Institut Mohammed VI de formation des imams

Pour la promotion des vraies valeurs de l’islam

Institut Mohammed VI de formation des imams

SM le Roi Mohammed VI et le Pape François à l’Institut Mohammed VI de formation des imams

Institut Mohammed VI de formation des imams

Le concert prônant la fraternité entre les 3 religions monothéistes, donné devant SM le Roi et Sa Sainteté le Pape

Après le recueillement du Souverain pontife, au Mausolée Mohammed V à Rabat, sur les tombes de feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II, Sa Sainteté le Pape François et SM le Roi Mohammed VI ont visité, samedi 30 mars 2019,  l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates.

Après la projection d’un film institutionnel sur les objectifs, les missions et les différentes réalisations de l’Institut, qui constitue le fer de lance de l’islam modéré et du juste milieu prôné par le Maroc, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a prononcé une allocution devant Amir Al-Mouminine et le Chef de l’Eglise catholique.

Véhiculer la quintessence de la vérité de l’islam

Dans son allocution, Taoufiq a souligné que la formation des imams et des instructrices, mission pour laquelle SM le Roi Mohammed VI a créé cet Institut, s’inscrit dans un cadre visant à véhiculer la quintessence de la vérité de la religion musulmane qui appelle à la paix et à l’acceptation de la différence. Amir Al-Mouminine, a-t-il souligné, a procédé, depuis son accession au Trône, à des réformes structurantes et introduit une dynamique de concordance entre les cadres institutionnels de gestion moderne et les finalités de la religion sous différents aspects. Cette distinction fait que certaines problématiques majeures que rencontre la gestion de l’islam ailleurs trouvent leurs solutions dans le contexte de la Commanderie des Croyants, a précisé le ministre des Habous et des Affaires islamiques.

Par la suite, deux étudiants de l’Institut Mohammed VI  de formation des imams, morchidines et morchidates se sont  succédé à la tribune, pour apporter leurs témoignages respectifs et faire part de leur expérience au sein de cet établissement. Il s’agit de Hindu Usman, une étudiante nigériane, qui s’est dit convaincue qu’après l’obtention du diplôme et le retour dans son pays, elle serait en mesure d’apporter les preuves et de convaincre que la religion appelle à la paix et à faire le bien. Elle a souligné que le croyant ne rend compte de ses actes qu’à Dieu seul et que les femmes et les hommes sont égaux dans leurs droits devant les gens et devant Dieu. Elle a assuré qu’elle allait consacrer son temps et ses efforts pour promouvoir la prise de conscience au service de la paix et contre la violence au nom de la religion, grâce à l’expérience et au savoir acquis au sein de l’Institut Mohammed VI.

L’autre étudiant, Aboubakr Hmaidouch, un étudiant français d’origine maghrébine, a fait remarquer que la communauté musulmane en France a grand besoin d’imams et de prédicatrices, pour que les valeurs de la religion contribuent au vivre ensemble et au bien-être spirituel au sein de la société. Il a rappelé qu’après les attentats terroristes ayant frappé la France en 2015, il a ressenti le besoin d’«acquérir des connaissances et un savoir communiquer», pour être efficace au sein d’une «société formatée par des courants multiples et, parfois, par des idées toutes faites». Grâce à l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates, «j’ai pu accéder à une formation solide en sciences religieuses traditionnelles et à des connaissances en sciences humaines modernes», a-t-il dit.

Promouvoir la paix et la tolérance à travers le chant

Cette visite a également été marquée par des chants religieux de tradition musulmane, chrétienne et hébraïque, exécutés par l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM). Des artistes, représentant les trois religions monothéistes, ont chanté en chœur devant SM le Roi Mohammed VI et Sa Sainteté le Pape François, dans l’auditorium de l’Institut Mohammed VI. Accompagnés par l’OPM, la chanteuse Caroline Casadesus, fille du chef d’orchestre Jean-Claude Casadesus, a interprété l’«Ave Maria» de Caccini, accompagnée du muezzin Smahi Harrati, qui a chanté des textes soufis débutant par la «chahada» et de la chanteuse Françoise Atlan, qui a entonné la prière juive «Adonaï».  Il s’agit là d’un appel au dialogue, au vivre-ensemble et à l’entente interreligieuse. Proposant un mélange de musiques religieuses à travers les influences culturelles et les différents courants religieux, cette interprétation a célébré la capacité de la musique à créer un dialogue interculturel et à transmettre un message de tolérance et de coexistence entre les peuples.

Au terme de cette visite, le ministre des Habous et des Affaires islamiques a remis à Sa Sainteté le Pape François «Le guide de l’Institut Mohammed VI de formation des Imams, morchidines et morchidates», ainsi que des publications de l’Institut, en relation avec la religion chrétienne, en langues arabe et anglaise.   

Mohcine Lourhzal

23 ans au service de l’ouverture et de la modernité

Créé en 1996, l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM) est composé de quatre-vingts musiciens professionnels. Une véritable ingénierie d’actions culturelles est développée par l’Orchestre, qui donne une cinquantaine de concerts chaque saison et participe au rayonnement culturel d’un Maroc d’ouverture et de modernité. Toujours avec ce souci de diffuser les valeurs d’écoute et de tolérance qu’il porte, l’OPM est à l’origine de la création de l’Orchestre Philharmonique du Maghreb.

Depuis 2016, l’Orchestre Philharmonique du Maroc réunit, sur une même scène, des artistes issus des trois grandes religions monothéistes.

Voir aussi

Confinement/ Déconfinement | Quels ravages sur les amours des couples ?

Confinement/ Déconfinement | Quels ravages sur les amours des couples ?

Pour tout individu normalement constitué, rester à la maison avec son partenaire devrait impliquer une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.