendre les principes du parti, aussi bien en tant que militante engagée dans ce projet depuis sa création que comme présidente de son Conseil national et élue au nom de cette formation. Elle illustre également la place désormais méritée de la femme marocaine dans les divers domaines, notamment sur le plan partisan, d’autant plus que votre formation politique œuvre en vue de lui permettre d’occuper la place qui lui échoit».

«Nous sommes persuadés que, grâce à vos qualités humaines, à votre compétence et expérience avérées, et à votre attachement indéfectible aux constantes de la Nation, vous allez continuer à œuvrer, dans le cadre de vos nouvelles responsabilités partisanes, en faveur de la consolidation de la place de votre parti et de son implication agissante, de par sa position dans le paysage politique, au service de la promotion de ce que nous appelons de nos vœux. A savoir, la nécessité de renforcer la confiance dans les partis politiques et leur crédibilité, à travers l’ancrage de la culture et de l’exercice politiques nobles, basés sur le sérieux dans l’interaction avec les aspirations légitimes des citoyens et l’action désintéressée pour l’intérêt général en tant que finalité ultime de tout acte politique partisan», poursuit Sa Majesté le Roi, avant de conclure: «Tout en exprimant notre estime à l’ancien Secrétaire général du parti, M. Abdellatif Ouahbi, nous vous demandons de transmettre les plus hautes expressions de considération à l’ensemble des militantes et militants du parti».

,

Voir aussi

Sahara,Maroc,Programme de Développement,Provinces du Sud

CHU, Voie Express, station de dessalement, nouveau port… | Le nouveau visage du Sahara se dessine !

Une nouvelle dynamique économique se dessine au Sahara Signé devant SM le Roi Mohammed VI …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...