Flash Infos

Al Aoula : Le programme de ce Ramadan

Al Aoula annonce qu’elle rythmera le mois de Ramadan par une programmation riche et variée: spiritualité, détente, humour et divertissement.

Ramadan Al Oula 2013

Al Aoula dévoile sa grille avec un programme qu’elle veut riche et varié.
Avant le ftour, le spectateur aura un rendez-vous avec le Sitcom «Haoulou Ala Mastour», réalisé par Driss Drissi et un casting avec Abdellah Didane, Abdessamad Miftah El kheir et Fadila Bensmoussa
La rupture du jeûne sera suivie par une habituée du Prime Ftour, la caméra cachée ou «Lcaméra dart’ha biya». La particularité de cette année, ce sont les stars comme Abdelkader Moutaâ, Mohammed El Khyari, Naïma Ilyass… qui piégeront des anonymes! Juste après, le spectateur aura rendez-vous avec la sitcom «Rass lmahyen», réalisée par Hicham Jabari et portée par Kamal Kadimi, Aziz Dadass, Ilham Ouaziz, Majida Benkirane…

La mini-série «Denya Hanya», réalisée par Hicham El Asri, vient à son tour agrémenter le Prime Ftour: il s’agit de l’histoire de quatre jeunes colocataires de cultures différentes et démarrant leur vie active à Casablanca. La tranche Ftour sera également marquée par la série événement, «Hniya, M’barek et Messoud», du cinéaste Mohammed Abderhmane Tazi, à travers laquelle le réalisateur fait son retour sur le petit écran, avec la participation d’Amina Rachid, Ilham Ouaziz, Abdellah Ferkous, Fadila Benmoussa. C’est l’histoire de Hniya, une mère poule. Elle vit avec son fils M’barek qui est sa seule raison d’exister et à qui elle ne peut rien refuser. Mais quand celui-ci se marie avec Meryem, Hniya se sent délaissée et déclare la guerre à sa belle-fille. Une manière de lui faire comprendre qu’elle est toujours la maîtresse de maison tout en cherchant à se rapprocher à nouveau de son fils. Mais c’est sans compter sur la riposte de Meryem…

Productions nationales

Les passionnés de la production nationale seront au rendez-vous avec le retour de la série urbaine, «Une heure en enfer», signée Brahim Chkiri, avec des épisodes inédits pour faire le plein du suspense et de l’action: tous les lundis à 22h15. Al Aoula fera la part belle à la fiction par la programmation d’un cycle de téléfilms marocains inédits et 100% SNRT pendant les soirées du mercredi et du samedi. Comme le téléfilm «Awili o Marhba», réalisation de Narjis Annajar, avec Mohammed Khouyi, Driss Roukh, Mouna Fettou, Rachid El Ouali, Asmaa Khamlich, Aziz El Hattab… Sans oublier le rendez-vous quotidien «Ahlam Nassim», le feuilleton marocain qui regroupe un casting des plus emblématiques de plusieurs générations: Naïma Lmcherki, Younès Migri, Amal Ayouch, Mohammed Khouyi, Saâd Lmjred, Omar Lotfi, Farah El Fasssi… C’est l’histoire de quatre familles venant de différents horizons et qui seront amenées par les aléas de la vie à se côtoyer. De leurs rencontres naîtront de multiples interrogations, remises en question, confrontations, voire des confits, mais surtout une formidable histoire d’amour qui n’est pas sans rappeler les Roméo et Juliette de William Shakespeare (tous les jours à partir de 00h15).
Le téléfilm «Istiinaf» du réalisateur Mohammed Nasrat, avec Rabie El Kati et Noufissa Benchehid, est également programmé. Pour prouver l’innocence de son fils qui été accusé du meurtre de sa fiancée, un père prend une incroyable initiative de kidnapper deux inspecteurs de police et un procureur général et décide de trouver lui-même le vrai tueur afin de sortir son fils de cette galère.
Le téléfilm «Akher Arroumansiyine», réalisé par Khalid Ibrahimi, avec la participation de Mourad Azzaoui, Amal Sakr et Abdelkader Moutaâ, raconte de son côté l’histoire de Jalal, un trentenaire qui parvient à duper des femmes en feignant de tomber amoureux d’elles et ce, en vue de les escroquer. Mais un jour, les choses tournent mal et il se retrouve impliqué dans l’assassinat du richissime époux de Souad, une de ses maîtresses…
Le Téléfilm «L’Appât», réalisé par Mohammed Marouazi, avec Sanaa Akroud, Aziz Hattab, Yassine Hajjam et Hamadi Ammour, raconte pour sa part l’aventure de Mériem, une jeune styliste dynamique et indépendante, qui assiste un soir, depuis sa fenêtre, à un assassinat. Témoin du crime, mais ne pouvant identifier formellement son auteur, la police décide de l’utiliser comme appât afin de compromettre le tueur.
Sans oublier le téléfilm Boughaba, réalisé par Driss Roukh…

