Réouverture du ciel marocain | Une journée dans l’effervescence de l’aéroport Mohammed V

Aéroport international Mohammed V

A l’aéroport Mohammed V de Casablanca, qu’est ce qui a été mis en œuvre pour accompagner la décision des autorités marocaines, de rouvrir le ciel marocain ?

Les équipes du Reporter se sont rendues sur place et ont passé une journée en immersion dans l’effervescence de cet immense espace où le trafic a repris, non sans conditions et nouvelles mesures.  Reportage et témoignages.

Fin 2021, un nouveau variant du nommé omicron, est détecté en Afrique du Sud, avant de se répandre comme une traînée de poudre aux quatre coins du monde. Dans ce contexte, alors préoccupant et afin d’éviter que la situation épidémiologique à l’échelle nationale ne devienne incontrôlable, le Maroc décide de prolonger la fermeture de ses frontières aériennes, au moins jusqu’au 31 janvier 2022. Pour tenter de sauver la saison touristique, le gouvernement annoncera finalement une réouverture progressive de l’espace aérien marocain, à compter du 7 février 2022. Afin d’accompagner au mieux cette décision tant attendue notamment par les opérateurs touristiques, les plateformes aéroportuaires à travers le Royaume se sont mobilisées pour faire en sorte que la reprise du trafic aérien au départ et à destination du Maroc, se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Fluidité, sécurité et accompagnement de bout en bout

Qu’en est-il à l’aéroport Mohammed V de Casablanca? Pour en avoir le cœur net, nous sollicitons la Responsable Communication et Relations Presse à l’Office National Des Aéroports (ONDA), Nadia Benzakour, pour une autorisation de reportage au sein de cette plateforme aéroportuaire. Nous recevons une réponse affirmative à notre requête en moins de 48 heures. Rendez-vous nous est donné pour le 11 février 2022 à 9 heures 30 du matin, à l’entrée de l’aéroport. Nous nous y rendons à la date et l’heure convenues. Un cadre de l’ONDA et un agent de sûreté aéroportuaire, nous attendent sur place. Ils nous accompagneront tout au long de notre visite. Leur présence va grandement nous faciliter la tâche. En effet et par mesure de sécurité, l’accès aux aéroports marocains est limité aux voyageurs.

Comme nous avons pu le constater de visu, vendredi 11er février 2022, l’ensemble des intervenants et à leur tête l’Office National des Aéroports, sont sur le pied de guerre. Ici, rien n’est laissé au hasard. Un dispositif minutieux est mis en place par les services compétents, notamment la police aéroportuaire, le service des Douanes, la Gendarmerie Royale et la Direction Régionale de la Santé du Grand Casablanca. Ainsi, tout voyageur doit être muni d’un valide avant de pouvoir embarquer et quitter le territoire national par voie aérienne. Les passagers vaccinés uniquement par la deuxième dose ou celle de la dose unique du vaccin Johnson & Johnson datant de plus de 4 mois et ayant contracté le il y a moins de 28 jours, doivent présenter en plus de leur , le résultat d’un test PCR ou test antigénique rapide, en plus d’un certificat médical de guérison. Par ailleurs, les passagers qui atterrissent à l’aéroport sont tenus de présenter une fiche sanitaire dûment renseignée, un valide et un test PCR négatif de moins de 48 heures. Pour davantage de sécurité, les voyageurs sont soumis à leur arrivée à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, à un test antigénique rapide. Des chapiteaux sont spécialement installés à cet effet, à la sortie de l’aéroport. Des infirmier(e)s y effectuent des centaines de prélèvements chaque jour. En cas de positivité au Sars-Cov-2 ou l’un de ses variants, deux scénarios sont envisagés. Si la personne testée est asymptomatique ou présente des symptômes légers, elle est traitée en auto-isolement à domicile, ou à l’hôtel s’il s’agit d’un touriste. Par contre, en cas de symptômes modérés ou graves, une prise en charge en milieu hospitalier, public ou privé est proposée conformément au protocole national en vigueur. Enfin, pour les enfants de moins de 6 ans, l’accès au territoire marocain n’est soumis à aucune condition. Pour les mineurs âgés de moins de 18 ans, un test PCR négatif datant de moins de 48 heures est requis, en plus d’un test antigénique rapide à l’arrivée de l’aéroport. Un Marquage au sol a été installé avec des stickers de signalisation pour organiser les files d’attente et assurer la fluidité dans les différentes zones aéroportuaires à travers le Royaume. Pour aider à maintenir la distanciation physique au sein de l’aéroport, l’Office National Des Aéroports (ONDA)  a installé des séparations et des plaques en plexiglas à des endroits fixes, où existe une interaction humaine entre voyageurs et personnel aéroportuaire, notamment au niveau des comptoirs d’enregistrement, d’information et dans les salles d’embarquement.

