Port de Laâyoune | Bon déroulement de la saison d’hiver de la pêche au poulpe

port-de-laayoune:-bon-deroulement-de-la-saison-d’hiver-de-la-peche-au-poulpe

La saison d’hiver de la pêche au poulpe se déroule dans de bonnes conditions au niveau du port de Laâyoune, enregistrant des quantités importantes de débarquements de ces céphalopodes.

Cette saison qui se déroule du 1er janvier jusqu’au 31 mars 2024, a été reprise dans des conditions optimales, après un arrêt biologique de trois mois.

Dans une déclaration à la MAP, Mouhssine Ait El Mokhtar, cadre à la Direction régionale de l’Office national des pêches (ONP) à Laâyoune a souligné que les indicateurs sont positifs concernant les quantités débarquées de poulpes dans le port de Laâyoune.

Les quantités débarquées depuis la reprise de la pêche au poulpe jusqu’à aujourd’hui au niveau de cette plateforme portuaire sont estimées à 1.400 T, d’une valeur de plus de 100 millions de dirhams (MDH), a précisé M. El Mokhtar.

Un plafond de 2.000 kg de poulpes est autorisé au débarquement par navire par marée de 10 jours, ce qui correspond à environ 90 caisses en plastiques, a-t-il poursuivi, ajoutant que le prix moyen du kg de poulpe aux halles de poissons est d’environ 70 DH.

Port de Tan-Tan | Les débarquements de la pêche en Chute de 42% à fin juin

Par ailleurs, il a mis en exergue l’aménagement et la bonne gestion de la halle aux poissons de Laâyoune qui accueille un volume très important de ce produit halieutique.

Pour cette saison d’hiver de pêche de poulpes, quelques 220 chalutiers sont opérationnels au niveau des circonscriptions maritimes de la région, tandis que pour le secteur artisanal 1.002 barques sont en activité, dont 304 à Laâyoune, 341 à Tarfaya, 196 à Amgriou et 161 à Tarouma.

Dans le cadre des préparatifs pour la campagne hivernale de pêche au poulpe et suite aux arrêtés ministériels organisant l’accès à la pêche poulpiére, la délégation des pêches maritimes à Laâyoune a, pour sa part, entrepris plusieurs actions visant l’amélioration des conditions de reprise de cette activité dans un cadre réglementaire qui prend en considération l’exploitation rationnelle de cette ressource halieutique.

Dans ce sillage, les services de la délégation ont effectué des vérifications techniques des bateaux, notamment la surveillance des filets de pêche et le fonctionnement du dispositif de contrôle par satellite (VMS), avant la délivrance des permis d’accès à la zone de pêche au poulpe.

Halieutis : La dimension africaine d’un Salon

Concernant les quotas de pêche fixés pour la saison d’hiver, le total admissible de capture de poulpe autorisé est de 21.000 tonnes (T), selon la décision ministérielle fixant les conditions de la reprise de l’activité de la pêche au poulpe au Sud de Sidi L’Ghazi.

Ces quotas sont répartis sur le segment hauturier (13.230 T), le segment côtier (2.310 T) et le segment artisanal de Dakhla (5.460 T), précise-t-on.

En dehors du quota global, un quota non révisable de 2.300 T est accordé à la sous unité 1 (Aftissat, Boujdour centre et Sidi El Ghazi) au titre de cette saison de pêche.

Toutefois, ces quotas attribués aux circonscriptions maritimes peuvent être révisés en fonction de l’évolution des indicateurs biologiques et les indicateurs d’exploitation de cette pêcherie.

LR/MAP

,

Voir aussi

AMEE,Energy Globe Award,Efficacité Énergétique

L’AMEE remporte le prestigieux prix “Energy Globe Award”

L’Agence Marocaine pour l’Efficacité Énergétique (AMEE) a remporté une nouvelle fois le prestigieux prix “Energy …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...