Films documentaires

– Al Hawdaj
Fort du succès réalisé en 2012, Al Hawdaj revient pendant ce Ramadan avec une deuxième saison. Il s’agit d’une série de films documentaires retraçant les différentes traditions liées au mariage marocain. Rendez-vous donc avec les mariages de Kelaat Megouna, d’Abou Jaâd, de Chichaoua et de Larache.

– Le Retour
Ce film documentaire de quatre parties raconte le parcours de certaines personnes qui, après avoir enduré des épreuves douloureuses, ont décidé d’aller de l’avant et de s’accorder un nouveau départ… Parmi ces parcours, il y a celui de Aïcha Chenna qui s’est engagée pour la défense des mères célibataires. Il y a aussi Tata Milouda. C’est une femme de soixante ans qui ne s’est jamais résolue à rester analphabète. Elle est arrivée à s’imposer sur le terrain des jeunes avec le «Slam»…

Magazines maintenus

Le magazine d’investigation «45 minutes», qui a choisi la «darija» pour s’adresser au grand public, sera projeté tous les lundis en 2ème partie de soirée. Quant à l’émission «Qadaya wa arae», un focus sur l’actualité politique nationale est programmé tous les mardis en prime. Sans oublier «Moudawala» tous les dimanches, à partir de 22h15.

Angham Al Aoula

Place aussi au show et au divertissement sur Al Aoula avec le nouveau concept de soirée «Angham Al Aoula», animé par Nouhad, accompagné du jeune Mohammed Ali, en présence de personnalités issues du monde de la musique, du cinéma, du sport ou encore du journalisme pour une soirée dans le partage et la bonne humeur. Tous les vendredis à partir de 22h15.

Spiritualité et culture générale

 

Une diffusion quotidienne de différents programmes religieux est au programme, notamment» Hadite Assaïm». Un rendez-vous quotidien qui aborde la pratique du jeûne dans sa dimension spirituelle (tous les jours à partir de 7h).
«Les lumières de l’islam» est une émission qui traite des préceptes de l’islam en Hassaniya. Le premier épisode abordera le sujet des branches de la foi, en ce qu’ils ont d’important dans la vie des musulmans, notamment en matière de croyance et de foi, mais également de comportements et d’attitudes en islam (tous les jours à partir de 15h45). Quant aux deux émissions «Nour Al Islam» et «Dalika addine al quayyim», elles seront respectivement diffusées à 16h et 16h15.
«Dalika addine al quayyim» est une émission religieuse et pédagogique qui met en avant différents enseignements de l’islam, notamment en matière de construction de la personnalité et d’organisation sociale. Présentée par Lahcen Skenfel, elle propose d’expliquer certains préceptes relatifs à la religion, aux valeurs, à la droiture, à la vertu et à la bonté et les traite à la lumière de certains éléments composants nos sociétés modernes, tels l’art, la culture, l’habillement, etc. Il sera également question dans l’émission de la relation de l’islam avec l’ordre économique, politique et social de la cité (la baïâa) et son rôle dans l’organisation de cette dernière, fédérée autour de valeurs communes, comme la solidarité, le pardon, le partage ou encore le débat.
«Al massira al quor’ania», elle, sera programmée en deux parties: la 1ère partie à 17h et la deuxième à 4h, sans oublier les soirées «Al Madih», tous les jours à 3h. Sont prévues également «les causeries Hassaniennes» présidées par Amir Al-Mouminine, Sa Majesté le roi Mohammed VI: «Addourouss Al Hassania». Il s’agit de causeries uniques dans le monde arabo-musulman. De nombreux oulémas marocains et étrangers, hommes et femmes, y participent afin de faire l’exégèse du Coran et d’étudier la tradition du Prophète (SAW): tous les jours à partir de 17h30).

 


Voir aussi

Médias | Abdelmounaïm Dilami, président de l’Association Nationale des Médias et Editeurs

Médias | Abdelmounaïm Dilami, président de l’Association Nationale des Médias et Editeurs

La réunion constitutive de l’Association Nationale des Médias et Editeurs (ANME), s’est tenue mercredi 24 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.