Sahara Marocain | La FMEJ dénonce les tentatives désespérées visant la légalité internationale

Presse écrite et électronique au Maroc : La FMEJ ne cache pas ses inquiétudes

La Fédération marocaine des éditeurs de Journaux (FMEJ), a dénoncé, dimanche, les tentatives désespérées visant à sortir la question du Sahara marocain du cadre de la légalité internationale.

“La FMEJ, à travers ses structures nationales et sa section des provinces du Sud qui couvre les trois régions du Sahara, dénonce les tentatives désespérées visant à sortir la question du Sahara marocain du cadre de la légalité internationale et de la logique saine incarnée par les résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu”, souligne un communiqué de la Fédération.

Ces résolutions onusiennes, ajoute la même source, stipulent la nécessité de traiter ce dossier avec un “esprit de compromis et de réalisme et non pas à travers des provocations gratuites en battant les tambours de guerre”.

Le communiqué relève également que la FMEJ suit les développements que “connaît la question de notre intégrité territoriale, après que les Forces Armées Royales aient mis fin avec efficacité aux provocations du +polisario+ et libéré le passage d’El Guerguerat, et après que le front séparatiste ait menacé de se désengager de l’accord de cessez-le-feu de 1991”.

Se disant concernée par la contribution à l’effort national pour défendre la cause nationale, la Fédération souligne l’engagement “inconditionnel” des éditeurs de la presse écrite et électronique nationale et régionale à la mobilisation de l’opinion publique et à la fortification du front interne afin de contrecarrer les tentatives en cours visant à compromettre le processus de règlement pacifique (de ce conflit) et à propulser la région vers l’inconnu.

Par ailleurs, le bureau exécutif de la FMEJ a décidé de tenir son prochain Conseil fédéral national, en parallèle avec l’assemblée générale extraordinaire de sa section des provinces du Sud, dans la ville de Laâyoune, capitale du Sahara marocain, en vue d’une mobilisation accrue, dans un cadre professionnel pluraliste et indépendant, mais pas démissionnaire du devoir de défendre les causes nationales, conclut le communiqué.

LR/MAP

Voir aussi

Laâyoune Benguerir et Chefchaouen UNESCO

L’UNESCO proclame Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen «villes apprenantes»

L’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) a proclamé les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.