Flash Infos

Essaouira | Plongée virtuelle au coeur du patrimoine souiri

Essaouira | Plongée virtuelle au coeur du patrimoine souiri

La Direction provinciale de la Culture à Essaouira et le Musée Sidi Mohammed Ben Abdellah ont organisé, lundi, un événement culturel virtuel baptisé “Mémoire d’un chef d’œuvre muséal”, qui se veut une plongée au cœur du patrimoine culturel authentique et singulier de la cité des Alizés.

Cet événement s’inscrit dans le cadre de la programmation concoctée par le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports (Département de la Culture) pour la célébration du “Mois du Patrimoine 2020” (du 18 avril au 18 mai), organisé cette année sous le signe “Le Mois du Patrimoine s’invite chez vous”, dans un contexte exceptionnel, marqué par la propagation de la pandémie du Covid-19.

Il coïncide aussi avec la célébration par la communauté internationale de la Journée internationale des Musées (18 mai), sous le thème “Musées pour l’égalité : Diversité et inclusion”.

Ainsi, la vidéo réalisée et diffusée, à cette occasion, sur la page Facebook officielle de la Direction provinciale de la Culture, invite les passionnés de culture et d’histoire à une visite virtuelle dans l’enceinte du Musée Sidi Mohammed Ben Abdellah qui regorge d’objets d’art historiques reflétant la richesse et la singularité du patrimoine culturel aussi bien matériel qu’immatériel de la cité des Alizés (manuscrits, bijoux, tableaux coraniques, chefs d’œuvre de l’héritage judéo-marocain, armements, habits vestimentaires et instruments de musique, etc).

“Malgré cette conjoncture difficile induite par le Covid-19, la Direction provinciale de la Culture à Essaouira et le Musée Sidi Mohammed Ben Abdellah dans la cité des Alizés ont voulu, à travers cette initiative, qui fait partie des activités célébrant le Mois du Patrimoine 2020, de jeter la lumière sur des trésors du patrimoine culturel séculaire et riche d’Essaouira”, a indiqué la conservatrice du Musée, Mme Ghita Rabouli, dans une déclaration à la MAP.

Selon Mme Rabouli, “Mémoire d’un chef d’œuvre muséal” se veut une occasion pour s’inviter dans chaque maison souirie et toucher les cœurs de tous ses habitants férus de la culture et de l’histoire de leur cité, en leur proposant par le biais de cette vidéo, ponctuée de témoignages de chercheurs et d’experts en musique et en patrimoine, un voyage à travers le temps, qui met en relief certains des chefs d’œuvre et trésors qui embellissent les institutions culturelles d’Essaouira, notamment des instruments de musique renvoyant à l’ambiance marquant le mois du Ramadan.

“En effet, nous avons choisi, dans cette vidéo, de donner un aperçu sur des instruments de musique ayant une très forte symbolique et une grande portée sur les plans historique, social et spirituel, tels que le Cor du neffar et la fameuse Ghayta, utilisée, entre autres, pour l’annonce de l’avènement de ce mois sacré, dans les fêtes et les cérémonies de mariage ainsi que dans les différents rituels inhérents aux Zaouias”, a-t-elle expliqué.

Et de poursuivre : “La vidéo se focalise aussi sur le Daff (petit tambour carré) et le mythique Oud (luth) marocain à 4 cordes appelé +le Oud Rammal Roubai Souiri+, qui nous rappellent les belles mélodies de la musique andalouse et du Melhoune qui animent les soirées de ce mois de bénédictions”.

Ces objets d’une valeur inestimable, a-t-elle ajouté, “constituent une partie intégrante de notre mémoire collective”, a affirmé Mme Rabouli, soulignant que cet événement culturel se veut aussi une immersion dans la mémoire collective souirie et une plongée au cœur du patrimoine culturel séculaire de la cité des Alizés, en particulier, et du Maroc en général.

Et de conclure que cet événement est également “une fouille dans notre patrimoine collectif riche et diversifié pour répondre aux questions du présent pour un futur sûr et rayonnant”.

A rappeler que le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports -Département de la Culture- célèbre chaque année le Mois du Patrimoine qui s’étend entre la Journée internationale des monuments et des sites, célébrée le 18 avril, et celle des Musées fêtée le 18 mai.

Traditionnellement organisé autour de plusieurs activités physiques de médiation culturelle, les circonstances exceptionnelles de cette année, liées à la pandémie du nouveau coronavirus et au respect des mesures de confinement, ont poussé à la commémoration de cet événement culturel de manière dématérialisée, en ayant recours aux moyens virtuels.

Placée sous le signe “le Mois du Patrimoine s’invite chez vous”, cette édition proposait des mini-capsules documentaires sur des sites et des monuments du Maroc, des vidéoconférences avec les conservateurs et les professionnels du patrimoine culturel, diffusées sur les réseaux sociaux.

Le Ministère a aussi procédé à une mise en ligne périodique, et durant tout ce mois, de publications spécialisées, épuisées ou inédites d’un grand intérêt scientifique et ce, en libre consultation téléchargeable intégralement.

Cette initiative exceptionnelle s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour assurer une compréhension aussi large qu’éclairée du patrimoine national et répond à une demande d’information et de documentation sur l’héritage culturel marocain.

Comme chaque année depuis 1977, la communauté internationale célèbre le 18 mai la Journée internationale des Musées.

Le Conseil international des Musées (ICOM) choisit pour cette Journée un thème qui se situe au cœur des préoccupations de la société.

Avec le thème “Musées pour l’égalité : diversité et inclusion”, la Journée Internationale des Musées 2020 visait à devenir “un point de ralliement pour à la fois célébrer la diversité des perspectives qui composent les communautés et le personnel des musées, et promouvoir des outils pour identifier et surmonter les préjugés dans ce qu’ils affichent, et les histoires qu’ils racontent”.

LR/MAP

Voir aussi

Médias | Abdelmounaïm Dilami, président de l’Association Nationale des Médias et Editeurs

Médias | Abdelmounaïm Dilami, président de l’Association Nationale des Médias et Editeurs

La réunion constitutive de l’Association Nationale des Médias et Editeurs (ANME), s’est tenue mercredi 24 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.