Le satisfecit des usagers

Au cours de notre reportage, nous avons eu l’occasion d’échanger avec des touristes, mais aussi des Marocains qui étaient bloqués à l’étranger suite à la fermeture des frontières aériennes du Royaume. «La réouverture de l’espace aérien marocain est une excellente nouvelle pour le qui joue un rôle central dans la croissance économique du Royaume. J’ai passé plusieurs semaines à Paris et je peux vous dire que le Maroc a pris les mesures nécessaires et adéquates pour endiguer la propagation du . Certes, la fermeture de l’espace aérien national a causé bien des désagréments pour la plupart des Marocains. Néanmoins, il faut bien admettre que ces mesures étaient inévitables et c’est grâce à elles que le Royaume a pu conserver les acquis qu’il a réalisés jusque-là en matière de lutte contre le nouveau », a déclaré Ratib, Chef d’entreprise et père de deux enfants installés en France, au micro du Reporter, à sa descente d’avion.  Munis de badges spéciaux fournis par l’ONDA, nous avons également pu pénétrer à l’intérieur du terminal 1 de l’aéroport Mohammed V. Par chance, note présence sur les lieux a coïncidé avec l’arrivée d’un vol en provenance du Portugal. Nous essayons d’aborder l’un des passagers. Agé de 40 ans, Miguel nous dira que c’est la première qu’il visite le Maroc et que le voyage de Lisbonne à Casablanca s’est très bien passé. «Le voyage s’est super bien passé. Avant de venir au Maroc, je me suis fait vacciner et j’ai effectué tous les tests nécessaires avant l’embarquement. Il me reste maintenant à faire le test rapide au niveau du chapiteau installé à cet effet au niveau de l’aéroport, comme l’exige le protocole sanitaire mis en place par le Maroc. J’estime que les mesures préventives prises par les autorités, notamment au niveau de l’aéroport de Casablanca sont adéquates et compréhensibles. Il faut faire preuve de patience», a ajouté notre interlocuteur.

Lire aussi
Coronavirus : L’Aéroport Mohammed V renforce son dispositif de sécurité

L’entrée et la sortie de l’aéroport Mohammed V de Casablanca grouillaient de monde. Larmes de joie et retrouvailles chaleureuses étaient au rendez-vous. Quoique le nouveau (Covid-19) a complètement chamboulé les habitudes. Les accolades et les embrassades ont ainsi laissé place à la distanciation physique et au salut poing à poing pour éviter la propagation du virus. Même à l’intérieur de l’aéroport Mohammed V, les espaces de restauration étaient presque vides, à cause de ce maudit Covid-19 qui continue de dicter ses règles. Quoi qu’il en soit, l’Office National des Aéroports (ONDA) fait preuve d’une mobilisation sans faille pour accueillir les passagers dans les meilleures conditions sanitaires et ce, en installant des infrastructures de pointe au niveau de tous les aéroports du Royaume, notamment à l’aéroport Mohammed V de Casablanca. L’objectif est également d’offrir une expérience de voyage saine et confortable. Le tout, dans le strict respect des directives des autorités sanitaires.

Mohcine Lourhzal

——————-

Il a déclaré au Reporter

Mohamed Moussif

Médecin-chef de l’aéroport Mohammed V de Casablanca

Aéroport international Mohammed V

«L’arrivée comme le départ des passagers sont accompagnés par les services de l’ONDA et ses divers partenaires»

«Le dispositif sanitaire mis en place à l’aéroport Mohammed V s’intègre dans le cadre du plan national de veille et de riposte aux urgences de santé publique  à portée internationale du ministère de la santé et dans le cadre du contrôle sanitaire aux frontières au Maroc. Ce dispositif se décline en deux étapes. La première étape consiste en le contrôle systématique de la validité des passeports vaccinaux et tests PCR effectué par des équipes dédiées, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L’objectif est de veiller à ce que tous les tests PCR et Pass Vaccinaux soient conformes. Après s’être acquittés de toutes les formalités nécessaires à savoir le tamponnement des passeports, les formalités douanières et la récupération des bagages, les passagers sont invités à se rendre dans un site où sont implémentés deux grands chapiteaux, au niveau desquels sont réalisés les tests antigéniques rapides. On a veillé à ce que ces tests rapides ne se fassent pas à l’intérieur de l’aérogare, mais plutôt à l’extérieur, afin que cette opération se déroule de manière fluide sans encombrements dans le respect total de la distanciation physique. Pour le moment, tout se passe de manière normale. En cas de test positif au Covid-19 et si le passager ne présente aucun signe de gravité, ce dernier est confiné chez lui avec un suivi régulier de l’évolution de son état de santé. Si le passager en question présente des signes graves d’infection au , il est automatiquement acheminé vers une structure hospitalière désignée à cet effet. L’arrivée comme le départ des passagers au niveau de l’aéroport Mohammed V de Casablanca, sont accompagnés par les services de l’ONDA et ses divers partenaires, notamment les ministères de la Santé et de l’Intérieur, les services de Police, la Gendarmerie Royale et le ministère de l’Intérieur, sans oublier la contribution de la compagnie nationale de transport aérien, Royal Air Maroc (RAM).

En images

Le Maroc rouvre ses frontières aériennes

A l’aéroport Mohammed V, la mobilisation est générale !

Aéroport international Mohammed V

Des contrôles de température sont réalisés systématiquement sur tous les passagers dès leur descente d’avion.

Aéroport international Mohammed V

Après avoir présenté un Passeport Vaccinal valide et un test PCR de moins de 48 heures, tous les passagers sans exception, sont dirigés vers des espaces dédiés (chapiteaux), où ils seront soumis à des tests antigéniques plus poussés.

Aéroport international Mohammed V

Des panneaux de signalisation rappelant la nécessité du respect des consignes de sécurité et mesures d’hygiène anti-Covid-19 sont installés dans les différentes zones de l’aéroport Mohammed V.

Aéroport international Mohammed V

Un Marquage au sol a été mis en place tout au long du parcours des passagers avec des stickers de signalisation afin d’organiser les files d’attente et assurer une parfaite  fluidité dans les différentes zones de l’aéroport.

Voir aussi

Sahraouiya 2022,Dakhla,Laâyoune,ONU-Femmes,Journée internationale de la femme

Sahraouiya 2022 | Et les derniers jours du raid !

SPECIAL 8 MARS Nous en étions restés, la semaine dernière au deuxième jour des compétitions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...