Ismala Objectif, l’industrie aéronautique

L’Institut Spécialisé dans les Métiers de l’Aéronautique et de la Logistique Aéroportuaire (Ismala) à Nouaceur, inauguré mercredi 11 septembre par SM Mohammed VI, s’impose en tant qu’institut leader destiné à accompagner les entreprises nationales et internationales du secteur de l’aéronautique et à contribuer à l’essor économique du Maroc.

Ismala Nouasseur Maroc

Ce projet reflète la sollicitude royale envers la formation professionnelle et le secteur de l’aéronautique, ainsi que les efforts du Souverain pour faciliter l’accès des jeunes issus de toutes les couches sociales, y compris défavorisées, à des formations de pointe.

Précurseur, depuis 2003, de la mise en place d’offres de formation dans les métiers liés à l’industrie aéronautique, l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) poursuit son action en faveur de l’accompagnement de l’émergence d’un pôle industriel performant, conformément aux directives royales faisant de la Formation professionnelle un levier essentiel de l’employabilité des jeunes et de la performance économique.
En effet, marquée par une très forte croissance, l’industrie génère actuellement plus de 9.000 postes d’emploi par an. De plus, au cours de ces dernières années, le Maroc s’est affirmé comme une plate-forme aéronautique et spatiale de qualité, conformément aux standards internationaux en la matière, en attirant plusieurs opérateurs de référence internationale.

Une forte implication

L’Ismala va ainsi pouvoir répondre aux besoins de l’ensemble des industries aéronautiques situées dans le pays, outre ceux de la RAM dont le département de formation ne répondait qu’aux besoins du Maroc. Une convention a d’ailleurs été signée entre la RAM et l’OFPPT, consistant en la cession par la RAM de tous les équipements pédagogiques liés à l’entretien des avions au profit de l’Ismala. Cette opération entre dans le cadre du contrat-programme qui prévoit le recentrage de la RAM sur ses activités principales, à savoir le transport aérien.
Pour sa part, l’Office National des Aéroports (ONDA) compte s’appuyer sur l’Ismala de Nouaceur, pour relever les défis des métiers qui sont développés au sein des enceintes aéroportuaires et accompagner le développement de l’ONDA dans tous ses métiers.
D’ailleurs la convention signée entre l’ONDA et l’OFPPT vient appuyer la stratégie de l’ONDA en termes de formation et de développement de ses ressources humaines, particulièrement en ce qui concerne les métiers techniques qui sont nombreux au sein des aéroports.

Formation
L’institut en question

Mobilisant des investissements de l’ordre de 72,2 MDH, le nouvel Institut va accompagner l’essor du secteur de l’aéronautique et la mise en œuvre du Pacte national de l’émergence industrielle (PNEI), comme il répondra aux besoins en ressources humaines qualifiées et de haut niveau des industriels aéronautiques implantés au Maroc, particulièrement ceux installés au niveau de l’aéropôle de Nouaceur.
Développé par l’OFPPT, en partenariat avec les opérateurs du secteur, cet institut devra générer au Maroc quelque 15.000 emplois à l’horizon 2016 et ce, dans le cadre de la mise en œuvre du Pacte National pour l’Emergence Industrielle.
D’une capacité d’accueil de 2.000 places pédagogiques, l’Ismala dispose d’infrastructures pédagogiques de haut niveau permettant d’assurer une formation de qualité répondant aux normes et standards internationaux. Construit sur une superficie de 15.000 m², dont 8.940 m² couverts, l’Institut est organisé autour d’un grand hall industriel, réparti en secteurs et plateaux techniques destinés aux différents métiers de l’aéronautique et doté d’équipements à l’image des grandes entreprises de l’aéronautique.
Ce grand hall industriel est composé de plusieurs ateliers spécialisés à l’usinage sur machine-outil à commande numérique, au mécatronique, aux moteurs avions, aux matériaux composites en aéronautique et à la peinture et ajustage-montage d’éléments d’aéronefs. S’y ajoutent les ateliers chaudronnerie aéronautique, de traitement de surface et de logistique aéroportuaire.
Pour étoffer son offre en formation dans le secteur de l’aéronautique, l’Ismala dispose également d’un cycle de formation destiné à la certification des techniciens en maintenance aéronautique aux normes internationales. L’Institut est équipé à ce titre d’un simulateur d’avion 3D, de quatre réacteurs gros et moyens porteurs et d’un avion King Air 200.
Par cette création, l’OFPPT conforte sa position d’acteur majeur de formation pour un secteur où ses lauréats représentent 95% des salariés.

 


Voir aussi

Royal Air Maroc Nouvelles dispositions d’accès au territoire français

Attestation de déplacement et de voyage | Nouvelles dispositions d’accès au territoire français

Royal Air Maroc (RAM) informe qu’à partir du 11 novembre courant, les passagers à destination …

Un commentaire

  1. quelle la rulation d’usiange sur machine outils a comand numérique avec Aéonautique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.